Recherche avancée       Liste groupes



      
COUNTRY  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Elvis Presley , Eddie Cochran , Gene Vincent , Stray Cats, Buddy Holly , Little Richard, Ricky Nelson , Bill Haley And His Comets, Johnny Cash

Jerry Lee LEWIS - Who's Gonna Play This Old Piano (1972)
Par ERWIN le 12 Juillet 2020          Consultée 122 fois

Nous sortons à peine des sessions de The Killer Rocks Again, un début de retour aux sources pour Jerry Lee LEWIS, puisque le titre porte bien son nom. L'évolution semble donc se poursuivre puisque le dernier album country en date sonnait différent, du son très classique – "hard" comme nommé par les spécialistes – crée par le duo Jerry Lee et le producteur Jerry Kennedy, nous sommes passés à une production plus léchée, avec nombre d'intervenants aseptisants quelque peu le propos, transformant en country pop les compositions, ce que l'on connait sous le nom de Countrypolitan. Voyons voir dans quelle direction notre artiste se dirige désormais.

"Who's Gonna Play This Old Piano" ouvre l'album avec certes bonne humeur mais une ambiance proche de la fête foraines, ce n'est donc pas de la country pour pur et dur. Comme souvent Frazier et Hollands amène les titres connus de l'album : ici nous avons "She's Reaching For The Mind", mais aussi trop d'orchestration à mon goût, et Jerry Lee ne me semble pas si cooncerné que cela. "No Traffic Out Of Abilene" est un quasi comble du countrypolitan... Et Jerry Lee ne mérite pas un tel traitement, ni de tels arrangements, il y perd sa substance... Sans parler de subversion !

Une reprise plus classique avec "Too Many Rivers" de Harlan HOWARD, mais le traitement est à nouveau très pop, avec des arrangements sirupeux au possible et des choeurs qui en font trop. Deux compos sont du duo de Nashville Rice et Foster : le slow "Think About It Darlin", et la crooneuse "The Mercy Of A Letter", et c'est terrible ! Du sirop par toutes les pores, et ce bien avant Kenny ROGERS, c'est vraiment vilain et ne convient pas du tout au killer. De la quasi variété sur "No More Hanging On". Le ton est plus impliqué sur "Bottom Dollar", mais là encore, les choeurs emportent toute sensation "true"... avec une fanfare New Orleans en plein milieu !

Jerry Lee est sur les crédits de "Wall Around Heaven", et tout ceci semble bien autobiographique, personne ne doute du fait que pour l'artiste le paradis est entouré de murs infranchissables ! Hélas, la compo est très moyenne. La soeurette Linda Gail amène comme souvent une compo, il s'agit de "Parting Is Such Sweet Sorrow", un petit esprit saloon'n'western traîne de ci de là. Seule le piano est de la partie, c'est donc plus digeste ! Nous avons enfin un peu d'action sur le mid tempo "We Both Know Which One Of Us We" ou on retrouve l'allant du killer, cela reste relatif, mais c'est mieux !

Pas un seul des titres ici présents ne permet au légendaire killer de briller, les méldoies sont sucrees, racoleuses, surproduites et vraiment à l'opposé de ce que l'artiste sait faire de mieux. C'est donner du caviar aux cochons que de vouloir faire de Jerry Lee LEWIS un artiste de country lambda. Il ne le sera jamais, c'est l'évidence, et cette mascarade ne durera pas longtemps, mais si elle reste confortable financièrement. Rien à sauver dans cette galette même si on peut proposer l'écoute de "We Both Know Which One Of Us" avant de s'enfuir sans un regard !

A lire aussi en COUNTRY par ERWIN :


Dwight YOAKAM
Guitars Cadillacs Etc Etc (1986)
Gratte et bagnoles !




Johnny CASH
With His Hot Blue Guitar (1957)
L'homme en noir


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Who's Gonna Play This Old Piano
2. She's Reaching For The Mind
3. Too Many Rivers
4. We Both Knwo Which One Of Us We
5. Wall Around Heaven
6. No More Hanging On
7. Think About It Darlin
8. Bottom Dollar
9. No Traffic Out Of Abilene
10. Parting Is Such Sweet Sorrow
11. The Mercy Of A Letter



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod