Recherche avancée       Liste groupes



      
JAZZ  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Ennio Morricone
- Membre : Herbie Hancock , The Mahavishnu Orchestra , Keith Jarrett , John Mclaughlin , Hudson, John Scofield
- Style + Membre : Sonny Rollins , Dizzy Gillespie , Ornette Coleman , Thelonious Monk, Marcus Miller , Weather Report, John Coltrane
 

 Guide Jazz (697)

Miles DAVIS - Someday My Prince Will Come (1961)
Par JUAN le 30 Août 2008          Consultée 5758 fois

On dit parfois qu'il est très difficile pour un artiste de sortir quelque chose après avoir atteint ce que l'on pense être le sommet. Ce fut le cas pour Miles après la sortie de Kind of Blue. Si son personnel est resté plus ou moins le même, son état d'esprit glorieux et aventureux l'avait temporairement quitté. "Someday My Prince..." est le début d'une période d'errance durant laquelle Miles ne cesse de chercher la formation idéale. Le sorcier de la trompette est aussi un révélateur de talent ayant toujours su s'entourer des bons musiciens afin d'en tirer le meilleur. Or, en cette période troublée, il a beaucoup de mal à stabiliser son groupe dont il ne sera jamais pleinement satisfait.

C'est donc cette fébrilité qui se reflète dans cet album relativement mineur dans l'oeuvre de Miles. C'est également sur lui que s'achève la collaboration avec COLTRANE. Celui-ci quittera le navire sur une note toutefois positive, son jeu brillant, intelligent, innovant, (coltranien, me direz-vous) sauve la galette d'un hypothétique désastre. On ne peut que regretter qu'il n'illumine que deux pistes de sa présence. La lourde tâche de le remplacer revient à Hank Mobley, saxophoniste tenor talentueux mais qui restera dans l'ombre du grand Trane, sans jamais arriver à contenter pleinement le leader du groupe.

Au final, tout cela produit un album agréable, léger, trop sage pour être vraiment bon ou vraiment mauvais. La plage titre (la seule qui réunit réellement le Miles Davis Sextet annoncé sur la pochette), charmante, délicate, légère (à l'image de la pochette) et "Teo" la brillante (très proche d'All Blues) arrivent à se démarquer, sans réellement s'imposer comme de grandes réussites. On sent un Miles hésitant, trop peu confiant pour oser se remettre en question, se lancer à corps perdu dans le danger perpétuel de l'innovation. Un comble pour lui !

A plusieurs reprises, il a montré qu'il pouvait nous surprendre tant sur la forme que sur la qualité de ses oeuvres s'il était bien entouré. C'est ainsi, presque sans surprise, que Someday My Prince... n'arrive à s'imposer que comme album mineur, non pas dénué de charme mais trop timide et pas assez audacieux pour convaincre. Le genre de disque que l'on va glisser dans son lecteur pour l'écouter d'une oreille distraite, plus en fond sonore qu'en réelle expérience musicale. Le tout pour l'apprécier est de ne pas placer trop d'espoir dans ce qui peut être vu comme une tentative de faire un deuxième Kind of Blue, ni dans la présence de COLTRANE, bien plus mise en valeur dans d'autres enregistrements.

A lire aussi en JAZZ par JUAN :


Miles DAVIS
Ascenseur Pour L'échafaud (1958)
Jazz sombre




Charles MINGUS
Oh Yeah (1961)
Point culminant du début de carrière de mingus...


Marquez et partagez





 
   JUAN

 
  N/A



- Miles Davis
- Hank Mobley
- John Coltrane
- Wynton Kelly
- Paul Chambers
- Jimmy Cobb


1. Someday My Prince Will Come
2. Old Folks
3. Pfrancing
4. Drad-dog
5. Teo
6. I Thought About You



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod