Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1970 Ufo 1
1971 Ufo 2 Flying - One Ho...
1972 Live
1974 Phenomenon
1975 Force It
1976 No Heavy Petting
1977 Lights Out
1978 Obsession
1979 Strangers In The Night -...
1980 No Place To Run
1981 The Wild, The Willing...
1982 Mechanix
1983 Making Contact
1985 Misdemeanor
1988 Ain't Misbehavin'
1992 High Stakes & Dangero...
1995 Walk On Water
2000 Covenant
2002 Sharks
2004 You Are Here
2005 Showtime
2006 The Monkey Puzzle
2009 The Visitor
  Headstone: Live At Hamme...
2012 Seven Deadly
2015 A Conspiracy Of Stars
2017 The Salentino Cuts
 

- Style : The Union , Thunder
- Membre : Scorpions, Michael Schenker , Paul Raymond Project , Ted Nugent, Savoy Brown
- Style + Membre : Msg, House Of X
 

 Site Officiel (2037)

UFO - Live At The Oxford Apollo 1985 (2023)
Par GEGERS le 19 Novembre 2023          Consultée 420 fois

L'album Making Contact publié en 1983 marque une cassure dans l'histoire turbulente d'UFO. Cet album médiocre est en effet le premier enregistré sans le bassiste Pet Way, et le dernier capté en compagnie du guitariste Paul Chapman, dont la mission essentielle, donner à UFO un autre visage que celui de Michael Schenker, aura été un succès modéré. Album-controverse, Making Contact est accompagné d'une tournée qui voit UFO toucher le fond. Souvent alcoolisés (en particulier le chanteur Phil Mogg), tentant de défendre une musique certes intéressantes mais loin des standards de qualité établis par le groupe britannique durant les années 70, les cinq rockers font face à un public qui devient carrément hostile. A Athènes, en février 1983, Neil Carter (guitare, claviers) se rappelle avoir essuyé une pluie de canettes et de projectiles en tous genres, la faute à un public déçu par une performance plus qu'approximative d'un Phil Mogg bourré au Metaxa. Le groupe finit tant bien que mal sa tournée Européenne puis décide d'en rester là.

Exilé à Los Angeles, Phil Mogg ne tarde néanmoins pas à relancer la machine, par envie mais aussi par nécessité financière. Décidé à faire table rase du passé, il convoque fin 1984 le bassiste Paul Gray, le batteur Robbie France (rapidement remplacé par Jim Simpson de MAGNUM), et embauche le guitariste "Atomik" Tommy McClendon, un prodige aussi discret que talentueux. Le line-up, complété par le retour de Paul Ramond, publie début novembre 1985 l'album Misdemeanor, produit par Nick Tauber (THIN LIZZY, MARILLION) et marqué par de fortes influences AOR et des sonorités s'éloignant considérablement du hard bluesy des albums précédents.

Rapidement, le groupe s'embarque dans une tournée européenne (celle-ci était déjà calée alors qu'UFO était encore en plein enregistrement, rajoutant de la pression sur ses épaules), en compagnie des groupes de première partie PALLAS et SHY. Le concert donné au Apollo d'Oxford, le 28 novembre 1985, est capté par des caméras et se voit publié en VHS sous le titre The Misdeamanor Tour. C'est ce même concert qui se voit ici proposé dans une version remasterisée, agrémentée de deux morceaux supplémentaires absents de la VHS et pourtant joués le même soir, "Lights Out" et "Too Hot to Handle".

Signe de la volonté de Phil Mogg de poursuivre la mue de son groupe, la setlist propose pas moins de 8 extraits de son dernier album. Un pari risqué car ces titres, interprétés à la suite en début de concert, bénéficient d'une saveur AOR, très mélodique, qui tranche avec le reste du répertoire du groupe. Néanmoins, le résultat est plutôt probant, puisque dans leur version live, ces titres sonnent de manière plus musclée qu'en studio. La guitare d'Atomik M occupe tout l'espace, virevolte et sautille, parfois à la limite de la stridence, mais il y a ici une virtuosité subtile qui donne une saveur indéniable à ces nouveaux morceaux. Sur "Meanstreets", les guitares trop discrètes sur la version studio se font plus épaisses et engageantes. Quelques solos délicats viennent rallonger les morceaux ("Wreckless") et nous font presque regretter que cette volonté d'UFO d'aller vers un hard rock plus léger se soit soldée par un échec à la fois commercial et artistique. Phil Mogg, parfois un peu à la peine (sur "This Time" notamment) n'hésite pas à laisser les clés du navire à Atomik M qui est véritablement la pépite de ce line-up d'UFO.

Ainsi, les classiques se retrouvent remisés en fin de show, placés à la suite les uns des autres, comme pour se réchauffer. Ils se voient d'ailleurs également remaniés, à l'image de "Only You Can Rock Me" qui dans sa deuxième partie devient carrément un titre AOR langoureux. Surprenant. Si la qualité audio de "Too Hot to Handle" et "Lights Out" laisse à désirer (ces morceaux n'ayant pas été inclus dans la VHS qui sert de base à cette version remasterisée), leur présence est un retour en terrain connu, et il est à regretter que le groupe n'ait tout de même pas laissé une place à "Love to Love" et "Rock Bottom", qu'il aurait été intéressant d'entendre interprétés par Atomik M.

Ce line-up d'UFO fera long feu, ce qui donne à ce show des allures de curiosité. La fin de tournée, à l'été 1986 voit de nouveau Paul Raymond s'en aller vers de nouveaux horizons. Si les autres musiciens enregistreront ensemble un EP publié en 1987, le groupe ne tardera néanmoins pas à se séparer pour mieux panser ses plaies.

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


ELECTRIC SUN
Fire Wind (1981)
Antinomie du silence.




THUNDER
Laughing On Judgement Day (1992)
Un peu, beaucoup, profondément


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Phil Mogg (chant)
- Paul Raymond (guitare, claviers)
- Atomik Tommy M (guitare)
- Paul Gray (basse)
- Jim Simpson (batterie)


1. Heaven’s Gate
2. The Chase
3. This Time
4. Meanstreets
5. Name Of Love
6. The Only Ones
7. Wreckless
8. Night Run
9. Only You Can Rock Me
10. Doctor Doctor
11. Too Hot To Handle
12. Lights Out



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod