Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  LIVE

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1970 Ufo 1
1971 Ufo 2 Flying - One Ho...
1972 Live
1974 Phenomenon
1975 Force It
1976 No Heavy Petting
1977 Lights Out
1978 Obsession
1979 Strangers In The Night -...
1980 No Place To Run
1981 The Wild, The Willing...
1982 Mechanix
1983 Making Contact
1985 Misdemeanor
1988 Ain't Misbehavin'
1995 Walk On Water
2000 Covenant
2004 You Are Here
2006 The Monkey Puzzle
2012 Seven Deadly
2015 A Conspiracy Of Stars
2017 The Salentino Cuts
 

- Style : The Union , Thunder
- Membre : Scorpions, Michael Schenker , Paul Raymond Project , Ted Nugent
- Style + Membre : Msg, House Of X
 

 Site Officiel (799)

UFO - Strangers In The Night (1979)
Par GEGERS le 26 Février 2015          Consultée 447 fois

Le deuxième album live de UFO est un indispensable du hard rock, c'est une évidence. Est-ce uniquement par son contenu, ou parce qu'il est marqué par une urgence, une certaine tension qui habite alors le groupe britannique ? En septembre 1978, alors que le groupe met en boîte plusieurs shows de sa tournée "Obsession", Michael est au plus mal, détruit par un trac virulent, amoindri par un mélange dévastateur entre l'alcool et le Heminevrin, un décontractant musculaire (le même qui causera le décès du batteur des who, Keith Moon).

"Strangers in the Night" n'est pas un live joyeux, ni témoignant d'une quelconque alchimie entre le blond germain et ses comparses. Il s'agit "simplement" (ce qui est déjà beaucoup) de la représentation d'un moment de grâce dans la carrière de UFO. Fort de cinq albums enregistrés en compagnie de Schenker, tous excellents, le groupe n'a que l'embarras du choix pour proposer un setlist costaude. Autour des immédiats "Natural Thing", "Only you can rock me", "Too hot to handle", qui constituent l'ossature du show, le combo déploie toute une armada de mélodies et d'ambiances qui nous transportent. "Love to love" (ce clavier aérien !), "Mother mary", lourd et bluesy, prétexte à de flamboyantes envolées à la six-cordes ou "I'm a loser", qui débute comme une ballade avant de renforcer son propos, sont autant de splendeurs qui témoignent d'un groupe à la fois énergique et racé.

Pendant le mixage de l'album Schenker, agacé par Phil Mogg, claque la porte du groupe pour réintégrer temporairement l'effectif des Scorpions. Reste ce témoignage exceptionnel, dernier chapitre d'une époque dorée, que tout amateur de hard rock se doit de posséder.

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


Herman RAREBELL
Acoustic Fever (2013)
Scorpions, copyright herman "ze german"




GOTTHARD
Lipservice (2005)
Les chevelus frisent... l'excellence


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
   GEGERS

 
   (2 chroniques)



- Phil Mogg (chant)
- Pete Way (basse)
- Michael Schenker (guitare)
- Paul Raymond (claviers-guitare)
- Andy Parker (batterie)


1. Intro / Natural Thing
2. Out In The Streets
3. Only You Can Rock Me
4. Doctor Doctor
5. Mother Mary
6. This Kid's
7. Love To Love
8. Lights Out
9. Rock Bottom
10. Too Hot To Handle
11. I'm A Loser
12. Let It Roll
13. Shoot Shoot



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod