Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE MODERNE  |  OEUVRE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


1922 Suite Pour Deux Pianos (Genova...
1923 Trio Pour Violon, Violoncelle ...
1925 Symphonies N°1 (Kondrachine)
1926 Sonate Pour Piano N°1 (Chtcher...
1927 Aphorismes (Chtcherbakov)
Symphonie N°2 A Octobre (Kondr...
1928 Le Nez (Pokrovski)
1929 Symphonie N°3 Le Premier Mai (...
1931 Six Romances Sur Des Textes De...
Le Boulon (Ratmanski)
1932 Lady Macbeth Du District De Mt...
1933 Vingt-Quatre Préludes (Kadouch...
Concerto Pour Piano N°1 (Chost...
1934 Suite Pour Orchestre De Jazz N...
Sonate Pour Violoncelle Et Pia...
1936 Symphonie N°4 (Kondrachine)
1937 Quatre Romances Sur Des Poèmes...
Symphonie N°5 (Mravinski)
1938 Quatuor à Cordes N°1 (Quatuor ...
1939 Symphonies N°6 (Kondrachine)
1940 Quintette Avec Piano (Quatuor ...
1941 Symphonie N°7 Leningrad (Berns...
1942 Sonate Pour Piano N°2 (Leonska...
Six Romances Sur Des Textes De...
1943 Symphonie N°8 (Mravinski)
1944 Trio Pour Violon, Violoncelle ...
Quatuor à Cordes N°2 (Quatuor ...
1945 Symphonie N°9 (Bernstein)
1946 Quatuor à Cordes N°3 (Quatuor ...
1948 Concerto Pour Violon N°1 (Oïst...
Extraits De La Poésie Populair...
Raïok Antiformaliste (Khoutare...
1949 Le Chant Des Forêts (Temirkano...
Quatuor à Cordes N°4 (Quatuor ...
1951 Vingt-Quatre Préludes Et Fugue...
1952 Quatuor à Cordes N°5 (Quatuor ...
1953 Symphonie N°10 (Karajan)
1956 Suite Pour Orchestre De Jazz N...
Quatuor à Cordes N°6 (Quatuor ...
1957 Concerto Pour Piano N°2 (Chost...
Symphonie N°11 L'Année 1905 (M...
1959 Concerto Pour Violoncelle N°1 ...
1960 Quatuor à Cordes N°7 (Quatuor ...
Quatuor à Cordes N°8 (Quatuor ...
1961 Symphonie N°12 L'Année 1917 (M...
1962 Symphonie N°13 Babi Yar (Haiti...
1964 Quatuor à Cordes N°9 (Quatuor ...
Quatuor à Cordes N°10 (Quatuor...
1966 Quatuor à Cordes N°11 (Quatuor...
Concerto Pour Violoncelle N°2 ...
1967 Concerto Pour Violon N°2 (Oïst...
1968 Quatuor à Cordes N°12 (Quatuor...
1969 Symphonie N°14 (Kondrachine)
1970 Quatuor à Cordes N°13
1971 Symphonie N°15 (Kondrachine)
1929 La Nouvelle Babylone (Judd)
 

- Style : Sergueï Prokofiev , Alfred Schnittke , Galina OustvolskaÏa
 

 Site Officiel (740)
 The Exhaustive Shostakovich (787)
 Dsch Journal (532)

Dimitri CHOSTAKOVITCH - Quatuor à Cordes N°11 (quatuor Borodine) (1966)
Par SASKATCHEWAN le 23 Janvier 2016          Consultée 648 fois

Le Quatuor à cordes n°11 n’est pas la première œuvre de CHOSTAKOVITCH dédiée à un ami disparu. Sans remonter jusqu’à la Suite pour deux pianos, composée en mémoire de son père au début des années 20, on peut mentionner le célèbre Trio pour violon, violoncelle et piano de 1944, écrit en hommage à l’ami de toujours, Ivan Sollertinski. A partir du milieu des années 60, la mort se fait de plus en plus pressante auprès du compositeur soviétique : elle fappe le cercle de ses amis musiciens, notamment ceux du Quatuor Beethoven, qui ont assuré la création de tous ses quatuors sauf le premier et le dernier.

Les décès de Vadim Borissovski et de Vassili Chirinski, coup sur coup, en 1964 et 1965, convainquent CHOSTAKOVITCH de consacrer quatre quatuors à ses interprètes fétiches. Le premier de cette série dans la série, le onzième, est dédié au second violon Vassili Chirinski. Une manière pour le compositeur de pousser le Quatuor Beethoven à continuer malgré la perte de ses membres fondateurs. Il faut dire que dans le monde cloisonné de la musique soviétique, les compositeurs entretenaient des relations privilégiées avec les quelques interprètes de haut niveau, tissant une sorte de solidarité mélomane pour faire front contre les avanies.

Dès les premières notes de l’« Introduction (Andantino) », une atmosphère funèbre enveloppe le quatuor. La présence de la mort se fait de plus en plus imposante au fil des mouvements, jusqu’au recueillement poignant de l’« Elégie (Adagio) ». Cet avant-dernier morceau, ouvert par un thème macabre du violoncelle, est un long recueillement, quatre longues minutes d’introspection où le compositeur semble s’enfermer dans sa douleur. Une sentiment de repli face à la mort qui sera la marque des dernières oeuvres du maître.

Autre point commun des œuvres tardives de CHOSTAKOVITCH : les expérimentations formelles sont omniprésentes. Mis au ban de la société musicale soviétique à deux reprises pour son « formalisme bourgeois », le compositeur prend sa revanche à la fin des années 1960 en multipliant les audaces dans la structure de ses œuvres. Le Quatuor n°11, avec ses sept mouvements qui s’enchaînent comme des tableaux indépendants les uns des autres, en est une parfaite illustration. Entre le tourbillon virtuose de l’« Etude (Allegro) » et l’élégance baroque de l’« Humoresque (Allegro) », qui semble tourner en dérision tout le cérémonial qui entoure la mort, il y a plusieurs mondes d’écart.

Réapprendre à jouer, réapprendre à composer : pour CHOSTAKOVITCH comme pour ses interprètes, le onzième quatuor est une tentative humaine, hésitante, de mettre des notes sur une tragédie. Par conséquent, certains morceaux (le « Scherzo », le « Récitatif ») semblent hésiter à développer leur thème, à suivre la structure traditionnellement associée à leur titre. Le « Récitatif », en particulier, ponctue sa belle mélodie de dissonances stridentes. Un sentiment de désorientation et de détresse tout entier contenu dans la note finale du quatuor, une longue plainte aiguë au violon qui fait progressivement taire les autres instruments.

Tournant dans la série, excentricité macabre, cri de douleur face à la perte d’un ami : le Quatuor à cordes n°11 est tout cela à la fois. CHOSTAKOVITCH voit sans doute dans les pertes successives qui le frappent un indice de sa propre disparition à venir. En cette année 1966, son état de santé se dégrade peu à peu, jusqu’à une première crise cardiaque qui le frappe après son ultime concert en tant que pianiste, en mai. Il en faut plus, néanmoins, pour terrasser celui qui a survécu aux purges et à la guerre : dès janvier 1967, CHOSTAKOVITCH se remet au travail sur un cycle de poème d’Alexandre Blok.

Fiche du « Quatuor à cordes n°11 »
Opus : 122
Date de composition : 1966
Date de création : 1966
Date d’enregistrement : 1981 par le quatuor Borodine
Références du disque : Intégrale des quatuor à cordes par le Quatuor Borodine, disque 5, Quatuors n°11, 12 & 13, Mélodiya, 2006.

A lire aussi en MUSIQUE CONTEMPORAINE par SASKATCHEWAN :


Dimitri CHOSTAKOVITCH
Sonate Pour Violoncelle Et Piano (ma, Ax) (1934)
Retour aux fondamentaux




Dimitri CHOSTAKOVITCH
Symphonie N°7 Leningrad (bernstein) (1941)
Au carrefour entre musique et histoire


Marquez et partagez





 
   SASKATCHEWAN

 
  N/A



- Dimitri Chostakovitch (compositeur)
- Mikhaïl Kopelman (premier violon)
- Andreï Abramenkov (second violon)
- Dimitri Chébaline (alto)
- Valentin Berlinsky (violoncelle)


1. Introduction (andantino)
2. Scherzo (allegretto)
3. Récitatif (adagio)
4. Étude (allegro)
5. Humoresque (allegro)
6. Élégie (adagio)
7. Conclusion (moderato)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod