Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK'N ROLL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Elvis Presley , Eddie Cochran , Gene Vincent , Stray Cats, Buddy Holly , Little Richard, Ricky Nelson

Jerry Lee LEWIS - Rock'n'roll Time (2014)
Par ERWIN le 8 Décembre 2014          Consultée 1096 fois

Un quarantième album... Quand on a 79 ans et qu'on a abusé de tout pendant sa vie, qu'est ce que cela représente ? Quand on est le dernier survivant de la mythique époque du son nouveau qui sortait des studios Sun de Memphis, ceux-là même devant lesquels pose le bientôt octogénaire natif de Louisiane ? Car le sudiste ne partira pas comme ça... On le verra jusqu'au bout lutter contre ses damnés pianos, engueuler ses musiciens. Et même si les coups de pied sont aujourd'hui plus des caresses qu'autre chose, la voix, la présence et le charisme sont toujours là, plus que jamais... Je ne vais pas à nouveau énumérer la liste de ses fans, mais en gros, personne ne passe derrière Jerry Lee... Personne ! Le trésor International du rock'n'roll est encore là ! Quel destin que celui de ce pianiste fou qui choqua le monde entier par ses turpitudes !

C'est comme ça, le killer veut encore en découdre, et pas pour vous proposer de la guimauve pour grabataires. De toute façon, le jour ou il ne pourra plus la lever, vous pouvez être sur que "le tueur" ne se ratera pas !

Du coup non , Jerry Lee ne nous fera pas le coup du crooner, comme tous ses camarades de promotion... Hé, c'est pour ça qu'il a vendu moins de disques qu'eux ! Allons, il pensait certainement pas vendre des semi-remorques avec son rock'n'roll mâtiné de country ! Donc comme d'hab, on va se faire une petite cure de jouvence avec le vieux tigre du rock, du blues au rockabilly en passant par les intonations gospels, la country et le rock'n'roll !

Du rock bien couillu, proche du southern rock dont il aura finalement été le godfather, il y a ! Voyez donc la pseudo-autobiographique "Mississippi kid" qui dépote sévère, dans une version meilleure que celle de ses potes jeunots de LYNYRD SKYNYRD, il faut dire qu'il bénéficie de l'aide du flamboyant Dereck TRUCKS a cette occase ! Et cette reprise de l'immense standard qu'est "Folsom prison blues" de Johnny CASH... Rien si ce n'est qu'il est le seul légitime à la reprendre ainsi, sous cet angle totalement rockabilly ! Du vrai rock ! D'ailleurs l'éponyme "Rock'n'roll times" n'est autre qu'une chouette compo de son pote Kris KRISTOFFERSON. On reconnaîtra aussi plus loin dans l'opus les lignes de piano rondelettes de Fats DOMINO, et oui, "Sick and tired" est là !

La country "à la Nashville", c'est sa grande spécialité et ce qu'il aime jouer avant tout. La ballade "Keep me in mind" est donc là pour remplir cet office. Ouais, c'est toujours religieux ou sexuel quand on évoque le vieux cochon ! Ah ça je vous garantis qu'il a du enlever un paquet de culottes, tangas et strings en tous genres le polisson, armé de la main de Dieu, celle qui faisait les fameuses dégoulinades supersoniques sur le piano. Finalement c'est sur le slow "Here comes that rainbow again" - de Kris à nouveau - que la voix reprend toute sa superbe, en contant comme il sait le faire les histoires du quotidien qui finissent toujours mal, la lap steel y est comme l'écho de sa voix, un morceau émouvant.

Du blues crépusculaire... Oui oui ! Il chante le "Blues like midnight" de Jimmie RODGERS comme le ferait un grandpa sur le perron d'une maison branlante couverte de lierre, du sud des états unis, vous savez bien, celle avec la peinture blanche toute écaillée ! Même un titre du baladin Bob DYLAN est de la partie, il reprend "Stepchild" avec beaucoup de talent, magnifique ! Puis Neil YOUNG est tout intimidé sur "Bright lights big city"... On l'entend peu d'ailleurs c'est rare ! Pour une fois qu'il n'ose pas la ramener !

Un petit hommage à son ennemi intime le grand Chuck BERRY est présent sous la forme de deux chansons : la classique "Promised land", envoyée sur un rythme endiablé ou Jerry Lee la fait sienne avec une facilité désarmante. Et on retrouve l'oubliée "Little Queenie", un petit rock sympa qui swingue dur, d'autant que les deux STONES Ronnie et Keith sont de la partie .

Bon, c'est sur, voila qui ne va pas révolutionner la musique ! Mais la légende, selon Michel BERGER, est toujours debout ! Un album plein de petites surprises qui font du bien par où elles passent !

L'enfer attendra bien encore un peu ! Long live Jerry Lee !

A lire aussi en ROCK'N ROLL par ERWIN :


Dick DALE
Surfer's Choice (1961)
Surfing guitar




Jerry Lee LEWIS
High School Confidential (1958)
Les débuts du killer


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Rock And Roll Time
2. Little Queennie
3. Stepchild
4. Sick And Tired
5. Bright Lights Big City
6. Folsom Prison Blues
7. Keep Me In Mind
8. Mississippi Kid
9. Blues Like Midnight
10. Here Comes That Rainbow Again
11. Promised Land



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod