Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  SINGLE

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Ce Single
 


 

- Style : Judas Priest, Bon Jovi, Dokken, Deep Purple, Black Sabbath, Bonfire, Whitesnake, Mad Max
- Membre : Eloy, Wallenstein, Phantom V, Michael Schenker , Uli Jon Roth , Rock Wolves, Ufo, Kottak, Kingdom Come
- Style + Membre : Herman Rarebell , Msg, Electric Sun
 

 Crazyscorps - Fan Club Français (1592)
 Site Officiel (710)

SCORPIONS - Hey You (1980)
Par GEGERS le 11 Avril 2011          Consultée 3468 fois

Rudolf Schenker (guitariste et créateur des SCORPIONS) affirma, lors d'une interview quelconque donnée à un tabloïd quelconque, que parmi le répertoire fourni de son groupe, le seul titre qu'il regrettait avoir enregistré était "Hey You". Pourquoi si peu d'amour pour ce morceau, cette petite chansonnette sans défense qui n'a probablement rien fait de particulier pour être honnie de la sorte par son créateur ? La clé de l'énigme réside dans le premier couplet du morceau : eh oui, Rudolf chante !

Soyons clairs, le bonhomme n'en est pas là à son coup d'essai. Il ne faut pas oublier qu'entre 1965 et 1969, Rudolf était le chanteur des SCORPIONS, avant l'arrivée de Klaus Meine. Et puis le moustachu teuton à déjà posé ses vocalises sur deux enregistrements des scorps : "They need a million" et "Drifting sun", tous deux extraits de l'album Fly To The Rainbow. Mais plus que de réelles parties chantées, il s'agissait plutôt d'interventions vocales à vocation non mélodique. Sur "Hey you", Rudolf chante de bout en bout, à l'exception du refrain, qu'il préfère confier à son ami Klaus Meine qui, soit dit en passant, l'enfonce bien profond.

Mais qu'à-t'il pris à Rudolf ? Car au premier abord, "Hey you" a effectivement tout du petit titre hard rock sympathique. Ne figurant sur aucun album du groupe (à l'exception de la version remasterisée par EMI d'Animal Magnetism et quelques compilations), ce titre a des allures de face B tout à fait honorable. Up-tempo entraînant doté d'un riff immédiat et délectable malgré sa simplicité, il retranscrit parfaitement ce côté fun qui caractérisait SCORPIONS à l'époque, un groupe heureux d'être enfin parvenu à atteindre ses objectifs : devenir un mastodonte du hard rock.

Du coup, on se laisse prendre au jeu, à taper du pied sur cette mélodie imparable, trop évidente pour atterrir sur un album studio du groupe, mais suffisamment inspirée pour en faire un single. Et c'est là que le drame survient : Rudolf se met au micro, et laisse filtrer une petite voix fluette d'adolescent pré-pubère. Le bonhomme se retient, contient ses cordes vocales (atrophiées ?) afin de chanter un minimum juste, mais rien à faire, le mal est fait. Tant et si bien que s'il existait un bêtisier SCORPIONS, "Hey you" en constituerait la pièce maîtresse. Le refrain, qui contrebalance l'aspect hard rock léger des couplets par un riff bien plus heavy, se voit pour sa part magnifié par Klaus Meine, neutre et impérial comme à son habitude. Ce qui tranche cruellement avec la voix de jeune vierge de son compère moustachu. Et puis, ce ne sont pas les paroles, écrites à la va-vite par Meine et Rarebell et narrant une partie de jambe en l'air entre un mec et sa jeune compagne, qui parviendront à relever le niveau.

Reste que Rudolf Schenker a fait pire qu'enregistrer ce morceau : il l'a interprété en live avec les SCORPIONS, à 22 reprises entre avril et août 2008, confirmant ainsi l'utilité des bouchons d'oreilles en concert. Un compositeur de génie doublé d'une castafiore irrécupérable, voici la combinaison gagnante de "Hey you", qui reste malgré tout une petite rareté sympathique que tout amateur se doit de découvrir un jour, pour l'Histoire.

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


SCORPIONS
Sting In The Tail (2010)
Voila, c'est finiiiiiiiiii...




BONFIRE
Fireworks (1987)
Ready for action


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Klaus Meine (chant)
- Francis Buchholz (basse)
- Rudolf Schenker (guitare, chant)
- Matthias Jabs (guitare)
- Herman Rarebell (batterie)


1. Hey You
2. The Zoo



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod