Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE MODERNE  |  OEUVRE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


1922 Suite Pour Deux Pianos (Genova...
1923 Trio Pour Violon, Violoncelle ...
1925 Symphonies N°1 (Kondrachine)
1926 Sonate Pour Piano N°1 (Chtcher...
1927 Aphorismes (Chtcherbakov)
Symphonie N°2 A Octobre (Kondr...
1928 Le Nez (Pokrovski)
1929 Symphonie N°3 Le Premier Mai (...
1931 Six Romances Sur Des Textes De...
Le Boulon (Ratmanski)
1932 Lady Macbeth Du District De Mt...
1933 Vingt-Quatre Préludes (Kadouch...
Concerto Pour Piano N°1 (Chost...
1934 Suite Pour Orchestre De Jazz N...
Sonate Pour Violoncelle Et Pia...
1936 Symphonie N°4 (Kondrachine)
1937 Quatre Romances Sur Des Poèmes...
Symphonie N°5 (Mravinski)
1938 Quatuor à Cordes N°1 (Quatuor ...
1939 Symphonies N°6 (Kondrachine)
1940 Quintette Avec Piano (Quatuor ...
1941 Symphonie N°7 Leningrad (Berns...
1942 Sonate Pour Piano N°2 (Leonska...
Six Romances Sur Des Textes De...
1943 Symphonie N°8 (Mravinski)
1944 Trio Pour Violon, Violoncelle ...
Quatuor à Cordes N°2 (Quatuor ...
1945 Symphonie N°9 (Bernstein)
1946 Quatuor à Cordes N°3 (Quatuor ...
1948 Concerto Pour Violon N°1 (Oïst...
Extraits De La Poésie Populair...
Raïok Antiformaliste (Khoutare...
1949 Le Chant Des Forêts (Temirkano...
Quatuor à Cordes N°4 (Quatuor ...
1951 Vingt-Quatre Préludes Et Fugue...
1952 Quatuor à Cordes N°5 (Quatuor ...
1953 Symphonie N°10 (Karajan)
1956 Suite Pour Orchestre De Jazz N...
Quatuor à Cordes N°6 (Quatuor ...
1957 Concerto Pour Piano N°2 (Chost...
Symphonie N°11 L'Année 1905 (M...
1959 Concerto Pour Violoncelle N°1 ...
1960 Quatuor à Cordes N°7 (Quatuor ...
Quatuor à Cordes N°8 (Quatuor ...
1961 Symphonie N°12 L'Année 1917 (M...
1962 Symphonie N°13 Babi Yar (Haiti...
1964 Quatuor à Cordes N°9 (Quatuor ...
Quatuor à Cordes N°10 (Quatuor...
1966 Quatuor à Cordes N°11 (Quatuor...
Concerto Pour Violoncelle N°2 ...
1967 Concerto Pour Violon N°2 (Oïst...
1968 Quatuor à Cordes N°12 (Quatuor...
1969 Symphonie N°14 (Kondrachine)
1970 Quatuor à Cordes N°13
1971 Symphonie N°15 (Kondrachine)
1929 La Nouvelle Babylone (Judd)
 

- Style : Sergueï Prokofiev , Alfred Schnittke , Galina OustvolskaÏa
 

 Site Officiel (700)
 The Exhaustive Shostakovich (734)
 Dsch Journal (499)

Dimitri CHOSTAKOVITCH - Sonate Pour Piano N°1 (chtcherbakov) (1926)
Par SASKATCHEWAN le 31 Décembre 2011          Consultée 2001 fois

Tirez un homme de l’influence de son bon maître, et le voilà qui se met à gambader cul nu par tous les chemins. Frotter la chair tendre de ses fesses aux buissons épineux du maquis, voilà qui est véritablement formateur. CHOSTAKOVITCH, à peine sorti du conservatoire, ne tarde pas à laisser tomber l’académisme au profit d’un modernisme piquant. Le portrait de PROKOFIEV a peut-être déjà remplacé celui de RACHMANINOV sur la table de chevet. L’adoption des nouvelles tendances, sur la Première Sonate pour piano (1926), a encore tout de l’effet de mode. Le jeune compositeur cherche encore son style, qu’il n’affirmera véritablement qu’en 1928, en composant son opéra Le Nez.

En attendant, CHOSTAKOVITCH se pique de dissonance et d’atonalité. Dès l’introduction de la Sonate, le pianiste se fait carillonneur, avec un déluge de notes propre à noyer le plus zélé des auditeurs. Décousues, graves, assourdissantes, les premières mesures laissent une impression mitigée d’enthousiasme adolescent. Le piano percussion de STRAVINSKI ou PROKOFIEV n’est pas loin, mais là où ses deux aînés emportent l’adhésion par leur force éclatante, CHOSTAKOVITCH semble bien mal à l’aise dans le costume du moderniste provocateur. La virtuosité et l’aridité techniques ne cachent pas la fragilité des audaces.

Plus convaincante, la partie lente qui s’ouvre ensuite joue malicieusement avec les soubresauts du piano. Le pianiste procède par petites touches jusqu’à la conclusion, une envolée tourbillonnante qui clôt la sonate sur une note plus conventionnelle. Ce coup d’éclat un peu artificiel rompt le charme du développement, qui parvenait presque à faire oublier l’introduction tonitruante.

Pour la petite histoire, l’exécution de cette sonate fut l’occasion de la première rencontre entre PROKOFIEV et CHOSTAKOVITCH. Le premier jouissait alors d’une réputation de provocateur génial, et le pouvoir soviétique faisait tout pour qu’il revienne de son exil parisien. Avant son retour définitif en 1936, PROKOFIEV effectua plusieurs voyages en URSS, durant lesquels il rencontra de nombreux jeunes compositeurs. Après avoir assisté à une représentation privée de la Première Sonate pour piano, le très exigeant PROKOFIEV en fit une critique indulgente, ce qui vaut bien tous les triomphes du monde.

Première œuvre entièrement moderniste de CHOSTAKOVITCH, la Première Sonate pour piano est aussi l’une de ses moins personnelles. Le compositeur se limite encore à un modernisme « technique », comme beaucoup d’autres artistes de la période, mais avec moins de maîtrise. Il lui reste encore à découvrir SA modernité, pleine d’humour et de finesse, qui le caractérisera jusqu’à sa mort.


Fiche « Sonate pour piano n°1 » :
Opus : 12
Date de composition : 1926
Date de création : 1926 à Leningrad
Date d’enregistrement : 2001 par Constantin Chtcherbakov
Références du disque : Dmitry Shostakovich – Piano Sonate No. 1, 24 Preludes, Naxos, 2003.

A lire aussi en MUSIQUE CONTEMPORAINE par SASKATCHEWAN :


Dimitri CHOSTAKOVITCH
Raïok Antiformaliste (khoutaretskaïa) (1948)
L'insoumission en chanson




Dimitri CHOSTAKOVITCH
Quatuor à Cordes N°8 (quatuor Borodine) (1960)
Oeuvre de génie, une fois de plus


Marquez et partagez





 
   SASKATCHEWAN

 
  N/A



- Dimitri Chostakovitch (compositeur)
- Constantin Chtcherbakov (piano)


1. Sonate Pour Piano N°1



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod