Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  DVD

L' auteur
Acheter Ce DVD
 


 

- Style : Judas Priest, Bon Jovi, Dokken, Deep Purple, Black Sabbath, Bonfire, Whitesnake, Mad Max
- Membre : Eloy, Wallenstein, Phantom V, Michael Schenker , Uli Jon Roth , Rock Wolves, Ufo, Kottak, Kingdom Come
- Style + Membre : Herman Rarebell , Msg, Electric Sun
 

 Crazyscorps - Fan Club Français (1566)
 Site Officiel (689)

SCORPIONS - To Russia With Love (1988)
Par GEGERS le 9 Mai 2011          Consultée 2825 fois

En avril 1988, SCORPIONS débute sa tournée en soutien de l'album Savage Amusement par une série de dix concerts à Leningrad. Au total, le groupe jouera devant plus de 140 000 Soviétiques, affamés de liberté et de découverte. Le groupe allemand est alors le premier combo rock occidental à faire une percée si conséquente à l'est. Fort de ce constat, les SCORPIONS décident de documenter ce périple, et sortent peu de temps après leur escapade en terres froides ce To Russia With Love..., malheureusement non encore re-édité au format DVD. Eh oui, il vous faudra ressortir vos vieux magnétoscopes pour visionner ce document.

De courte durée (environ 45 minutes), To Russia With Love... mêle avec une certaine réussite clips, extraits de concerts et courtes séquences documentaires mettant le groupe en situation. C'est ainsi que l'on voit un Rudolf Schenker moustachu se déchaîner sur le riff de Blackout puis, quelques minutes plus tard, un Klaus Meine assumant encore sa calvitie naissante tenter d'acheter des albums de rock'n'roll auprès d'une disquaire frigide qui ne connait manifestement pas ce terme... Cette antinomie, cette opposition constante entre rigueur russe et fausse naïveté bon enfant des cinq Allemands fait d'ailleurs toute la force de cette vidéo. C'est avec une admiration mêlée d'un profond respect pour ce « petit peuple » russe que le groupe déambule dans les rues de Leningrad, naturel et émerveillée par les richesses insoupçonnées de la Russie, et de ses fans acharnés ! Alors que la vente d'albums rock était encore interdite dans le pays, les spectateurs connaissent pourtant par cœur toutes les paroles du groupe, à force d'échanges de bootlegs et de cassettes piratées. Loin de réprimander ces actions, les SCORPIONS les encouragent en laissant la possibilité aux vendeurs ambulants d'écouler à la sauvette leurs objets de merchandising créés à la va-vite aux abords de la salle de concerts.

Tant et si bien que la musique, pourtant lien fondamental qui unit les SCORPIONS et son public, passe au second plan, et sert finalement de bande-son à ces moments de vie, assemblés et montés non pas à l'honneur du groupe mais bien de ce peuple russe, prêt à de nombreux sacrifices pour entrer en contact avec le venin des arachnides. Bien sûr, lorsque Klaus Meine offre sa tenue de scène à un fan, ou lorsque le groupe se rend dans un minuscule club de la ville pour un concert improvisé, son image en ressort grandie. Néanmoins, la star de ce documentaire reste la Russie de Gorbatchev (qui deviendra ami intime du groupe) et de la perestroïka.

Les amateurs de musique pure en auront bien entendu pour leur argent, puisque la vidéo reprend les clips de « Rhythm of love » et « Rock you like a hurricane », et offrent nombre d'extraits live qui illustrent la force de frappe démesurée des SCORPIONS à l'époque. De nombreux éléments de scène accompagnent alors le groupe en concert, dont un manche de guitare géant qui se déploie au-dessus de la foule. Effet garanti. Présentant de nombreux extraits de Savage Amusement, la vidéo témoigne d'un groupe comblé et doté d'une inébranlable confiance en soi, comme le prouve la vidéo de « Passion rules the game », montrant un groupe débridé et ayant à cœur d'offrir à son public russe, bigarré (soldats en uniforme côtoient ménagères quinquagénaires) et surchauffé, un spectacle de qualité.

Si le visionnage de ce reportage sera bien entendu principalement intéressant pour les amateurs du groupe, qui souhaitent découvrir plus en profondeur cette étape importante de leur vie d'hommes et d'artistes, il permettra à toute personne connaissant SCORPIONS d'envisager plus en détails ces éléments qui inspirèrent Klaus Meine pour écrire, quelques mois plus tard, cette magnifique ballade prémonitoire qu'est « Wind of change ». Un document historique, à consulter et à conserver.

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


DEEP PURPLE
Rapture Of The Deep (2005)
Pot de fer




BONFIRE
Live... The Best (1993)
In-dis-pen-sable, même si personne ne le sait


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Klaus Meine (chant)
- Rudolf Schenker (guitare)
- Matthias Jabs (guitare)
- Francis Buchholz (basse)
- Herman Rarebell (batterie)


1. Blackout
2. Rhythm Of Love
3. Holiday
4. Believe In Love
5. The Zoo
6. Walking On The Edge
7. Long Tall Sally
8. Don't Stop At The Top
9. Rock You Like A Hurricane
10. Media Overkill
11. Passion Rules The Game
12. We Let It Rock (you Let It Roll)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod