Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1970 Ufo 1
1971 Ufo 2 Flying - One Ho...
1972 Live
1974 Phenomenon
1975 Force It
1976 No Heavy Petting
1977 Lights Out
1978 Obsession
1979 Strangers In The Night -...
1980 No Place To Run
1981 The Wild, The Willing...
1982 Mechanix
1983 Making Contact
1985 Misdemeanor
1988 Ain't Misbehavin'
1992 High Stakes & Dangero...
1995 Walk On Water
2000 Covenant
2002 Sharks
2004 You Are Here
2005 Showtime
2006 The Monkey Puzzle
2009 The Visitor
  Headstone: Live At Hamme...
2012 Seven Deadly
2015 A Conspiracy Of Stars
2017 The Salentino Cuts
 

- Style : The Union , Thunder
- Membre : Scorpions, Michael Schenker , Paul Raymond Project , Ted Nugent, Savoy Brown
- Style + Membre : Msg, House Of X
 

 Site Officiel (2033)

UFO - Live In Vienna 1998 (2023)
Par GEGERS le 29 Novembre 2023          Consultée 291 fois

Nous avons laissé UFO en bien mauvaise posture à l'automne 1995, suite au départ de Michael Schenker à l'issue du concert de Palo Alto le 10 octobre, mettant à nouveau en pause les activités du groupe britannique. L'année 1996 est par conséquent plutôt calme : UFO répète en compagnie du guitariste John Norum (Europe), essentiellement pour se maintenir en forme puisque le groupe n'a alors pas le droit de se produire sur scène en l'absence de Michael Schenker. En parallèle, Phil Mogg et Pete Way conçoivent et enregistrent Edge Of The World, le premier album du projet MOGG/WAY qui sera publié l'année suivante.

Finalement, en août 1997, Michael Schenker daigne réintégrer la formation, et deux concerts sont donnés à guichets fermés au Hollywood Palace, en préambule à une nouvelle tournée européenne. Du 13 novembre jusqu'à la fin de l'année, le groupe sillonne le continent en compagnie des groupes DANGER DANGER et DIRTY DEEDS qui se chargent de chauffer la salle. Le début de l'année 1998 est à l'avenant, UFO se produisant alors au Royaume-Uni, en Allemagne, en Autriche ou encore en Suisse. Le show du 29 janvier est capté et conservé dans les archives du groupe. Il sera publié en 2003 sous le titre Live on Earth. Et c'est ce même live que nous présente aujourd'hui le label Cleopatra Records, avec en plus une erreur dans le livret qui indique la date du 28 janvier.

Inutile donc de vous préciser que si vous possédez déjà la version publiée en 2003, cette nouvelle édition n'apporte strictement rien de neuf si ce n'est un habillage différent. Le seul intérêt est donc une nouvelle mise à disposition de ce live qui, il est vrai, était épuisé depuis un certain temps. Le son est très satisfaisant, bien que par moments un peu étouffé, et nous avons ici affaire à une prestation parfaitement en place d'UFO qui joue habilement avec son répertoire. Il y a du neuf, particulièrement convaincant sur scène ("Self Made Man", "Venus", "Pushed To The Limit"), de nombreux classiques indéboulonnables de la période Strangers In The Night, et l'exhumation du morceau "Electric Phase, issu de l'album Lights Out, qui trouve ici une place de choix, assez tôt dans la setlist. Le morceau sera définitivement rangé à l'issue de la tournée.

Rien de neuf sous le soleil, donc. Ce double live montre un groupe particulièrement affuté et en place, qui déroule avec conviction une setlist plus intéressante que celle de la tournée 1995. A nouveau néanmoins, cette série de concerts s'achèvera en eau de boudin. Le concert du 24 avril au Nakano Sunplaza, à Tokyo, voit Michael Schenker fracasser sa guitare et quitter la scène en plein milieu du morceau, ce qui marque naturellement la fin de la tournée. Cet affront fait au peuple japonais, si respectueux du groupe, sera une des raisons du départ du claviériste/guitariste Paul Raymond, également désireux de produire un album solo. Si Phil Mogg et Pete Way passent le reste de l'année à bosser sur un nouvel album d'UFO, rien ne se matérialise, et les deux acolytes publieront les fruits de leur travail sur l'album Chocolate Box en 1999. Il faudra attendre l'année 2000 pour voir UFO reprendre du service.

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


UFO
Too Hot In Tokyo 1994 (2023)
Nouveau soleil au pays du levant




MAD MAX
Stormchild (1985)
Sous les pavés la plage...


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Phil Mogg (chant)
- Michael Schenker (guitare)
- Paul Raymond (claviers, guitare)
- Pete Way (basse)
- Simon Wright (batterie)


- cd1
1. Natural Thing
2. Mother Mary
3. A Self Made Man
4. Electric Phase
5. This Kid's
6. Out In The Street
7. One More For The Rodeo
8. Venus
9. Pushed To The Limit

- cd2
1. Love To Love
2. Too Hot To Handle
3. Only You Can Rock Me
4. Lights Out
5. Doctor Doctor
6. Rock Bottom
7. Shoot Shoot



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod