Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PROGRESSIF  |  STUDIO

Commentaires (49)
Questions / Réponses (7 / 39)
Parallhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1979 The Wall
 

- Style : Mostly Autumn, Eloy, The United States Of America , Deconstruction
- Membre : David Gilmour , Roger Waters , Syd Barrett , Rick Wright

PINK FLOYD - The Dark Side Of The Moon (1973)
Par MARCO STIVELL le 30 Octobre 2010          Consultée 1240 fois

Nous y sommes. Une pochette mythique, une neuvaine (je sais ça se dit pas) de morceaux qui ne le sont pas moins, une quarantaine de millions d'albums vendus, si ce n'est plus depuis... Et une qualité musicale hors-normes. Même si l'aspect attachant du PINK FLOYD qui se cherche un peu est à présent loin derrière, il y a toujours un certain charme, plus "séduisant" qu'avant pour une majeure partie du public (c'est pas pour rien que Dark Side of the Moon se sera dix fois plus vendu que tous les précédents réunis), et à plus d'un titre.
Pas un morceau qui fasse office de temps mort, pas même "Money" qu'on a entendue et réentendue (et malgré son solo de saxophone rageur, un de ceux qu'il n'est pas facile d'avaler pour tout le monde), pas même "Any Colour You Like" qu'on ne cite jamais (et qui joue un peu le rôle de la continuité de "Breathe Reprise")... Et alors le reste, le reste c'est vraiment une réussite presque totale du début à la fin. J'aurais préféré de la guitare sur "Us And Them" (je suis chiant avec ça hein ?), mais sinon l'utilisation des instruments et des choeurs est purement géniale. Il y a une certaine affluence du synthétiseur VCS3 (le documentaire sur l'album explique la naissance de "On the Run", vraiment plus qu'édifiant !), mais le piano tout simple sait aussi y faire comme sur le magnifique "The Great Gig in the Sky" avec la voix déchirante de Clare Torry. Après le reposant "Breathe" et l'originalité de "On the Run", la rage de "Time" est un vrai bonheur (sans parler du solo). Et enfin l'enchaînement "Brain Damage" (avec le fameux rire de Barry ST JOHN) / "Eclipse", de quoi terminer le disque de façon encore plus... céleste.
Pour sûr, ce disque est mythique, pas franchement sur-estimé, mais il possède une aura tout comme les autres et qui aura su tout particulièrement toucher le coeur du public. Ca vaut bien un bon 4.

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par MARCO STIVELL :


Peter GABRIEL
Iv (1982)
Nouvel exploit




IONA
Live In London (2006)
Enfin un dvd !


Marquez et partagez





 
   A.T.N.

 
   JOVIAL
   JUAN
   KID66
   MARCO STIVELL
   WALTERSMOKE

 
   (6 chroniques)



- David Gilmour (chant, guitare, vcs3)
- Nick Mason (percussions, effets sonores)
- Richard Wright (claviers, chant, vcs3)
- Roger Waters (basse, chant, vcs3, effets sonores)
- Dick Parry (saxophone)
- Clare Torry (chant)
- Doris Troy (chœurs)
- Leslie Duncan (chœurs)
- Liza Strike (chœurs)
- Barry St John (chœurs)


1. Speak To Me
2. Breathe
3. On The Run
4. Time
5. The Great Gig In The Sky
6. Money
7. Us And Them
8. Any Colour You Like
9. Brain Damage
10. Eclipse



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod