Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PROGRESSIF  |  STUDIO

Commentaires (39)
Questions / Réponses (4 / 20)
Parallhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1967 The Piper At The Gate...
1979 The Wall
1983 The Final Cut
1987 A Momentary Lapse Of ...
1994 The Division Bell
2014 The Endless River
 

- Style : Mostly Autumn, Eloy, The United States Of America , Deconstruction
- Membre : David Gilmour , Roger Waters , Syd Barrett , Rick Wright
- Style + Membre : Nick Mason

PINK FLOYD - The Wall (1979)
Par MARCO STIVELL le 18 Novembre 2010          Consultée 1988 fois

The Wall est donc le dernier volet de la "grande époque" de PINK FLOYD. Un double album assez copieux et qui a, à défaut d'être une histoire, a pour fil conducteur la vision pessimiste du monde vu par Roger WATERS, dont l'influence est tellement grande sur le groupe qu'il se permet de faire du chantage et de virer des membres (ce pauvre Rick WRIGHT) qui sont au moins aussi importants que lui, et pas seulement sur le plan instrumental.
Cela crée chez moi, j'en suis le premier désolé (et ce sera encore pire avec l'album suivant) un sentiment plutôt désagréable qui, sans rabaisser le niveau du disque dans mon estime, m'empêche de le savourer comme il se doit malgré le talent de son créateur.
Le premier CD contient une très forte partie du meilleur du disque, avec bien sûr en tête l'excellente suite "brisée" "Another Brick in the Wall" (dont ma partie préférée est la... troisième !), mais aussi l'ouverture musclée "In the Flesh ?", la très mélodique "Goodbye Blue Sky", "The Happiest Days of Our Lives" et son petit crescendo, la douce "Mother"...
Ce n'est pas que le deuxième disque fasse tâche à côté, mais j'en retiens beaucoup moins de choses. Peut-être est-ce la dimension orchestrale, malgré la présence de Bob EZRIN et Michael KAMEN, je ne sais pas... En tout cas tout le début, à part le magnifique "Hey You" bien sûr, a du mal à passer. C'est à peu près la même chose pour la deuxième partie, mise à part "Run Like Hell", dont le riff est dantesque. Le seul vrai chef d'oeuvre reste "Comfortably Numb", titre qui porte le plus la sensibilité gilmourienne comme on le sait.
Encore un bon album, c'est certain, dont la portée internationale est aisément compréhensible, mais il est clair que je ne considère pas cette oeuvre de la meilleure manière qui soit, même si elle reste la plus vendue du groupe.

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par MARCO STIVELL :


Franck CARDUCCI
Oddity (2011)
L'avenir du rock progressif




Mike RUTHERFORD
Smallcreep's Day (1980)
Magnifique premier album de mike rutherford


Marquez et partagez





 
   LUDO

 
   MARCO STIVELL
   SUNTORY TIME
   WALTERSMOKE

 
   (4 chroniques)



- Roger Waters (chant, basse)
- David Gilmour (chant, guitare)
- Richard Wright (synthés)
- Nick Mason (batterie)


1. In The Flesh?
2. The Thin Ice
3. Another Brick In The Wall (part 1)
4. The Happiest Days Of Our Lives
5. Another Brick In The Wall (part 2)
6. Mother
7. Goodbye Blue Sky
8. Empty Spaces
9. Young Lust
10. One Of My Turns
11. Don't Leave Me Now
12. Another Brick In The Wall (part 3)
13. Goodbye Cruel World

1. Hey You
2. Is There Anybody Out There?
3. Nobody Home
4. Vera
5. Bring The Boys Back Home
6. Comfortably Numb
7. The Show Must Go On
8. In The Flesh!
9. Run Like Hell
10. Waiting For The Worms
11. Stop
12. The Trial
13. Outside The Wall



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod