Recherche avancée       Liste groupes



      
JAZZ  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Ennio Morricone
- Membre : Herbie Hancock , The Mahavishnu Orchestra , Keith Jarrett , John Mclaughlin , Hudson, John Scofield
- Style + Membre : Sonny Rollins , Dizzy Gillespie , Ornette Coleman , Thelonious Monk, Marcus Miller , Weather Report, John Coltrane
 

 Guide Jazz (407)

Miles DAVIS - Porgy And Bess (1959)
Par DERWIJES le 24 Mars 2019          Consultée 143 fois

Les succès critique et public de Miles Ahead permirent à Miles DAVIS et Gil EVANS de gagner la confiance des grands pontes de Columbia qui eurent, une fois n'est pas coutume, la bonne idée de les laisser faire ce qu'ils voulaient pour leur prochaine collaboration.

Celle-ci survint en 1959. En cette fin de décennie, la dernière mode musicale est de reprendre de grands standards façon jazz be-bop, mais Miles DAVIS, pourtant figure de proue du mouvement, souhaite quitter le navire, étant lassé par le be-bop et estimant que le genre commençait à tourner en rond et bridait trop les musiciens. Il décide de profiter de la présence du talentueux Gil EVANS pour continuer à expérimenter sur le jazz modal auquel il avait déjà un peu touché avec son quintet (maintenant sextet) sur son disque Milestones.
Au même moment, la presse s'enflamme sur la sortie prochaine d'une version cinématographique de l'éternel opéra de George GERSHWIN Porgy & Bess, sorti à l'origine en 1937 mais dont la version de 1957 avait tout autant cartonné à sa sortie. Ça y est, nos deux comparses ont trouvé le canevas idéal pour travailler : piochant autant dans le jazz que dans la musique classique, cet opéra les a inspirés, et maintenant ils vont pouvoir le retravailler.

Autant le dire tout de suite, je n'ai jamais accroché à Porgy & Bess, en tout cas pas aux versions de George GERSHWIN. Ne comptez donc pas sur moi pour vous faire un compte-rendu précis des différences entre l'originale et cet album (à part que celui-ci est entièrement instrumental), mais si vous êtes curieux de savoir à quoi Miles DAVIS et Gil EVANS se sont frottés, n'hésitez pas à lire la chronique d'Erwin sur cette fameuse version de 1957.
Un rapide tour d'information sur ce disque nous informe qu'il fait parti encore aujourd'hui des albums les plus vendus de Miles DAVIS et qu'il figure régulièrement en bonne position dans les listes des « meilleurs albums de jazz de tous les temps » et autres anthologies similaires. Une homogénéité d'opinion bien méritée : voilà un disque que l'on apprécie de bout en bout. Nos deux comparses ont atténué l'aspect blues de l'original mais ont su en garder la souche mélancolique que la trompette de Miles DAVIS sublime constamment. Il est ici à son meilleur, que ce soit sur l'éternel « Summertime », montagne qu'il escalade avec une aisance insolente ou sur les ballades parsemant le disque, et je ne vous parle même pas de son intervention après le premier couplet de « The Buzzard Song ».
Gil EVANS n'est pas à oublier non plus : ses habillements orchestraux pour accompagner DAVIS le mettent en valeur pour mieux le laisser respirer quand nécessaire. Je reprends pour exemple « The Buzzard Song » qui se conclut par un duo entre tuba et contrebasse, ou encore une autre conclusion, celle de « Prayer (Oh Doctor Jesus) » qui fait monter l'orchestre en crescendo contre la trompette.
Mais comme Miles DAVIS aime être bien entouré, il a aussi invité les collègues et amis de son quintet Cannonball ADDERLEY et Paul CHAMBERS à le rejoindre. Si les morceaux mettent l'emphase sur leur leaders et même s'ils s'intègrent au sein d'un ensemble de musiciens, leur talent est tel que leurs contributions sont notables.

Très influencé par le travail du pianiste Georges Russell sur les gammes modales, ce Porgy & Bess, entrée incontournable du canon Davisien, est tout simplement, tout bêtement, un excellent disque de jazz.

A lire aussi en JAZZ par DERWIJES :


Kamasi WASHINGTON
The Choice (2018)
Pourquoi choisir ?




Miles DAVIS
Cookin' With The Miles Davis Quintet (1957)
La recette du bonheur


Marquez et partagez





 
   DERWIJES

 
  N/A



- Miles Davis (trompette, bugle)
- Ernie Royal, Bernie Glow, Johnny Coles E (trompette)
- Dick Hixon, Frank Rehak, Jimmy Cleveland (trombone)
- Willie Ruff, Julius Watkins Et Gunther S (cor)
- Bill Barber (tuba)
- Phil Bodner, Jerome Richardson Et Romeo (flûte, flûte alto et clarinette)
- Cannonball Adderley (saxophone alto)
- Danny Bank (flûte alto et clarinette basse)
- Paul Chambers (contrebasse)
- Jimmy Cobb (batterie )
- Philly Joe Jones (batterie )
- Gil Evans (arrangeur et chef d'orchestre)


1. The Buzzard Song
2. Bess, You Is My Woman Now
3. Gone
4. Gone, Gone, Gone
5. Summertime
6. Oh Bess, Oh Where's My Bess
7. Prayer (oh Doctor Jesus)
8. Fisherman, Strawberry And Devil Crab
9. My Man's Gone
10. It Ain't Necessarily So
11. Here Come De Honey Man
12. I Loves You Porgy
13. There's A Boat That's Soon Leaving For New-york



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod