Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE MODERNE  |  OEUVRE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


1922 Suite Pour Deux Pianos (Genova...
1923 Trio Pour Violon, Violoncelle ...
1925 Symphonies N°1 (Kondrachine)
1926 Sonate Pour Piano N°1 (Chtcher...
1927 Aphorismes (Chtcherbakov)
Symphonie N°2 A Octobre (Kondr...
1928 Le Nez (Pokrovski)
1929 Symphonie N°3 Le Premier Mai (...
1931 Six Romances Sur Des Textes De...
Le Boulon (Ratmanski)
1932 Lady Macbeth Du District De Mt...
1933 Vingt-Quatre Préludes (Kadouch...
Concerto Pour Piano N°1 (Chost...
1934 Suite Pour Orchestre De Jazz N...
Sonate Pour Violoncelle Et Pia...
1936 Symphonie N°4 (Kondrachine)
1937 Quatre Romances Sur Des Poèmes...
Symphonie N°5 (Mravinski)
1938 Quatuor à Cordes N°1 (Quatuor ...
1939 Symphonies N°6 (Kondrachine)
1940 Quintette Avec Piano (Quatuor ...
1941 Symphonie N°7 Leningrad (Berns...
1942 Sonate Pour Piano N°2 (Leonska...
Six Romances Sur Des Textes De...
1943 Symphonie N°8 (Mravinski)
1944 Trio Pour Violon, Violoncelle ...
Quatuor à Cordes N°2 (Quatuor ...
1945 Symphonie N°9 (Bernstein)
1946 Quatuor à Cordes N°3 (Quatuor ...
1948 Concerto Pour Violon N°1 (Oïst...
Extraits De La Poésie Populair...
Raïok Antiformaliste (Khoutare...
1949 Le Chant Des Forêts (Temirkano...
Quatuor à Cordes N°4 (Quatuor ...
1951 Vingt-Quatre Préludes Et Fugue...
1952 Quatuor à Cordes N°5 (Quatuor ...
1953 Symphonie N°10 (Karajan)
1956 Suite Pour Orchestre De Jazz N...
Quatuor à Cordes N°6 (Quatuor ...
1957 Concerto Pour Piano N°2 (Chost...
Symphonie N°11 L'Année 1905 (M...
1959 Concerto Pour Violoncelle N°1 ...
1960 Quatuor à Cordes N°7 (Quatuor ...
Quatuor à Cordes N°8 (Quatuor ...
1961 Symphonie N°12 L'Année 1917 (M...
1962 Symphonie N°13 Babi Yar (Haiti...
1964 Quatuor à Cordes N°9 (Quatuor ...
Quatuor à Cordes N°10 (Quatuor...
1966 Quatuor à Cordes N°11 (Quatuor...
Concerto Pour Violoncelle N°2 ...
1967 Concerto Pour Violon N°2 (Oïst...
1968 Quatuor à Cordes N°12 (Quatuor...
1969 Symphonie N°14 (Kondrachine)
1970 Quatuor à Cordes N°13
1971 Symphonie N°15 (Kondrachine)
1929 La Nouvelle Babylone (Judd)
 

- Style : Sergueï Prokofiev , Alfred Schnittke , Galina OustvolskaÏa
 

 Site Officiel (740)
 The Exhaustive Shostakovich (787)
 Dsch Journal (532)

Dimitri CHOSTAKOVITCH - Quatuor à Cordes N°9 (quatuor Borodine) (1964)
Par SASKATCHEWAN le 19 Janvier 2016          Consultée 691 fois

Etrange début de décennie 1960 pour CHOSTAKOVITCH... Alors que la déferlante pop se prépare à l’Ouest, la musique soviétique semble s’installer dans une sorte de confort bonhomme, ponctué par tirades sans lendemain de Khrouchtchev contre l’art moderne. Les chiens aboient, mais ne mordent plus que rarement. Notre compositeur à lunettes, lui, lutte contre la maladie et le manque d’inspiration. Depuis le gigantesque Quatuor à cordes n°8 en 1960, le nombre et la qualité de ses compositions vont décroissant. Faut-il y voir un énième tour de passe-passe du maître, qui aurait pris soin d’entourer son adhésion quasi forcée au Parti communiste d’une ribambelle d’oeuvres discutables ? Cette théorie achoppe sur la Symphonie n°13, qui, malgré ses défauts, est une oeuvre où CHOSTAKOVITCH s’est beaucoup investi.

Symbole de cette période difficile pour le compositeur, le Quatuor à cordes n°9 voit le jour quatre ans après son génial prédécesseur. CHOSTAKOVITCH en avait composé une première version en 1961, qu’il a jetée au feu. Un geste d’humeur assez rare chez le Pétersbourgeois, réparé en 1964 avec l’écriture de deux quatuors coup sur coup. Malgré la distance qui le sépare du Quatuor n°8, le neuvième partage de nombreux traits communs avec l’opus majeur de la série : structure en cinq mouvements, passages nerveux, brusques changements de thèmes... Des éléments de transition vers le « symphonisme » du Quatuor n°10 apparaissent néanmoins çà et là, comme pour réconcilier les deux géants.

Ni exalté, ni déprimé, le « Moderato con moto » qui ouvre le quatuor nage entre deux eaux, dérivant au gré d’un thème énigmatique. On ne sait plus trop si l’on a affaire à une douleur réprimée ou à une attente moqueuse. Chaque nouveau développement est une fausse piste, comme un sentier de terre qui déboucherait sur l’esplanade d’un gratte-ciel. Les sautes d’humeur d’un mouvement à l’autre sont révélatrices : la détresse du premier « Adagio » est bien vite piétinée par la cavalcade de cordes de l’ « Allegretto », un motif de cavalerie emprunté à l’ouverture du Guillaume Tell de Rossini. Deux génies comiques dialoguent d’un siècle à l’autre.

La dernière partie de l’œuvre, l’ « Allegro » surgit sans prévenir au détour d’un silence du second « Adagio », et s’installe d’emblée comme le sommet du quatuor. Les reprises de thèmes se heurtent au sein d’un bal grotesque, rappel de la fantaisie turbulente de la Symphonie n°9. Le violoncelle se fait menaçant, tandis que le violon alto grince à qui mieux mieux. La cavalcade de l’« Allegretto » est rappelée sur un ton encore plus grotesque, accompagnée des stridences des deux violons. Au bout d’un long développement fait de silences et de cassures soudaines, la conclusion introduit une note folle, presque joyeuse, comme pour annoncer l’humeur enjouée du dixième quatuor.

Bien qu’il soit coincé entre deux oeuvres géniales qu’il peine à égaler, le Quatuor n°9 n’est pas à négliger. D’ailleurs, aucun opus de la série ne devrait être mis de côté, la musique de chambre de CHOSTAKOVITCH étant d’une qualité beaucoup plus constante que ses symphonies. Hasard de l’histoire, la création des Quatuors n°9 et 10 a eu lieu en novembre 1964, un mois à peine après la chute de Khrouchtchev. Alors que s’ouvrait une longue période d’immobilisme et d’académisme dans l’art soviétique, CHOSTAKOVITCH allait lui au contraire connaître un regain d’inspiration jusqu’à sa mort, en 1975. Le neuvième quatuor en est la première manifestation.

Fiche du « Quatuor à cordes n°9 »
Opus : 117
Date de composition : 1964
Date de création : 1964 à Moscou
Date du concert : 1981 au conservatoire de Moscou par le quatuor Borodine
Références du disque : Intégrale des quatuors à cordes par le quatuor Borodine, Disque 4, Quatuors n°8, 9 & 10, Mélodiya, 2006.

A lire aussi en MUSIQUE CONTEMPORAINE par SASKATCHEWAN :


Dimitri CHOSTAKOVITCH
Concerto Pour Violoncelle N°2 (helmerson) (1966)
Concerto macabre




Dimitri CHOSTAKOVITCH
Sonate Pour Piano N°2 (leonskaïa) (1942)
Poussez jusqu'au bout du CD


Marquez et partagez





 
   SASKATCHEWAN

 
  N/A



- Dimitri Chostakovitch (compositeur)
- Mikhaïl Kopelman (premier violon)
- Andreï Abramenkov (second violon)
- Dimitri Chébaline (alto)
- Valentin Berlinsky (violoncelle)


1. Moderato Con Moto
2. Adagio
3. Allegretto
4. Adagio
5. Allegro



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod