Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE CONTEMPORAINE  |  OEUVRE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


1922 Suite Pour Deux Pianos (Genova...
1923 Trio Pour Violon, Violoncelle ...
1925 Symphonies N°1 (Kondrachine)
1926 Sonate Pour Piano N°1 (Chtcher...
1927 Aphorismes (Chtcherbakov)
Symphonie N°2 A Octobre (Kondr...
1928 Le Nez (Pokrovski)
1929 Symphonie N°3 Le Premier Mai (...
1931 Six Romances Sur Des Textes De...
Le Boulon (Ratmanski)
1932 Lady Macbeth Du District De Mt...
1933 Vingt-Quatre Préludes (Kadouch...
Concerto Pour Piano N°1 (Chost...
1934 Suite Pour Orchestre De Jazz N...
Sonate Pour Violoncelle Et Pia...
1936 Symphonie N°4 (Kondrachine)
1937 Quatre Romances Sur Des Poèmes...
Symphonie N°5 (Mravinski)
1938 Quatuor à Cordes N°1 (Quatuor ...
1939 Symphonies N°6 (Kondrachine)
1940 Quintette Avec Piano (Quatuor ...
1941 Symphonie N°7 Leningrad (Berns...
1942 Sonate Pour Piano N°2 (Leonska...
Six Romances Sur Des Textes De...
1943 Symphonie N°8 (Mravinski)
1944 Trio Pour Violon, Violoncelle ...
Quatuor à Cordes N°2 (Quatuor ...
1945 Symphonie N°9 (Bernstein)
1946 Quatuor à Cordes N°3 (Quatuor ...
1948 Concerto Pour Violon N°1 (Oïst...
Extraits De La Poésie Populair...
Raïok Antiformaliste (Khoutare...
1949 Le Chant Des Forêts (Temirkano...
Quatuor à Cordes N°4 (Quatuor ...
1951 Vingt-Quatre Préludes Et Fugue...
1952 Quatuor à Cordes N°5 (Quatuor ...
1953 Symphonie N°10 (Karajan)
1956 Suite Pour Orchestre De Jazz N...
Quatuor à Cordes N°6 (Quatuor ...
1957 Concerto Pour Piano N°2 (Chost...
Symphonie N°11 L'Année 1905 (M...
1959 Concerto Pour Violoncelle N°1 ...
1960 Quatuor à Cordes N°7 (Quatuor ...
Quatuor à Cordes N°8 (Quatuor ...
1961 Symphonie N°12 L'Année 1917 (M...
1962 Symphonie N°13 Babi Yar (Haiti...
1964 Quatuor à Cordes N°9 (Quatuor ...
Quatuor à Cordes N°10 (Quatuor...
1966 Quatuor à Cordes N°11 (Quatuor...
Concerto Pour Violoncelle N°2 ...
1967 Concerto Pour Violon N°2 (Oïst...
1968 Quatuor à Cordes N°12 (Quatuor...
1969 Symphonie N°14 (Kondrachine)
1970 Quatuor à Cordes N°13
1971 Symphonie N°15 (Kondrachine)
1929 La Nouvelle Babylone (Judd)
 

- Style : Sergueï Prokofiev , Alfred Schnittke , Galina OustvolskaÏa
 

 Site Officiel (724)
 The Exhaustive Shostakovich (766)
 Dsch Journal (517)

Dimitri CHOSTAKOVITCH - Six Romances Sur Des Textes De Poètes Britanniques (1942)
Par SASKATCHEWAN le 16 Mai 2012          Consultée 2173 fois

Pour ceux qui aiment l’Histoire, je leur conseille de s’attarder sur les revirements politiques de l’URSS entre 1936 et 1953, c’est à la fois cocasse et instructif. Pas étonnant qu’à force de retourner sa veste, Staline ait dû troquer sa vieille tunique toute usée pour un uniforme de maréchal flambant neuf. Tout ça serait très drôle, si les atermoiements internationaux du régime n’avaient pas des conséquences funestes pour les citoyens d’URSS. En matière de musique, celui qui décroche la timbale de la guigne diplomatique est incontestablement PROKOFIEV. Son opéra Semion Kotko, qui laissait une large place à des sentiments antiallemands, est très vite retiré de l’affiche à la signature du Pacte germano-soviétique. Sa musique pour le film Alexandre Nevski d’Eisenstein ne connaît pas un meilleur sort, puisque le pouvoir fait soudain la fine bouche devant cette opposition épique entre peuple russe et chevaliers teutoniques.

Quand la Seconde Guerre mondiale éclate, CHOSTAKOVITCH, lui, a compris depuis longtemps qu’on ne pouvait pas choisir le texte de ses œuvres avec insouciance. La composition d’un cycle de Romances sur des textes de poètes britanniques*¹ en 1942 n’a rien de fortuit. Le changement d’alliance arrive à point nommé : les membres de l’Union des compositeurs devaient commencer à se demander s’il ne fallait pas composer des lieder. Œuvre purement politique ou admiration sincère pour la littérature britannique qui profite de l’occasion pour s’exprimer, c’est difficile à savoir, et ce n’est pas très important.

Les Six romances britanniques sont d’abord une illustration du bon goût de CHOSTAKOVITCH en matière de poésie. Un poème de Walter Raleigh, un sonnet de Shakespeare et trois textes du poète national écossais Robert Burns, ça ressemble à un grand chelem. Le chanteur épouse admirablement le ton de ces différents poèmes, à l’exception du texte du Raleigh, chantée avec une mélancolie inexplicable. Le choix le plus audacieux est sans doute le sonnet de Shakespeare : on croirait entendre un commentaire de CHOSTAKOVITCH sur les persécutions de l’art en URSS !

« Lassé de tout, j’invoque la mort : lassé de voir […] l’art bâillonné par l’autorité, et la folie, vêtue en docteur, contrôlant le talent, et la simple vérité traitée de simplicité, et le Bien captif du capitaine Mal… »*²

Le compositeur soviétique s’intéresse de plus en plus au thème de la mort, une fascination qui va virer à l’obsession à la fin des années soixante. En 1942, la résignation est encore masquée par les bravades de Macpherson à la grande faucheuse ; sur une mélodie simple et entraînante, KOUZNETSOV rend tout à fait justice à l’esprit frondeur de Robert Burns. Cette mélodie sera d’ailleurs reprise pour le Raïok, l’œuvre vocale la plus polémique et sarcastique du répertoire chostakovien.

Sur la lancée des Six Romances japonaises et des Quatre Romances sur des poèmes de Pouchkine, l’instrumentation se résume à un piano seul. L’accompagnement composé par CHOSTAKOVITCH est relativement simple, un style épuré qui se marrie à merveille avec le chant. On trouve sur « Macpherson avant l’exécution» et « La Campagne du Roi » les germes des œuvres burlesques à venir, tandis que le « Sonnet LXVI » se pare de quelques notes lugubres.

Lentement, mais sûrement, CHOSTAKOVITCH assemble le style de ses futures grandes œuvres vocales. Il est vrai qu’en dehors du « Sonnet LXVI » et de « Macpherson avant l’exécution », les compositions de ce cycle sont assez anecdotiques. Mais comme les Quatre Romances sur des poèmes de Pouchkine, les Romances britanniques ont un côté attachant qui fait qu’on y revient souvent.

*¹ Le titre original de l’œuvres est bien Chest’ Romansov na stikhi britanskikh poetov. La traduction française la plus répandue « Six Romances anglaises » est donc une erreur, c’est bien « britannique » qu’il faut écrire. Ce n’est pas un détail : dire que Robert Burns est anglais, c’est prendre le risque de finir dévorer par les vaches des Highlands.
*² Traduction de François-Victor Hugo

Fiche « Six Romances sur des textes de poètes britanniques » :
Opus : 62
Date de composition : 1942
Date de création : 1943 à Moscou
Date d’enregistrement : 1998 par Fiodor Kouznetsov et Youri Serov
Références du disque : Shostakovich – Complet Songs Volume Three, Early Works (1922-1942), Delos, 2003.

A lire aussi en MUSIQUE CONTEMPORAINE par SASKATCHEWAN :


Dimitri CHOSTAKOVITCH
Quintette Avec Piano (quatuor Borodine, Richter) (1940)
Aussi divin qu'inattendu




Dimitri CHOSTAKOVITCH
Concerto Pour Violon N°1 (oïstrakh) (1948)
Incorrigible chostakovitch


Marquez et partagez





 
   SASKATCHEWAN

 
  N/A



- Dimitri Chostakovitch (compositeur)
- Fiodor Kouznetsov (chant)
- Youri Serov (piano)


1. Sir Walter Raleigh To His Sonne
2. Oh Wert Thou In The Cauld Blast
3. Macpherson Avant L'exécution
4. Jenny
5. Sonnet Xvi
6. La Campagne Du Roi



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod