Recherche avancée       Liste groupes



      
BOP  |  COMPILATION

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Ennio Morricone
- Membre : Herbie Hancock , The Mahavishnu Orchestra , Keith Jarrett , John Mclaughlin , Hudson, John Scofield
- Style + Membre : Sonny Rollins , Dizzy Gillespie , Ornette Coleman , Thelonious Monk, Marcus Miller , Weather Report, John Coltrane
 

 Guide Jazz (416)

Miles DAVIS - Miles Davis, Volume. 1 (1955)
Par DERWIJES le 25 Juillet 2019          Consultée 99 fois

J'entame avec ce disque une série d'albums qui seront surtout réservés aux amateurs de bop ou aux fans de Miles DAVIS. Quoi qu’abordables, je ne saurais les recommander à des néophytes au vu de la difficulté à les placer dans la chronologie de l'artiste: nous allons entamer ceux que j'aime à appeler les compilations de Columbia -et classés comme tel sur le site-.

Pour bien comprendre, il faut revenir sur un point technique sur les vinyles. Je suis loin d'être un spécialiste en la matière, en cas d'erreur de ma part n'hésitez bien sûr pas le souligner dans les commentaires. Toujours est-il que dans les années 50 les maisons de production, utilisaient différemment des 33 tours et des 45 tours. Le premier, qui pouvait contenir plus de musique, était principalement utilisé pour de la musique dite “sérieuse”, comme le classique. Les 45 tours, plus courts, étaient considérés comme plus appropriés pour diffuser de la musique dite populaire. C'est en 1951 que Blue Note créa une petite révolution en lançant la série des “1500”, constituées d'album de jazz publiés en 33 tours. Et si la série marcha si bien, c'est en partie grâce aux deux albums choisis pour le lancement: Miles Davis, Volume 1 puis Volume 2.

Le premier volume correspond à la compilation de deux 45 tours réunis en un seul 45, comprenant des sessions s'étalant sur trois ans. La première session à été enregistré le 09 Mai 1952, la seconde le 20 Avril 1953 et la dernière le 06 Mars 1954. Pour le resituer dans la chronologie de Miles, nous sommes avant le début de son premier quintet et avant la sortie en 45 de Birth of the Cool, même si il a déjà introduit le cool dans le jazz. Nous approchons de la fin de la première partie de sa carrière, alors qu'il se bat avec le démon de l'héroïne.

Nous trouvons donc un peu de tout sur cette sélection. Certains morceaux ont été repris ailleurs: “Weirdo” deviendra “Walkin'”, sur l'album du même nom sorti avec le quintet et reviendra encore plus tard sur Miles Ahead sous le nom d'emprunt de Sid's Ahead. “Donna” est un morceau de Jackie McLEAN enregistré pour le label Prestige sous le nom de “Dig”. “Take Off” est en fait une reprise de “Deception”, qui fera plus tard parti de Birth of the Cool, et “Lazy Susan” est une reprise du “Lazy Bird” de Tadd DAMERON. Cela n'altère en rien la qualité de la musique, de haute volée. Le mélange des styles fait que l'on peut passer d'un morceau purement bop (“Woody'n You”, emprunté à Dizzie GILLESPIE) à quelque chose plus dans la veine du cool jazz (“Enigma” de J.J. JOHNSON), et même le standard “How Deep is the Ocean” rendu fameux par Irving BERLIN fait son apparition.

Curieusement, là où je préfére en général chez Miles DAVIS des compositions inédites ou peu reprises, ma préférence ici va à “Dear Old Stockholm”, ré-arrangement d'une chanson traditionnelle reprise par à peu près tout le gratin du jazz. Petite anecdote, la version suédoise de la chanson fait en réalité référence à la province du Värmland, dans le nord-ouest du pays. Le nom étant sûrement peu parleur pour le public étranger, c'est la capitale suédoise qui obtint remplaça le Värmland. En tout cas la version que nous présente Miles est dotée d'un jeu d'une souplesse remarquable, renforcée par les musiciens qui l'accompagnent.

Comme je l'ai dit, il n'y a sur cet album que du bon. Néanmoins cela ne suffit pas à le rendre inoubliable. Si le plaisir d'écoute est là, on n'y reviendra pas souvent, cela à cause des morceaux passe-partout qui manquent d'ambition.

A lire aussi en JAZZ par DERWIJES :


Miles DAVIS
E.sp. (1965)
Bijou bien caché.




Miles DAVIS
Cookin' With The Miles Davis Quintet (1957)
La recette du bonheur


Marquez et partagez





 
   DERWIJES

 
  N/A



- Miles Davis (trompette)
- J.j. Johnson (trombone)
- Jackie Mclean (saxophone)
- Gil Coggins (piano)
- Oscar Pettiford (basse)
- Kenny Clarke (batterie)
- Jimmy Heath (saxophone)
- Art Blakey (batterie)
- Horace Silver (piano)


1. Tempus Fugit
2. Kelo
3. Enigma
4. Ray's Idea
5. How Deep Is The Ocean
6. C.t.a. (version Alternative)
7. Dear Old Stockholm
8. Chance It
9. Yesterdays
10. Donna (version Alternative)
11. C.t.a.
12. Would'n You (version Alternative)



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod