Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PSYCHEDELIQUE  |  STUDIO

Commentaires (31)
Questions / Réponses (4 / 14)
Parallhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1979 The Wall
1983 The Final Cut
 

- Style : Mostly Autumn, Eloy, The United States Of America , Deconstruction
- Membre : David Gilmour , Roger Waters , Syd Barrett , Rick Wright

PINK FLOYD - Ummagumma (1969)
Par WALTERSMOKE le 22 Octobre 2015          Consultée 1137 fois

Premier album du Floyd sans Syd Barrett, Ummagumma, en plus de son double statut bien étrange, est un double disque qui suscite bien des discussions. Énorme foutage de gueule selon les uns, pépite sublime selon d'autres... m'est avis que le débat n'est pas clos pour un bon bout de temps.

Pourtant, quand on est enclin à l'expérimentation, il paraît difficile de jeter la pierre sur Ummagumma. La partie studio (aussi appelée solo) récolte ainsi des quolibets pour de mauvaises raisons. Chacun des membres expérimente, tâtonne dans son coin, et trouve à grande ou petite échelle les os qui formeront le Pink Floyd futur. Manque de pot pour ses camarades, c'est Rick Wright qui ouvre le bal avec "Sysyphus". L'ensemble des quatre parties montre des ambiances bancales certes, un piano qui peut irriter, mais dans l'ensemble, le caractère mystique et fataliste prend très vite le dessus dans une violence des plus appréciables. Autre grand moment, David Gilmour brille parmi les plus grands avec la simple mais efficace 2e partie de "The Narrow Way" – même si les autres parties ne déméritent pas, elles sont moins excitantes. Un riff bien heavy metal, des ambiances psyché, et le tour est joué. Finalement, Nick Mason et Roger Waters sont les seuls qui déçoivent. Le premier se perd dans un solo sympa sans être ébouriffant, alors que le second offre le morceau le plus décevant du lot ("Grantchester Meadows") et part dans un trip hautement déconseillé.

La partie live est plus aimée, et à juste titre... pour 2 des 4 morceaux. "Set the Control for the Heart of the Sun" est magistrale, un tour de force trop rare chez les Flamants Roses. "Astronomy Domine" dépote pas mal non plus, même si l'ambiance est moins extraordinaire. "Careful with that Axe, Eugene" est le maillon faible, difficile d'en ressortir comblé, et "A Saucerful of Secrets" n'est pas plus éclatante que sa version studio.

Ummagumma le mal-aimé, parait-il. Ummagumma détesté par les membres du groupe, qui auraient forcément raison. La seule chose qui est vraie, c'est que ce disque est complètement barré. Mais sa folie est aussi salvatrice et exquise, et montre que sans Syd, Pink Floyd savait avancer.

A lire aussi en ROCK PSYCHEDELIQUE :


The FLAMING LIPS
Clouds Taste Metallic (1995)
Libérons les animaux du zoo !




The SEEDS
A Web Of Sound (1967)
Tantrique, cosmique, satanique.


Marquez et partagez





 
   CHIPSTOUILLE

 
   BAYOU
   SUNTORY TIME
   WALTERSMOKE

 
   (4 chroniques)



- David Gilmour (chant, guitare)
- Roger Waters (chant, guitare basse)
- Nick Mason (percussions)
- Richard Wright (claviers)


- ummagumma Studio Album
- sysyphus
1. Part One
2. Part Two
3. Part Three
4. Part Four
5. Grantchester Meadows
6. Several Species Of Small Furry Animals Gathered To
- the Narrow Way
7. Part One
8. Part Two
9. Part Three
- the Grand Vizier's Garden Party
10. Part One (entrance)
11. Part Two (entertainment)
12. Part Three (exit)

- ummagumma Live Album
1. Astronomy Domine
2. Careful With That Axe Eugene
3. Set The Controls For The Heart Of The Sun
4. A Saucerful Of Secrets



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod