Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1970 Ufo 1
1971 Ufo 2 Flying - One Ho...
1972 Live
1974 Phenomenon
1975 Force It
1976 No Heavy Petting
1977 Lights Out
1978 Obsession
1979 Strangers In The Night -...
1980 No Place To Run
1981 The Wild, The Willing...
1982 Mechanix
1983 Making Contact
1985 Misdemeanor
1988 Ain't Misbehavin'
1992 High Stakes & Dangero...
1995 Walk On Water
2000 Covenant
2002 Sharks
2004 You Are Here
2005 Showtime
2006 The Monkey Puzzle
2009 The Visitor
  Headstone: Live At Hamme...
2012 Seven Deadly
2015 A Conspiracy Of Stars
2017 The Salentino Cuts
 

- Style : The Union , Thunder
- Membre : Pink Fairies, Savoy Brown, Ted Nugent, Scorpions, Paul Raymond Project , Michael Schenker , MotÖrhead
- Style + Membre : House Of X, Msg
 

 Site Officiel (2097)

UFO - Landing In St. Louis - Live 1982 (2023)
Par GEGERS le 4 Décembre 2023          Consultée 510 fois

Après une deuxième moitié de l'année 1981 passée dans divers studios d'Angleterre et de Suisse pour enregistrer son nouvel album Mechanix, UFO connaît un début d'année 1982 fort occupé : le groupe sillonne durant le mois de janvier l'Angleterre et l'Ecosse, tandis que son dixième album n'est même pas encore dans les bacs. Il sera disponible en magasin (où il connaîtra un beau succès, se hissant jusqu'à la huitième place des charts britanniques, la meilleure performance du groupe) au moment où UFO se lance dans une longue tournée américaine, alternant concerts en première partie d'Ozzy Osbourne et shows en tête d'affiche. Ce concert donné à Saint-Louis, dans l'état du Missouri, le 14 mars 1982, est un des derniers donnés en compagnie d'Ozzy au printemps, puisque celui-ci sera remplacé par le groupe FOREIGNER suite au décès brutal de son guitariste Randy Rhoads dans un accident d'avion.

Il ne s'agit pas ici d'un inédit de la part du label Cleopatra Records, ce concert de Saint-Louis ayant déjà fait l'objet d'une publication à l'occasion du coffret Live Sightings en 2016. C'est la même version qui est ici présentée, remasterisée. La setlist est identique, amputée de "Rock Bottom" et "Shoot Shoot". Ainsi, ce concert a de quoi ravir les amateurs de la période Chapman puisqu'il met en lumière les trois albums enregistrés par UFO en compagnie du guitariste et bénéficie d'une qualité sonore particulièrement intéressante, à la fois claire et rugueuse.

Si le bassiste Pete Way semble alors peu convaincu par l'orientation musicale de l'album Mechanix, qu'il juge trop mélodique et commerciale, le groupe décide tout de même d'ouvrir son concert par le direct "We Belong To The Night" dont l'énergie et la richesse instrumentale n'ont finalement pas grand-chose à envier à la période Schenker. Après quelques hésitations et expérimentations, UFO revient ici particulièrement affûté et direct dans son propos, en atteste le flamboyant "Long Gone", à la fois subtil et enivrant, qui s'inscrit dans la plus pure tradition du hard-rock racé d'UFO. Ainsi, un large espace d'expression est laissé au répertoire récent, qui passe fort bien l'épreuve du feu. L'alambiqué "Doing It All For You", qui peut paraître assez commun sur album, se révèle ici, et ses soli multiples, joués avec rage et application, sont un des meilleurs moments du show, permettant à Chapman de s'imposer ici comme un guitariste au feeling remarquable. La ballade "Terri" et ses orchestrations constituent une pause bienvenue, la ballade étant plus 'diffusable' en concert que l'intimiste "Profession of Violence" sur l'album précédent. En complément, "No Place to Run" ou "The Wild, The Willing and the Innocent" se voient interprétés dans des versions rock enlevées qui prouvent que UFO ne vit pas sur son passé.

Le roupe est rincé, mais cela ne s'entend pas. Et si les nouveaux morceaux font un très bon effet, les classiques sont, bien que peu nombreux, particulièrement affûtés. "Only You Can Rock Me", joué en milieu de concert, "Too Hot too Handle" ou encore "Shoot Shoot" tentent avec une réussite certaine de construire un lien entre présent et passé, et l'on s'accommode plutôt bien de l'absence pour un temps du classique "Doctor Doctor". Vraiment, il n'y a rien à dire. Phil Mogg en voix, presque guilleret, porte un groupe dont l'interprétation est ici sans faille.

Cela ne suffit malheureusement pas et ce nouveau souffle s'avère de courte durée pour UFO. Le départ du membre fondateur Pete Way à l'issue d'un concert le 5 juin dans le Wisconsin, en première partie de RAINBOW, marque alors le début d'une période turbulente du groupe qui aura bien du mal à surnager lors des années 80 qui seront bien cruelles pour la formation britannique. Mais ceci est une autre histoire.

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


TENACIOUS D
Rize Of The Fenix (2012)
The fucking D is back




UFO
No Heavy Petting (1976)
Le quintet des caractériels


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Paul Chapman (guitare)
- Andy Parker (batterie)
- Phil Mogg (chant)
- Pete Way (basse)
- Neil Carter (guitare, claviers)


1. We Belong To The Night
2. Let It Rain
3. Long Gone
4. No Place To Run
5. The Wild The Willing & The Innocent
6. Only You Can Rock Me
7. Terri
8. Making Moves
9. Doing It All For You
10. Too Hot To Handle
11. Lights Out
12. Mystery Train



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod