Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1970 Ufo 1
1971 Ufo 2 Flying - One Ho...
1972 Live
1974 Phenomenon
1975 Force It
1976 No Heavy Petting
1977 Lights Out
1978 Obsession
1979 Strangers In The Night -...
1980 No Place To Run
1981 The Wild, The Willing...
1982 Mechanix
1983 Making Contact
1985 Misdemeanor
1995 Walk On Water
2000 Covenant
2004 You Are Here
2006 The Monkey Puzzle
2012 Seven Deadly
2015 A Conspiracy Of Stars
2017 The Salentino Cuts
 

- Style : The Union , Thunder
- Membre : Scorpions, Michael Schenker , Paul Raymond Project , Ted Nugent
- Style + Membre : Msg, House Of X
 

 Site Officiel (598)

UFO - Misdemeanor (1986)
Par GEGERS le 14 Janvier 2016          Consultée 503 fois

Alors que Phil Mogg s'en va en 1984 à Los Angeles tenter de mettre sur pied une nouvelle mouture d'UFO, les rumeurs vont bon train : Yngwie Malmsteen, Steve Vai ou George Lynch sont pressentis pour devenir les nouveaux six-cordistes de la formation britannique. Finalement, c'est Tommy McClendon, ancien guitariste chez Boy Wonder et Loudness qui hérite du poste. Le bassiste Paul Gray et le batteur Jim Simpson (ex-Magnum) constituent la section rythmique, tandis que Paul Raymond fait son retour au clavier, après un bref passage à ce poste de la soeur Schenker, Barbara (l'ex-Viva ne restera que le temps de quelques répétitions).

Quelques soucis de producteur plus tard, le groupe accouche de ce "Misdemeanor" destiné à cartonner sur le marché américain, lorgnant du côté d'un AOR immédiat et putassier. La rugosité des débuts se voit totalement effacée au profit d'une musique aseptisée dont on ne retient pas grand chose. Au contraire de mon camarade Erwin, "Name of Love" me semble le titre le plus solide à sauver de ce marasme, un titre énergique qui permet d'apprécier pleinement le jeu de guitare de McClendon, alors que le son de la six-cordes est par ailleurs plutôt indigent, bien loin du niveau habituel du groupe britannique.

A vouloir se faire tubesque, UFO perd une grosse partie de son identité sur cet album. Seule la ballade "The Only Ones", à la mélodie délectable, nous rappelle que le groupe de Phil Mogg fut un temps pourvoyeur de titres poignants et sincères. En voulant cartonner dans les charts, le groupe propose ici des titres insipides qui placent tous leurs espoirs en des refrains loin d'être marquants : "One Heart" ou "Heaven's Gate", noyé sous une tonne de claviers, témoignent de l'incapacité du groupe à proposer autre chose que des bleuettes FM futiles.

Le public ne s'y laissera pas prendre, l'album ne parvenant pas à se hisser plus haut que la 106è place des charts US, la 74è au Royaume-Uni. Une déroute malheureusement confirmée quelques années plus tard avec l'EP Ain't Misbehavin'.

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


SCORPIONS
Crazy World (1990)
C'est un monde de tarés...




MSG
One Night At Budokan (1982)
Les hard rockers aiment le Japon


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
   GEGERS

 
   (2 chroniques)



Non disponible


1. This Time
2. One Heart
3. Night Run
4. The Only Ones
5. Meanstreets
6. Name Of Love
7. Blue
8. Dream The Dream
9. Heaven's Gate
10. Wreckless



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod