Recherche avancée       Liste groupes



      
COOL JAZZ  |  COMPILATION

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Ennio Morricone
- Membre : Herbie Hancock , The Mahavishnu Orchestra , Keith Jarrett , John Mclaughlin , Hudson, John Scofield
- Style + Membre : Sonny Rollins , Dizzy Gillespie , Ornette Coleman , Thelonious Monk, Marcus Miller , Weather Report, John Coltrane
 

 Guide Jazz (407)

Miles DAVIS - Miles Davis And Horns (1956)
Par DERWIJES le 16 Février 2019          Consultée 129 fois

Lorsque Miles DAVIS annonce à ses producteurs de chez Prestige qu'il quitte le navire pour aller voir ailleurs, c'est la panique à bord. Ils ont beau avoir réussi à l'obliger à sortir encore quatre albums pour eux avec son nouveau quintet, il s'agit de rentabiliser un maximum leur poule au œufs d'or tant qu'elle est encore là ! Et pour cela, ils ont recours à la solution préférée de tout producteur qui se respecte : le raclage de fonds de tiroirs. Ils ressortent donc les E.P., singles et à peu près tout ce qu'ils peuvent trouver de déjà sorti sous un format ou sous un autre pour les rassembler dans des L.P., soit des albums tels que nous les connaissons aujourd'hui.

Celui dont nous allons parler aujourd'hui s'intitule donc Miles Davis and Horns et dissimule sous sa pochette étrange réalisée par le dessinateur du périodique américaine MAD Don Martin des morceaux issus de trois L.P. différents. Ainsi les quatre premières pistes sont tirées de « Miles Davis Plays the Composition of Al Cohn » (1953), la septième piste de « Blue Period » (1953), et celles restantes étaient déjà présentes sur la compilation « Modern Jazz Trumpets » (1951). Vous l'aurez compris, au vu des dates de publication des disques originaux, Prestige est parti piocher dans la période cool du trompettiste. Plus précisément, ce sont des morceaux issus de sa toute première session pour le label, ainsi que la première qu'il fit avec le tout jeune alors saxophoniste Sonny ROLLINS que l'on ne présente plus.
Mais, à l'époque de ces sessions, DAVIS nage allégrement dans la drogue et cela se ressent dans son jeu avec lequel il prend moins de risques. Malgré une équipe de musiciens au top, les morceaux en pâtissent et ne s'élèvent jamais, à l'image de « Morpheus », à l'origine un morceau de cool jazz ici joué sur un ton bop plus agressif qui le dénature. Heureusement, le trompettiste peut compter sur ses collègues pour l'épauler et ceux-ci se révèlent d'ailleurs plus inspirés par endroit que leur leader. En témoigne le pianiste John LEWIS qui s'amuse comme un petit fou à imiter COUNT BASIE sur « Whispering » pour un résultat assez amusant et plutôt fidèle à son modèle, il faut l'avouer.

Présent sur huit des neuf morceaux, Lewis ne laisse sa place que le temps de « I Know », où il est remplacé par Miles DAVIS en personne à cause de problème d'agenda. Celui-ci ne se débrouille honnêtement pas trop mal avec les touches d'ivoire mais s'empresse de laisser la place à Sonny Rollins. Autre spécificité du morceau qui fera plaisir aux fans du saxophoniste, il s'agit là du premier morceau qu'il enregistra en tant que leader. Commander Miles DAVIS, pas mal pour un débutant de 21 ans !
Le seul morceau qui mériterait véritablement d'être gardé dans tout cela est le seul inédit : « Down ». Composé par Miles DAVIS, on y retrouve l'ambiance mélancolique propre au trompettiste lors de ses débuts. Les solos du morceau sont uniquement joués par les instruments à vent d'où se dégage le jeu agressif de Rollins. En dehors de celui-là, les autres morceaux restent agréables mais font plus office de fond sonore agréable. Prestige continuera à rassembler des compilations de cette manière, et ce Miles Davis and Horns n'en est pas la plus mauvaise, mais constitue une rareté que ne devraient chercher que les fans les plus assidus et les complétistes motivés.

A lire aussi en JAZZ par DERWIJES :


Kenny DORHAM
Una Mas (1964)
Avant-dernier essai.




Miles DAVIS
Get Up With It (1974)
Après le déluge


Marquez et partagez





 
   DERWIJES

 
  N/A



- Miles Davis (trompette)
- Sonny Rollins (saxophone sur #1-4)
- Al Cohn, Zoot Sims (saxophone sur #5-8)
- John Lewis (piano)
- Bennie Green (trombone sur #1, 2, 4)
- Sonny Truitt (trombone sur #5-8)
- Percy Heath (contrebasse sur #1-4, 9)
- Leonard Gasking (contrebasse sur #5-8)
- Roy Haynes (batterie sur #1-4, 9)
- Kenny Clarke (batterie sur #5-8)


1. Tasty Pudding
2. Floppy
3. Willie The Wailer
4. For Adults Only
5. Morpheus
6. Down
7. Blue Room (take 2)
8. Blue Room (take 1)
9. Whispering



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod