Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : The Byrds , Bert Jansch
- Style + Membre : Crosby, Stills, Nash & Young
 

 Site Officiel (1846)
 Hyperrust Never Sleeps (1978)
 Thrasher's Wheat (2956)
 Autobiographie - Neil Young (493)

Neil YOUNG - Psychedelic Pill (2012)
Par SUNTORY TIME le 2 Décembre 2012          Consultée 659 fois

Quel soulagement ! Au final, l'album Americana était bien ce que je pensais, c'est-à-dire un album de reprise pour permettre au Crazy Horse fraîchement reformé de redémarrer, histoire de voir si l'alchimie marchait encore avec le Loner. De ce point vue, la reformation fonctionne parfaitement, mais l'album lui-même s'avérait assez moyen, mis à part quelques titres. Et voilà que six mois tout juste après Americana, le vieux YOUNG nous offre une nouvelle galette avec son cheval fou ! Une surprise de taille !

Un double album d'une, et le plus long disque de sa carrière de deux ! Un record, qui en dit long sur l'envie de notre Canadien de montrer qu'il en a encore dans le manche (de sa guitare, hein...). Et ça commence fort avec ce gargantuesque "Drifftin'Back" de ... 27 minutes et quelques ! Encore un record (le titre expérimental "ARC" mis à part). Ca commence par une intro folk et une mélodie grave et paisible à la fois. Mais quand les choeurs du Crazy Horse s'amènent, l'électricité s'invite dans le titre pour ne plus le quitter les 25 minutes restantes ! Et c'est reparti pour les solos crados qui n'en finissent pas entre chaque couplet, pour les tempos de batterie linéaire et sans fioriture, et les envolées lyriques des refrains. Bref, le pied !

Certes, 27 minutes, c'est très long, et comme le morceau n'est pas vraiment des plus furieux, "Driftin'Back" se fait un peu monotone. Il aurait fait ne serait ce que 10 minutes de moins ça aurait été plus judicieux. Les deux autres grands morceaux de l'album sont plus équilibrés et même plus épiques avec seulement (!) 16 ou 17 minutes au compteur. "Ramada Inn" et "Walk Like A Giant" (et son final bruitiste) sont de vraies merveilles dans ce genre de rock saturé à rallonge. C'est long, mais jouissif !

Autre perle du genre, "She's Always Dancing" paraît minuscule avec un peu moins de 9 minutes ! Elle aurait même mérité d'être un peu plus longue tant sa mélodie, ses choeurs magnifiques et sa guitare saturée en font une pure merveille. Jusque dans le texte, qui donne forcement envie de tomber sous le charme de la danseuse en question.

Les autres chansons du disque, de format plus classique pourraient paraître anecdotiques face à ces mastodontes, mais au contraire, elles tirent leur épingle du jeu. La chanson titre à même droit à deux versions, dont je préfère nettement la deuxième, sans effet de réverb inutiles. "Born in Ontario" et "Twisted Road" sont de chansons entraînantes d'une simplicité déconcertante, mais tellement bien foutues ! Reste "For the Love of Man", ballade folk émouvante en hommage au fils handicapé de Young.

Ne cherchez pas de psychédélisme dans cet album, en cela le titre "Psychedelic Pill" est trompeur. Nous avons ici affaire à du rock épique, ultra gras et puissant. Le Cheval Fou dans toute sa splendeur. Neil YOUNG craignait la panne d'inspiration, il nous prouve que ce n'est pas le cas avec cet album impressionnant d'énergie qui ne pèche vraiment que par quelques longueurs excessives. Mais on ne va pas bouder notre plaisir, après 9 ans d'absence le Crazy Horse est dans une forme exceptionnelle ! Et Psychedelic Pill peut s'affirmer je pense comme l'un des plus grands disques de Neil YOUNG depuis bien longtemps. Merci, cher Loner !

Note: on frôle le 4,5/5 !

A lire aussi en ROCK par SUNTORY TIME :


FREDERICKS / GOLDMAN / JONES
Rouge (1993)
La plus belle et la plus vivante couleur qui soit

(+ 1 kro-express)



Bruce SPRINGSTEEN
Tunnel Of Love (1987)
Le Boss en proie aux doutes sentimentaux ...

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   BAYOU

 
   SUNTORY TIME

 
   (2 chroniques)



- Neil Young - Chant, Guitare
- Billy Talbot - Guitare Basse, Chant
- Ralph Molina - Batterie
- Frank Sampedro - Guitare


1. Driftin’ Back
2. Psychedelic Pill
3. Ramada Inn
4. Born In Ontario

1. Twisted Road
2. She’s Always Dancing
3. For The Love Of Man
4. Walk Like A Giant
5. Psychedelic Pill (alternate Mix)



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod