Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1970 Ufo 1
1971 Ufo 2 Flying - One Ho...
1972 Live
1974 Phenomenon
1975 Force It
1976 No Heavy Petting
1977 Lights Out
1978 Obsession
1979 Strangers In The Night -...
1980 No Place To Run
1981 The Wild, The Willing...
1982 Mechanix
1983 Making Contact
1985 Misdemeanor
1995 Walk On Water
2000 Covenant
2004 You Are Here
2006 The Monkey Puzzle
2012 Seven Deadly
2015 A Conspiracy Of Stars
2017 The Salentino Cuts
 

- Style : The Union , Thunder
- Membre : Scorpions, Michael Schenker , Paul Raymond Project , Ted Nugent
- Style + Membre : Msg, House Of X
 

 Site Officiel (583)

UFO - Lights Out (1977)
Par ERWIN le 31 Mars 2014          Consultée 2030 fois

C'est comme souvent. Un groupe qui se bonifie avec le temps, l'adjonction de grands musiciens, une forte personnalité, ce qui dans le cas de nos lascars n'est pas peu dire. Imaginez donc : Voila Michael Schenker, l'ange blond de la flying V, Allemand recruté pour son talent si original et une approche révolutionnaire de la guitare, un des guitar-heroes ultimes et accessoirement, un grand malade qui ne doit sa survie qu'à la chance et au fait d'avoir un frère aîné fiable et aimant. Patientez car voila que déboule Phil Mogg, une des plus grandes voix du hard rock un chant racé toujours impeccable, mais un gaillard porté sur la boisson comme sur la baston, souvent qualifié d'ingérable, un vrai petit dur. Et le grand échalas tout maigrichon en spandex qui imite Steve Harris, il est pas beau...? Hein ? C'est le contraire ? Pardonnez moi ! Le bassiste pilier du groupe et du comptoir, c'est lui Pete Way. Ajoutez à cette équipe ultime, le discret et efficace Paul Raymond, aussi talentueux que fiable, et enfin l'historique batteur Andy Parker. Pour eux, le moment est venu de composer leur magnum opus.

Car Lights out est incontestablement le chef d'oeuvre du groupe le plus psychiatrique de l'histoire. Nous y retrouvons tous les ingrédients d'un hard rock classique de très grande qualité, à débuter par l'introduction hyper carrée de "Too hot to handle", Phil Rugit, la section rythmique est un monolithe, Michael pond des interventions ciselées sublimes. Telle est la recette globale de cet opus. "Gettin ready" est du même moule. Les superbes instrumentations de "Just another suicide" font du titre un vrai classique, petit bijou de Hard Rock que plus personne ne pourrait composer aujourd'hui, écoutez donc les jolies lignes de piano créées par le Paulo à cette occase. "Electric phase" porte encore en elle quelques influences psychédéliques, le Space rock dont est issu le groupe. On rajoutera un gros plus pour le très Purplelien et épique "Lights out", nous nageons en plein heavy metal, très métallique et annonce des lendemains speed et Thrash à l'orée des eighties. Cela dit, Michael Schenker bouffe dix Ritchie Blackmore au p'tit dej... Évoquons la surprenante "Alone again or", reprise qui rappellera "The riot of your time" des cousins teutons sur le grand Taken by force... Juste magnifique.

Mais qui dit hard Rock de qualité dit aussi slow killers... Il n'y a pas que les SCORPIONS qui savent composer des morceaux pour emballer ! "Try me" est une vraie merveille d'ambiance, le chant céleste de Phil, les orchestrations à nouveau au top, la grande classe ! Il suffit de la faire écouter à une non initiée au son lourd et regardez plutôt sa réaction... Une chanson d'amour comme il en existe peu. Et si vous pensiez avoir déjà atteint le nirvana sur cet album sans faiblesse, asseyez-vous donc que je vous présente une des plus belles chansons de la création - la préférée du géniteur de IRON MAIDEN précédemment cité - "Love to love" chef d'oeuvre absolu du hard Rock est celle-là. Tout y jouxte la perfection : la mélodie tout d'abord, qui s'insinue telle une aube de printemps dans l'esprit de l'auditeur, les claviers tout d'abord, puis la distorsion, puis cette lente chevauchée accompagnée d'une guitare folk... La voix enfin de Phil, toute de velouté chante la complainte de l'amour avec un talent inégalable. l'hymne dure de longues minutes et nous emporte au plus loin jusqu'à ce que retentisse à la fin le fabuleux solo de Michael Schenker, son meilleur, ce qui n'est pas rien croyez moi. Un must absolu.

Bon, bref, si vous avez pas percuté, c'est que vous êtes tout naze tout mou. Ce super classique doit plaire à tout le monde. Volez le dans la discothèque de votre pater !

A lire aussi en HARD ROCK par ERWIN :


DEF LEPPARD
High'n''dry (1982)
Haut et sec...efficace !




SLAYER
Reign In Blood (1986)
Totalitarisme auditif


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
   GEGERS

 
   (2 chroniques)



- Phil Mogg (chant)
- Pete Way (basse)
- Mikael Schenker (guitare)
- Paul Raymond (guitare, claviers)
- Andy Parker (batterie)


1. Too Hot To Handle
2. Just Another Suicide
3. Try Me
4. Lights Out
5. Gettin Ready
6. Alone Again Or
7. Electric Phase
8. Love To Love



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod