Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK'N ROLL  |  COMPILATION

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Elvis Presley , Eddie Cochran , Gene Vincent , Stray Cats, Buddy Holly , Little Richard, Ricky Nelson , Bill Haley And His Comets, Johnny Cash

Jerry Lee LEWIS - Sun 2 - Whole Lotta Shakin (1957)
Par ERWIN le 21 Juillet 2020          Consultée 126 fois

Nous sommes à peine quelques semaines après la fin des premières sessions de Jerry Lee LEWIS chez Sun records. Pour le moment, Sam Philips ne sait pas ce qu'il va faire de son nouveau poulain, mais il sait qu'il va en faire une star ! Country, pop ou Rock'n'roll ? Cette session va être déterminante pour la suite des aventures du natif de Ferriday au milieu des pionniers Johnny CASH et Elvis PRESLEY à Memphis ! La couverture montre le blondin toute crinière déployée, debout sur son piano, le mauvais garçon est là... Les parents ont du souci à se faire, le Rock'n'roll prend une dimension particulière. Nous sommes en janvier et février 1957.

Alors, comme nous oeuvrons chez Sun, quoi de plus naturel que d'aller piller le répertoire des collègues, en l'occurrence celui de Carl PERKINS avec sa compo "Turn Around" ? Le ton est smooth à des années lumière de celui, plus monocorde, de Carlito. C'est toute la qualité du Louisianais de s'approprier ainsi tous les classiques. Il donne une vibe rock à la "Shame On You" de Laurence WELK où il se montre très dynamique, mais le titre ne verra jamais le jour en single. Il est dommage que le talent de compositeur de Jerry Lee ne soit pas plus reconnu, le sur-vitaminé "Pumpin Piano Rock" corroborant cette remarque, même si le chant y manque un peu de spontanéité. Cette chanson, avec un peu de folie, aurait pu devenir un grand classique.

Le Sieur LEWIS, cependant fidèle à ses idoles, nous offre du Hank WILLIAMS à tous les étages : "I Can't Help It" reste dans un pré-carré country, et cette version ne sera pas choisie. "Cold Cold Heart" swingue un peu plus, mais on reste loin des trémolos du rock'n'roll. Le Hillibilly y règne en maître, alors que le piano sonne comme une déflagration nucléaire ! "You Win Again" est aussi de la partie, petite ballade crépusculaire où retentit à merveille la voix du killer sur le splendide refrain. Il livrera des tonnes de versions de cette chanson qui pour le moment n'est encore qu'à l'état d'ébauche, même si sa voix la porte déjà aux sommets.

Le cowboy chantant Gene AUTRY figure aussi au programme avec deux titres : la laid back "Ole Pal Of Yesterday" à laquelle le duo batterie-piano rend bien justice ! Quant à "You're The Only Star In My Blue Heaven", elle est d'une logique implacable quoique manquant un peu de relief. "That Lucky Old Sun", popularisée par Frankie LAINE, et bien plus tard par Ray CHARLES, voit la lumière du jour par la grâce de ces bandes. Entendre Jerry Lee, tout seul au piano, s'adonner à des élans romantiques sur ce grand classique n'est pas sans procurer un certain plaisir coupable !

Cette version de "Love Letters In The Sand", que le teenage idol Pat BOONE conduira au faîte de sa gloire, n'est en rien ridicule. Plutôt de la belle ouvrage, quoiqu'aux antipodes de son pré-carré. Jerry Lee sait tout faire ! On reste dans le saloon avec la chanson d'avant-guerre "Little Green Valley" de Carl Robinson où l'on note un superbe solo de Roland Janes – très proche de COCHRAN à nouveau - sur un tempo d'enfer. "I'll Keep On Loving You" de Floyd TILLMAN est sympa, mais ne passe pas le cap de la postérité malgré un joli solo de Roand Janes. A la suite d'Elvis, il reprend la très casse gueule "I Love You Because" de Leon PAYNE, seul avec le batteur. Vous n'êtes pas sans remarquer que cette version trop lente ne sert pas sa dynamique, il fera bien mieux plus tard.

Deux classiques : "It'll Be Me", qui a droit à trois enregistrements, reste un des grands titres de l'artiste, présent dès son premier album. On doit se tourner vers la dernière version proposée pour trouver la classique. La genèse du mythique "Whole Lotta Shakin Is Goin On" n'a pas été une sinécure. Jerry Lee a déjà tenté de lui donner vie, mais la violence de son jeu de piano n'est pas chose évidente en 57, et Sam Phillips a bien du mal à y croire. Pourtant, ses versions live l'encouragent dans ce sens. On note une basse presque incongrue sur la first take qui n'a rien de déshonorant. Mais c'est avec la seconde version ici retenue - la take four en fait – que Jerry Lee touche la porte du paradis et envoie le monde du rock'n'roll vers les plus hautes sphères. Un des plus grands classiques de l'histoire du Rock.

L'opus est équilibré entre des tentatives rock'n'roll dont la mythique "Whole Lotta Shakin Is Goin On", pas mal de reprises country hillibilly qui ont bercé l'enfance et l'adolescence de Jerry Lee LEWIS – mais ce sera finalement pour sa seconde partie de carrière ! - et quelques essais presque pop plus sympas que ce à quoi on aurait pu s'attendre. Au final cependant, je vais rester sur un trois de belle allure car de nombreux titres ici présents connaîtront une seconde vie plus remarquable.

A lire aussi en ROCK'N ROLL par ERWIN :


LITTLE RICHARD
Little Richard (1958)
Sacré richard !




Chuck BERRY
New Juke Box Hits (1961)
Saine évolution qui finit...en prison !


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Jerry Lee Lewis (chant-piano)
- Roland Janes (guitare)
- Jimmy Van Eaton (batterie)


1. Turn Around
2. That Lucky Old Sun
3. I Love You Because
4. I Can't Help It
5. Cold Cold Heart
6. Shame On You
7. I'll Keep On Loving You
8. You're The Only Star In My Blue Heaven
9. Whole Lotta Shakin Is Goin On
10. Ole Pal Of Yesterday
11. It'll Be Me
12. Pumpin Piano Rock
13. You Win Again
14. Love Letters In The Sand
15. Little Green Valley
16. It'll Be Me
17. It'll Be Me
18. Whole Lotta Shakin Is Goin On



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod