Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK'N ROLL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Elvis Presley , Eddie Cochran , Gene Vincent , Stray Cats, Buddy Holly , Little Richard, Ricky Nelson , Bill Haley And His Comets, Johnny Cash

Jerry Lee LEWIS - Soul My Way (1967)
Par ERWIN le 7 Juin 2020          Consultée 361 fois

Cette image de Jerry Lee LEWIS, comme perdu – ou boudant même – au milieu du jardin de son ranch à Nesbith, m'a toujours fait penser à celle de Peter TOSH au milieu d'un champ de Beuh en Jamaïque. Si ce n'est -!- que toute cette verdure qui l'entoure ne se fume pas, d'où cette humeur visiblement maussade du killer, qui eût certainement préféré poser au milieu d'un champ de pavots. Le climat de son état le permettait diantre ! Bref, le pionnier du rock n'est pas au mieux et ne sait plus trop à quel saint se vouer pour que la sauce prenne à nouveau et que ses fans arrêtent de le snober pour tout un tas de mauvaises raisons. Nous avons donc eu un dernier album rock'n'roll après un country. Cette photo bien terrienne plaide pour un retour logique à ses roots, on va voir ça !

Pas mal de titres remuent bien ! "He Took It Like A Man" ressemble aux meilleurs rock que son pote Elvis propose à la même époque. Le son est moderne, les choeurs sont sixties pas de doutes, et nous avons une belle gratte et un piano finalement discret. Il cherche ensuite à battre des records de vitesse avec "I Betcha Gonna Like It", un rock assez moderne mais plus basique. "Hey Baby" semble d'ailleurs un essai de ralliement tardif au british boom, pas désagréable. "Turn On Your Lovelight" et « "It's A Hang Up Baby" sont des blend de rock'n'roll et de Rythm'n'blues à la Ray CHARLES plutôt sympa et réussis, mais sans doute aussi moins convaincants que ses essais précédents. "Treat Her Right" sort du même tonneau, du cabotinage de bout en bout, avec des réminiscences de "What I'd Say".

Le Kiler ne s'est guère foulé à faire du blues classique jusqu'à présent, d'où cette interprétation de "Just Dropped In" avec un chant mi-western, mi-bluesy, ce ton goguenard qui n'appartient qu'à lui, une vraie petite merveille, le meilleur moment de cette livraison, aussi sympa que la version de Kenny ROGERS – Remember The Big Lebowski ! -. Puis logiquement, "Wedding Bells" nous replonge dans une country débonnaire assez classique et "Dream baby" oscille entre un mid-tempo rock crépusculaire et un esprit countrysant. Dans un autre registre, l'artiste n'a jamais été très branché slow, même si sa voix miraculeuse lui permet toutes les extravagances, alors "Holdin On" sonne fifties avec un fort accent gospel, sacré Jerry Lee, ouais, faut que tu t'accroches man ! On termine avec "Shotgun Man", une nouvelle tentative pour sonner plus moderne, mais je pense que notre Jerry Lee, à perdre ses roots, ne gagne pas au change.

Rien de déplacé dans ce nouvel opus, mais une réelle incapacité de Jerry Lee LEWIS à choisir une voie et à s'y tenir pour relancer sa carrière. Alors, il essaye un peu tout sans grande conviction, même si la qualité est systématiquement au rendez-vous. On retiendra donc le bluesy "Just dropped In" pour la contribution de cet album à la musique populaire, mais pour le succès, on rame ! Allez, la lumière est au bout du tunnel, tout est en passe de changer avec l'album qui va suivre.

A lire aussi en ROCK'N ROLL par ERWIN :


Eddie COCHRAN
The Eddie Cochran Memorial Album (1960)
Classique des fifties




Jerry Lee LEWIS
Jerry Lee's Greatest (1960)
ça dépote sec


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Turn On Your Lovelight
2. It's A Hang Up Baby
3. Dream Baby
4. Just Dropped In
5. Wedding Bells
6. He Took It Like A Man
7. Hey Baby
8. Treat Her Right
9. Holdin On
10. Shotgun Man
11. I Betcha Gonna Like It



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod