Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK'N ROLL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Elvis Presley , Eddie Cochran , Gene Vincent , Stray Cats, Buddy Holly , Little Richard, Ricky Nelson

Jerry Lee LEWIS - Jerry Lee's Greatest (1960)
Par ERWIN le 11 Septembre 2010          Consultée 1588 fois

La discographie du « Killer » n’est semblable à aucune autre. Tout comme sa personnalité chaotique et sa vie, faite de beaucoup de bas et de quelques hauts. Rien chez Jerry Lee ne peut laisser indifférent, j’en veux pour preuve l’incroyable postérité de ses rock songs et l’admiration béate de la plus grande partie du monde de la musique à son égard, lui qui est le dernier des grands pionniers.

Nous tenons entre les mains son deuxième album, long player de l’époque, produit dans les légendaires studios Sun de Sam Phillips, mais la plupart des titres connus sont déjà sortis auparavant en double 45 tours. L’opus ne revêt pas pour son auteur une importance considérable, il est pourtant aujourd’hui incontournable si l’on souhaite comprendre sa carrière et son influence sur les générations suivantes.

N’allons pas plus loin et regardons plutôt la liste des titres présents sur ce sémillant disque orange. Le titre d’ouverture est un rock de bonne facture, classique des concerts du Killer qui revendique ce qui l’intéresse dans la vie « Money », sa manière désinvolte de la jouer les pieds sur les touches du piano est une autre des caractéristiques du sudiste, il ne respecte pas grand-chose et ne s’en laisse conter par personne. « Hilbilly Fever » continue sur la lancée, rythmée par une batterie monolithique, ce blues rapide donne l’occasion au blondinet de triturer son instrument fétiche comme il aime à le faire. « As Long As I Live » est un superbe rock, méconnu mais dont le ton est tout à fait excellent; à découvrir ! Le tempo ne faiblit pas plus sur « Break Up », ou sur « Hello Josephine », issue du répertoire de Fats Domino. Le classique « Frankie and Johnny » tient la route, Jerry Lee y lâche sa voix avec bonheur. La reprise de Ray Charles -qui ne l’a pas faite celle là!- « What I’d Say » est là encore remarquable, en effet : qui de mieux qu’un pianiste génial pour rendre justice à un hit pareil ?

Certains titres sont légèrement moins agressifs: « Hello Hello Baby » est un blues lent, symbole de la grande versatilité du musicien, très agréable. « Let’s Talk About Us » accompagné de chœurs féminins est plus mainstream mais de qualité. Sur « Home » les premiers éléments country apparaissent, on connaît sa passion sans limite pour la traditionnelle musique américaine. Elle est réussie, et Jerry Lee y ajoute son grain de folie tellement unique. Cette version et cependant plutôt Doowap que résolument country. En fait, la seule réelle concession de l’opus est le dernier titre « Cold Cold Heart », où des éléments country tiennent la barque, pour la première tentative réelle en dehors des sentiers battus du Rock’n’roll. Sur le prochain album, cette donnée va commencer à s’inverser.

Donc un album très réussi! Et qui dit réussite dit « Mégatube », non ? J’aurais attendu le dernier moment pour évoquer la présence du plus grand hit de la carrière de Jerry Lee Lewis, le titre qui déclencha le ras de marée : « Great Balls of Fire » est cet incontournable, ce chef-d’œuvre de Rock’n’roll, immortel et archi connu ! Inutile de la décrire, tout le monde la connaît. S’il ne fallait en retenir qu’une du grand rockeur connu sous le sobriquet de Killer c’est celle-là, bien évidemment.

Un vrai grand album de rock !

A lire aussi en ROCK'N ROLL par ERWIN :


The BEACH BOYS
All Summer Long (1964)
I get around est là !




Billy Lee RILEY
The Legendary Sun Classics (2010)
Le killer oublié


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Money
2. As Long As I Live
3. Hilbilly Fever
4. Frankie And Johnny
5. Home
6. Hello Hello Baby
7. Let's Talk About Us
8. What'd I Say
9. Break Up
10. Great Balls Of Fire
11. Hello Josephine
12. Cold Cold Heart



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod