Recherche avancée       Liste groupes



      
COUNTRY  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Elvis Presley , Eddie Cochran , Gene Vincent , Stray Cats, Buddy Holly , Little Richard, Ricky Nelson , Bill Haley And His Comets, Johnny Cash

Jerry Lee LEWIS - Another Place Another Time (1968)
Par ERWIN le 8 Juin 2020          Consultée 251 fois

Mais voyez donc la trombine de notre killer au beau milieu de son champ de pétunia dans son jardin at home ! Il n'a pas l'air content ! Et on le comprend, tant tous ses derniers albums malgré leurs qualités, n'ont pas connu le succès escompté. Alors Jerry Lee LEWIS est en mode guerrier, il lui faut survivre et trouver une solution à la débâcle qui s'amorce ! Tout plutôt que de finir oublié de tous ! Alors, on se prépare à revenir à la country, son seul et unique amour, pour sauver les meubles et repartir du bon pied. Nous sommes déjà en 1968 et à l'âge de Jesus, le destin de l'artiste est dans la balance, il faut y croire !

Le ton est donné dès les premières notes de "What's Made Milwaukee Famous", Ce sera la country qui scellera le destin de Jerry Lee, en positif comme en négatif. Ce titre est plutôt débonnaire, taillé pour grimper au sommet des charts, ce qu'il fera au niveau country donc. Je trouve qu'on est en plein dans le pré-carré des grands de la country, à la limite du mainstream, très éloigné des courants les plus roots genre outlaw. Rod STEWART la reprendra quelques années plus tard. Nous avons aussi un Tonk remuant avec la "Walking The Floor Over You" d'Ernest TUBB, avec son fiddle sautillant, dans une ambiance saloon sympathique.

Trois des titres de cette galette ont été composés pour les besoins de la cause par Jerry Chesnut, un des grands noms de Nashville. Ainsi le mid tempo "Play Me A Song I Can Try To" permet au chanteur de faire étalage de sa belle voix, qu'il ne bride pas une seule seconde. "On The Back Row" sort de l'exact même tonneau, en plus plaintive. Toujours ce petit rythme tranquilou doum – badoum - badoum – badoum. Pas sauvage sauvage cela dit quand on porte le patronyme du killer, mais il faut bien survivre ! Que nous dit l'éponyme "Another Place Another Time" ? Un joli slow à l'esprit aguicheur, au violon tout midllewesternien, c'est charmant, mais cela manque de sang de sueur et de larmes !

Les lap steel sont de sortie avec la crépusculaire "All Night Long", mais quid de l’icône du rock'n'roll ? Ou est donc passé le piano virevoltant, que sont-ce que toutes ces roucoulades ? Ah, on ne sait plus à quel saint se vouer ! Mais bon, Jerry Lee parle moins de lui, comme s'il s'était assagi... je vous vois interdit, Jerry Lee LEWIS ? S'assagir ? Deux mots qui ne vont pas bien ensemble. Bon, s'il fait semblant en tous cas, il le fait drôlement bien ! La chouette "Break My Mind" de George HAMILTON œuvre dans un esprit un peu plus pop avec ses chœurs élégants et sa lourde batterie, le piano est bien là, mais on sent que Jerry Lee se retient d'en faire plus.

Décidément, le LEWIS d'antan a été placé en cure de calmant intensive, ça se ressent tout au long du skeud, et "Before The Next Teardrop Fall" ne fait pas exception, la voix est parfaite, et ne faiblit pas un seul instant. Toujours mid tempo, il se lance dans une histoire de l'ouest sur "I'm A Lonesome Fugitive" de Merle HAGGARD, la lap steel est mignonne, alors qu'il roucoule au piano, mais oui, encore ! Dingue ! Le piano dégouline de partout sur "All The Good Is Gone", l'élan est interdit, pour moi Jerry Lee se bride, mais le résultat plait aux masses évangélisantes du sud profond des USA, c'est l'évidence ! Enfin, on retrouve sa cousine Linda Gail au chant sur le classique d'Hank WILLIAMS "We Live In Two Different Worlds", comme à l'accoutumée, cela lui permet de briller et d'imposer sa superbe voix.

Pour la première fois, nous n'avons sur cet opus pas la moindre place pour le rock'n'roll, il n'y a ici que de la country, le plus souvent mid tempo, très mainstream et taillée pour plaire au plus grand nombre. Cet album est pour l'artiste celui de la résurrection, ainsi que ce lui de son accession au statut de grand de la country, après dix ans à bouffer de la vache maigre ! Ce nouveau virage à 180° est le bon pour Jerry Lee LEWIS, qui a trouvé la voie de sa seconde carrière, et c'est tant mieux pour le killer, même s'il nous faut dire au revoir pour un temps à ses rocks endiablés. D'un strict point de vue qualitatif, je reste dubitatif devant l'aréopage de songs ici présentes, pas un seul chef d’œuvre même si on retient "What's Made Milwaukee Famous" et rien de raté... Un 3 car la musique est toujours agréable.

A lire aussi en COUNTRY par ERWIN :


Elvis PRESLEY
Elvis Country (1972)
Elvis se la joue country avec talent




Jerry Lee LEWIS
She Even Woke Me Up (1970)
Roi de la Country


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. What's Made Milwaukee Famous
2. Play Me A Song I Can Try To
3. On The Back Row
4. Walking The Floor Over You
5. All Night Long
6. I'm A Lonesome Fugitive
7. Another Place Another Time
8. Break My Mind
9. Before The Next Teardrop Fall
10. All The Good Is Gone
11. We Live In Two Different Worlds



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod