Recherche avancée       Liste groupes



      
COUNTRY  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Elvis Presley , Eddie Cochran , Gene Vincent , Stray Cats, Buddy Holly , Little Richard, Ricky Nelson , Bill Haley And His Comets, Johnny Cash

Jerry Lee LEWIS - Sometimes A Memory Ain't Enough (1973)
Par ERWIN le 16 Juillet 2020          Consultée 194 fois

Nous en sommes déjà au vingt et unième album pour Jerry Lee LEWIS, et les choses commencent à se clarifier quelque peu. L'artiste sort de sa légendaire session à Londres en compagnie des plus grands musiciens rosbifs des seventies, FRAMPTON et GALLAGHER en tête. D'un coté, le rock'n'roll le plus couillu, celui qui a forgé sa légende, de l'autre la country la plus pop qui soit dorénavant, une countrypolitan certes prometteuse en billets verts, mais dont le mode de production commence sérieusement à gonfler l'homme qui jouait du piano debout. Chanter des guimauves sur-arrangées, cela n'est pas vraiment son truc... Dès lors comme la mode revient quelque peu vers le rock'n'roll des fifties, toute la question reste de savoir quelle direction va choisir l'icone de Ferriday pour continuer sa carrière, alors qu'il approche de la quarantaine. Cette photo de couverture prêche pour la continuité de la country, il a belle allure ainsi en gentleman farmer notre rock star !

Le succès devient moins constant, et pourtant le titre éponyme va faire un flambard et atteindre le sixième rang du billboard country, c'est fort ! Le genre est pourtant fort peu classique, tous ces enrobages sont vraiment à l'exact opposé de la personnalité du fantasque chanteur. Il croone presque sur la poppisante "Keep Me From Blowing Away", on est loin de son précarré. "Falling To The Bottom", c'est un peu ça, on jouxte les territoires de la variété. Pas génial. "What My Woman Can't Do" fait dans le slow crépusculaire… du samedi soir à la télé et "Mornin After Baby Let Me Down" n'est guère plus convaincante. En revanche "My Cricket And Me" est une chanson sympa de son cousin Mickey GILLEY, ou il délivre une belle performance vocale.

On repart dans des ambiances évangélistes avec "Ride Me Down Easy" et ce n'est pas désagréable, il cabotine et fait le joli cœur en forme de cul béni, laissez moi rire ! Puis il s'adresse carrément à djizeus sur "I Think I Need To Pray", on sent presque l'inquiétude qui pointe vers le mauvais garçon quand il imagine le destin vers l'au delà … Puis nous replongeons dans son enfance et l'amour transcendant que l'artiste a toujours eu pour sa mère avec "Mama's hands". Bien sur, c'est sirupeux au possible, mais agréable. On repart vers une ambiance tonk jouxtant le rock, le chant redevient déconneur, et l'ambiance est chouette sur "Honky Tonk Wine". "I'm Left You're Right She's Gone" nous oblige à la comparaison foireuse avec la version du king plus de quinze ans auparavant. Elvis me semble à son avantage, sa version est plus rock, alors que Jerry Lee voit des tonnes d'orchestration handicaper un essai pourtant méritant.

On est certes un peu mieux que sur Who's Gonna play This Old Piano... ce n'était pas difficile je vous l'accorde ! Mais on est aussi à des lieux de la qualité du London session. On sent bien que Jerry Lee en a ras le siphon de chanter de la country pour grabataires en maison de retraite. Il devient de plus en plus difficile à gérer et sa consommation excessive d'alcools, de drogues et de médicaments en tous genres le rend de plus en plus irritable. Cet album lui permet cependant de maintenir un lustre intact auprès des aficionados du genre, mais je ne met pas plus de 2 étoiles !

A lire aussi en COUNTRY par ERWIN :


Jerry Lee LEWIS
She Even Woke Me Up (1970)
Roi de la Country




Johnny CASH
The Fabulous Johnny Cash (1958)
Rival d'Elvis


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Sometimes A Memory Ain't Enough
2. Ride Me Down Easy
3. Mama's Hands
4. What My Woman Can't Do
5. My Cricket And Me
6. I'm Left You're Right She's Gone
7. Honky Tonk Wine
8. Falling To The Bottom
9. I Think I Need To Pray
10. Mornin After Baby Let Me Down
11. Keep Me From Blowing Away



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod