Recherche avancée       Liste groupes



      
JAZZ  |  COMPILATION

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Ennio Morricone
- Membre : Herbie Hancock , The Mahavishnu Orchestra , Keith Jarrett , John Mclaughlin , Hudson, John Scofield
- Style + Membre : Sonny Rollins , Dizzy Gillespie , Ornette Coleman , Thelonious Monk, Marcus Miller , Weather Report, John Coltrane
 

 Guide Jazz (465)

Miles DAVIS - Blue Haze (1956)
Par DERWIJES le 4 Septembre 2019          Consultée 184 fois

Continuons sur notre lancée et attaquons-nous de nouveau à un album de Miles DAVIS compilé par sa maison de disque Prestige de deux demi-albums sortis quelques années auparavant. Hé, le trompettiste connaît un succès monstre chez les rivaux Columbia, il faut bien que son ancienne écurie en profite aussi ! On ne va pas se mentir, l'homogénéité de la musique de ces compilations fait pâlot en comparaison aux changements constants de style entre chaque albums studios de Miles Davis. Le bop de Blue Haze est le même que celui des Volume 1 & 2, que celui de Bag's Groove...Non, la clé pour l'apprécier est cachée dans le line-up.

Les morceaux présents sur Blue Haze sont tirés de deux sessions d'enregistrement : une en Mai 1953 et l'autre en Mars 1954, avec en ajout "I'll Remember April" issue de l'album Walkin' de son premier quintet. C'est bien gentil de vous balancer des dates comme ça, mais admirez plutôt les musiciens présents lors de la session de 1953 : Charles MINGUS, Max ROACH, John LEWIS et Percy HEATH ! La session de 1954 n'est pas en reste non plus, avec Horace SILVER au piano et Art BLAKEY à la batterie. En étant aussi bien accompagné Miles commence à s'émanciper de ses mentors et à trouver son propre son. Ce qui n'empêche pas quelques hommages respectueux comme celui à Thelonious MONK dont le jeu de piano est imité par John Lewis sur "Tune U" pendant que Max Roach et Percy Heath l'accompagne respectivement à la batterie et à la contrebasse. Ne vous laissez pas tromper par "Miles Ahead", ce morceau est en fait une variation de "Milestones", mais aucun des deux n'a de rapport avec les autres morceaux du même nom sortis sur leurs albums éponymes, ce ne sont même pas des brouillons.

Blue Haze n'est pas à proprement parler un bon album, tout est-il décent. Ses compositions sont bien jouées mais sans aucune étincelle, en dépit d'une excellente alchimie entre les musiciens qui permet à Miles de jouer plus relaxé en se sachant bien accompagné. Cela s'entend sur "Four", une composition qui sera réclamée par le musicien Eddie VINSON quelques décennies après comme étant de lui, intervention mineure pour un morceau qui l'est tout autant et qui n'aboutira de toute façon à rien. Le petit secret bien gardé de Blue Haze s'appelle "Old Devil Moon", et vous serez pardonné si vous croyiez qu'il s'agit de la B.O. D'un film noir tant l'atmosphère rappelle les adaptions de Raymond Chandler avec Bogart. Un moment très cinématographique qui préfigure la collaboration avec Louis Malle et qui ne dépareillait pas dans un bar sombre à l'atmosphère remplie de volutes de fumée. Manque de bol, c'est bien là le seul atout de cette entrée Davisienne qui va bien vite partir prendre la poussière dans notre discothèque.

Note réelle : 2,5/5

A lire aussi en JAZZ par DERWIJES :


Alice COLTRANE
Ptah, The El Daoud (1970)
Entre l'éveil et le rêve




Alice COLTRANE
Journey In Satchidananda (1970)
Something about alice coltrane


Marquez et partagez





 
   DERWIJES

 
  N/A



- Miles Davis (trompette)
- John Lewis (piano)
- Charles Mingus (piano)
- Percy Heath (contrebasse)
- Max Roach (batterie)
- Art Blakey (batterie)
- Horace Silver (piano)
- David Schildkraut (saxophone alto)
- Kenny Clarke (batterie)


1. I'll Remember April
2. Four
3. Old Devil Moon
4. Smooch
5. Blue Haze
6. When Lights Are Low
7. Tune Up
8. Miles Ahead



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod