Recherche avancée       Liste groupes



      
COUNTRY  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Elvis Presley , Eddie Cochran , Gene Vincent , Stray Cats, Buddy Holly , Little Richard, Ricky Nelson , Bill Haley And His Comets, Johnny Cash

Jerry Lee LEWIS - Country Class (1976)
Par ERWIN le 2 Août 2020          Consultée 143 fois

Il est pas beau, notre Jerry Lee ainsi chamarré, le cigare est en bonne place, le costume de noceur, l'air sûr de lui et dominateur, armé de son sourire carnassier de séducteur, plus manipulateur et pervers que jamais ! Mais peu importe, l'heure est à l'analyse. Jerry Lee revient peu à peu au Rock'n'roll. Depuis les mythiques sessions londoniennes, son rejet de la countrypolitan est évident, le jeune quadragénaire en a ras-le-bol ! Pourtant, les productions de Mercury continuent avec Jerry Kennedy aux commandes. Cela s'annonce donc serré, le cul coincé entre deux chaises ! Nous sommes en 1976 et ce disque classieux est le vingt-sixième du killer.

Nous débutons par "Let's Put It back Together Again" qui atteint tout de même la 6ème place du billboard. Le countrypolitan de Jerry Kennedy règne en maître, de l'orchestration et des choeurs comme s'il en pleuvait. Foster et Rice sont à l'écriture, comme un paquet des chansons de ces dernières années pour Jerry Lee. IL faut admettre que celle-ci n'est pas trop vilaine et ne mérite pas notre indifférence. Le précédent album nous avait réconciliés avec le rock'n'roll, voici "Jerry Lee's Revival Rock'n'roll Show", la contribution du genre pour cet album, une espèce d'hommage du chanteur à ses roots, pas génial et lui-même semble tout endormi. Un peu plus de dynamique sur "After The Fool You've Made For Me", une petite chanson de cowboy. Seuls les accents déchirants de "Closest Thing To You" attirent quelque peu l'attention, un joli slow pour une fois !

On s'endort sec sur "No One Will Ever Know", de la variété pour les sorties du samedi soir dans le sud. On ne se réveille pas avec "I Sure Miss Those Good Old Times". On cauchemarde carrément avec le larmoyant "Wedding Bells". Le classique "You Belong To Me" n'est à mon sens pas du tout taillé pour le Killer, ce serait même plutôt le contraire. Du coup, on s'enfonce dans des couches de réglisse sucré, dans un terrible rêve apocalyptique. On retombe dans des élans sentimentaux à vomir sur "Only Love Can Get You In My Door" puis on est d'une mollesse à toute épreuve quand retentit "The One Rose". A se demander comment notre killer a pu tomber si bas. Même le piano semble tout amorphe. Seul Djizeus nous réveille avec "Old Country Church", sise dans le temple évangéliste, et ce n'est guère mieux.

Cet album n'est clairement pas à retenir...En revanche, un fait divers va retenir notre attention lors de la sortie de cet opus.

A lire aussi en COUNTRY par ERWIN :


Jerry Lee LEWIS
There Must Be More To Love Than This (1971)
Adultère et alcool




Johnny CASH
The Fabulous Johnny Cash (1958)
Rival d'Elvis


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Let's Put It Back Together Again
2. No One Will Ever Know
3. You Belong To Me
4. I Sure Miss Those Good Old Times
5. Old Country Church
6. After The Fool You've Made For Me
7. Jerry Lee's Revival Rock'n'roll Show
8. Wedding Bells
9. Only Love Can Get You In My Door
10. The One Rose
11. Closest Thing To You



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod