Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1970 Ufo 1
1971 Ufo 2 Flying - One Ho...
1972 Live
1974 Phenomenon
1975 Force It
1976 No Heavy Petting
1977 Lights Out
1978 Obsession
1979 Strangers In The Night -...
1980 No Place To Run
1981 The Wild, The Willing...
1982 Mechanix
1983 Making Contact
1985 Misdemeanor
1995 Walk On Water
2000 Covenant
2004 You Are Here
2006 The Monkey Puzzle
2012 Seven Deadly
2015 A Conspiracy Of Stars
2017 The Salentino Cuts
 

- Style : The Union , Thunder
- Membre : Scorpions, Michael Schenker , Paul Raymond Project , Ted Nugent
- Style + Membre : Msg, House Of X
 

 Site Officiel (564)

UFO - Mechanix (1982)
Par GEGERS le 8 Décembre 2015          Consultée 821 fois

Si, artistiquement, le début des années 80 voit UFO tenter de nouvelles choses, expérimenter, la sauce ne prend pas, et les fans restent fidèles au son si caractéristique de la deuxième moitié des années 70. Alors que le groupe est encore relativement jeune, il est surtout reconnu pour son passé, et l'on attend peu de choses de ses nouvelles réalisations studios. Pourtant, en atteste le chaudement recommandable The Wild, The Willing and The Innocent, le groupe reste capable de très belles choses en studio, sa force étant alors de disposer de quatre compositeurs au sein du combo, seul le batteur Andy Parker ne prenant pas part au processus de création.

Néanmoins, miné par un succès commercial loin d'être explosif, UFO souhaite frapper un grand coup, en proposant un dixième album direct et accessible, taillé pour les radios. Enregistré en Suisse, dans l'Oxfordshire et à Londres, Mechanix voit le groupe faire appel au producteur Gary Lyons (Queen, Foreigner), Phil Mogg estimant que sa tentative d'auto-production sur son album de 1981 n'avait pas été une expérience satisfaisante. L'album sera, de manière surprenante, le plus gros succès du groupe en Angleterre, atteignant la huitième place des charts. Une performance remarquable, d'autant plus qu'artistiquement, Mechanix n'est certainement pas la plus grande réussite des Britanniques.

L'album, c'est un fait, est direct et énergique. Phil Mogg, désireux de décrocher un hit, mène le groupe dans une optique de concision et d'efficacité. Celle-ci se retrouve sur le morceau d'ouverture, "The Writer", doté d'un surprenant solo de saxophone signé Neil Carter. Pour enfoncer le clou, UFO effectue une nouvelle incursion dans le répertoire d'Eddie Cochran (rappelez-vous "C'mon Everybody" sur le premier album du groupe), en proposant une reprise mordante du morceau "Somethin' else", qui fonctionne sans réellement briller.

La facette plus commerciale du groupe se retrouve sur le poussif "Doing it all for you", mid-tempo sans grande saveur, ainsi que sur la ballade "Back into my life", qui sent le réchauffé. La qualité est pourtant là, au détour de quelques pièces savamment construites et interprétées : "We belong to the night", avec son riff rageur, est une démonstration de force de la part de l'excellent Paul Chapman, qui brille ici de mille feux. Le guitariste est de nouveau à son avantage sur le morceau final, "Dreaming", un hard rock percutant doté d'une mélodie incroyable, qui en fait un des titres les plus réussis (et mésestimés) du répertoire du groupe, tout simplement. Et puis, la ballade "Terri", qui offre une belle performance de Phil Mogg, s'impose comme un titre subtil et délectable.

Il manque cette spontanéité qui marquait la fin des flamboyantes années 70. Si la tournée qui suit la sortie de l'album est couronnée de succès (malgré le retrait notable de la setlist de plusieurs classiques du groupe, dont "Doctor Doctor"), Pete Way, frustré par l'orientation plus commerciale du groupe, finit par claquer la porte en juin 1983, et s'en va former Fastway en compagnie d'Eddie Clarke de Motörhead. De plus, les nombreux excès alcooliques de Phil Mogg (ce dernier est souvent obligé de s'asseoir, sur scène, incapable de se mouvoir) minent cette époque. Reste un album à redécouvrir, qui marque véritablement la fin d'une ère relativement fructueuse pour les Britanniques.

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


Uli Jon ROTH
Scorpions Revisited (2015)
Arachnide un jour...




SCORPIONS
Moment Of Glory Live (2000)
Hard rock et queues de pie


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Phil Mogg (chant)
- Paul Chapman (guitare)
- Neil Carter (claviers, guitare, saxophone)
- Pete Way (basse)
- Andy Parker (batterie)


1. The Writer
2. Somethin' Else
3. Back Into My Life
4. You'll Get Love
5. Doing It All For You
6. We Belong To The Night
7. Let It Rain
8. Terri
9. Feel It
10. Dreaming



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod