Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK'N ROLL  |  COMPILATION

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Elvis Presley , Eddie Cochran , Gene Vincent , Stray Cats, Buddy Holly , Little Richard, Ricky Nelson , Bill Haley And His Comets, Johnny Cash

Jerry Lee LEWIS - Sun 5 - Good Rockin Tonight (1958)
Par ERWIN le 31 Juillet 2020          Consultée 103 fois

Nous sommes toujours au début de 1958, année faste s'il en est ! La situation est incertaine : Jerry Lee LEWIS connaît une réelle flambée de succès, ses fans s'arrachent ses disques et alors que le King Elvis PRESLEY se prépare à intégrer l'année en mars, un boulevard s'ouvre devant lui pour s'approprier le trône. Alors, le killer investit les Suns studios et se lance à corps perdus dans des sessions d'enregistrement intenses. Il faut surfer sur le feu d'artifice provoqué par "Great Balls Of Fire". Tout est en place pour faire de lui le numéro un et vous allez voir que le contenu ici présent remplit le contrat.

D'abord, les classiques : "High School Confidential" est l'un des grands standards du chanteur pianiste. Les versions ici présentes, toutes différentes, imposent chacune un grain, une folie, le titre super rapide ne laissant que peu de place à l'improvisation, ça virevolte dans tous les sens et le débit est impressionnant. La première prise est presque violente. Jerry Lee est plus sage sur la suivante, mais l'ensemble sonne aussi plus structuré. On l'entend ensuite "merder", puis se lancer dans une version plus tranquillette, proche de l'historique. Il faudra au groupe 14 prises pour mettre ce titre sur microsillon, c'est un record pour Jerry Lee qui n'avait en général besoin que d'une prise ou deux. On le voit au début du film du même nom la jouer sur un camion.

Immense classique du killer, "Breathless" - encore une contribution majeure de Otis Blackwell - est un peu à part dans sa discographie sun. L'absence du piano, quasi inaudible jusqu'au solo, ainsi que la structure atypique de la composition en font un ovni évident. La seconde prise, absolument magnifique, bénéficie d'une guitare bien acérée, d'un piano plus présent, et d'un Jerry Lee dominant son sujet de la tête et des épaules. Il est vraiment étrange qu'un rock aussi puissant et déterminé que "Milkshake Mademoiselle" n'ait pas fait l'objet d'une sortie. Jerry Lee n'en était pas satisfait - "that thing is crap" dit-il -, pourtant, l'ensemble a une réelle tête de classique.

Et puisqu'il vise le trône, Jerry Lee attaque Elvis de front en le reprenant. Difficile de ne pas privilégier sa version dynamique à celle trop sirupeuse d'Elvis sur "Don't Be Cruel" où il se montre très à son aise, sans la moindre pression. Ce mec ne connaît pas le stress de l'échec, tout du moins pas encore. La "Good Rockin Tonight" de Roy BROWN appartient à Elvis de la même manière, et cette version boogisé de Jerry Lee – qui y ajoute quelques lignes bienvenues de "Whole Lotta Shakin Is Goin On" rend superbement. Holala, l'intouchable "Jailhouse Rock" est là. Ca fait peur, la plupart des versions sont plus bluesy et moins rock'n'roll que la définitive d'Elvis. C'est qu'on s'attaque au saint des saints ici, le graal des musiques des fifties ! On peut dire que personne n'y parvient, Jerry Lee pas plus qu'un autre. Elvis reste hors d'atteinte sur "Hound Dog" qu'il inonde d'une créativité invraisemblable soutenue par la guitare de Scotty Moore. Jerry Lee ne démérite pas, mais ici, on ne peut que reconnaître et définitivement entériner la supériorité du King.

La superbe "Pink Pedal Pushers" de Carl PERKINS est en revanche présente pour le meilleur, car cette version montre à nouveau à quel point le Killer est un interprète de génie, un rock de superbe facture très très recommandable et plutôt méconnu. La nouvelle version bien remuante de "Down The Line" me semble plus mature que les précédentes ; Roy ORBSION ne dût pas la reconnaître. Cette nouvelle version super rock'n'rollisée du "Jambalaya" de Hank WILLIAMS est son habituelle contribution à la mémoire de l'immense pionnier. Le ton est parfois narquois, parfois moqueur, toujours efficace, et quelle trépidance ! "Friday Night" est sans-doute plus conventionnelle, mais ne manque ni d'énergie ni de swing, un rock fait pour danser bien festif !

Il se la joue ensuite romantico d'opérette sur la mid-bluesy "Someday", avec un piano de saloon bien ondoyant. Le titre n'est pas encore vraiment posé – la batterie de Van Eaton reste stoïque - mais sa valeur est indéniable. Enfin, il paraît que notre Jerry Lee n'est pas un chanteur de blues. Cette blague ! Ecoutez donc son incroyable performance sur la "Big Legged Woman" de Big Joe WILLIAMS ! Quelle ambiance du tonnerre, ce mec sait tout faire, avec toujours la même déconcertante facilité. C'est vrai qu'il y a peu de Blues bien roots comme celui-ci dans sa carrière – on pense à "Just D0ropped In" une décennie plus tard – mais quand il se lance, il n'a guère d'égal !

Bref, tout ici est un vrai régal pour les oreilles. Seul bémol, la majorité de ces titres ne verra pas le jour. Nous sommes à la fin du mois de mars, en fin de session, un peu moins d'un mois avant que le killer ne parte en tournée au Royaume-Uni, sa nouvelle femme sous le bras, alors qu'il n'est pas encore divorcé et que la nouvelle épouse est sa cousine germaine de 13 ans, Myra. Inutile de vous dire que les tabloids de la prude Albion vont se saisir du "scandale" et le porter au pinacle des affaires de moeurs les plus sordides. Jerry Lee commence par ne rien comprendre, mais le ciel lui tombe sur la tête : la tournée est annulée, les shows américains aussi, Sam Phillips lui-même hésite à le promouvoir car tout est voué aux gémonies. C'est ainsi que tombe une légende, à deux pas de devenir la plus grande star en activité.

A lire aussi en ROCK'N ROLL par ERWIN :


Elvis PRESLEY
Double Trouble (1967)
B.O. réussie, miracle!




BANDE ORIGINALE DE FILM
Pulp Fiction (1994)
De la bombe, rien que de la bombe


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Jerry Lee Lewis (chant-piano)
- Roland Janes (guitare)
- Jimmy Van Eaton (batterie)


1. Milkshake Mademoiselle
2. Milkshake Mademoiselle
3. Breathless
4. Down The Line
5. Breathless
6. High School Confidential
7. High School Confidential
8. High School Confidential
9. Good Rockin Tonight
10. Pink Pedal Pushers
11. Jailhouse Rock
12. Hound Dog
13. Don't Be Cruel
14. Someday
15. Jambalaya
16. Friday Night
17. Big Legged Woman



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod