Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  COMPILATION

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Judas Priest, Bon Jovi, Dokken, Deep Purple, Black Sabbath, Bonfire, Whitesnake, Mad Max
- Membre : Eloy, Wallenstein, Phantom V, Michael Schenker , Uli Jon Roth , Rock Wolves, Ufo, Kottak, Kingdom Come
- Style + Membre : Herman Rarebell , Msg, Electric Sun
 

 Crazyscorps - Fan Club Français (1618)
 Site Officiel (725)

SCORPIONS - Gold Ballads (1985)
Par GEGERS le 26 Juin 2011          Consultée 4530 fois

Oubliez lapins, tendres chatons ou cochons-d'inde cajoleurs. En 1985, l'animal favori des jeunes filles est le scorpion ! Quoi de plus normal ? Car si la bête sait se faire venimeuse, sauvage et indomptable, elle sait aussi faire le dos rond, contenir son venin le temps de quelques roucoulades affectueuses. Alors que vient tout juste de sortir le World Wide Live, concentré d'énergie pure montrant les arachnides au sommet de leur art, EMI, maison de disque du groupe, décide de capitaliser encore plus sur le succès commercial des SCORPIONS en proposant cette compilation de ballades principalement destinée à la France, le pays étant alors une terre d'accueil des plus favorables pour nos 5 teutons. C'est en effet dans notre chère patrie du béret que l'une des plus grandes ballades du groupe, l'incontournable « Still loving you », connut son plus grand succès, le single issu de l'album Love At First Sting se classant alors deuxième des charts et s'écoulant à plusieurs centaines de milliers d'exemplaires. Tant et si bien que le groupe, et son mentor Rudolf Schenker en particulier, se vanta quelques années plus tard d'avoir été à l'origine d'un baby-boom dans notre pays. Certes, la France connut son plus fort taux de naissance en mai 1986, mais ce serait se fourvoyer que d'y voir là un réel lien de cause à effet...

Gold Ballads est, il est vrai, l'album parfait pour un coït de durée raisonnable. 5 morceaux, pour une petite trentaine de minutes, trop court pour considérer cet album comme une véritable compilation, à se passer et se repasser en méditant sur la qualité des morceaux, mais suffisant pour faire son affaire à un(e) partenaire consentant(e). On ne voit pas trop quel autre intérêt trouver à cet album fait à la va-vite. On y retrouve donc bien entendu « Still loving you », à qui revient la charge d'ouvrir l'album, mais aussi les deux formidables ballades issues de Lovedrive que sont « Always somewhere » et « Holiday », la mésestimée « Lady starlight » (de l'album Animal Magnetism) ainsi que « When the smoke is going down », la ballade de Blackout. 5 morceaux pour quatre albums, tel était alors le ratio de ballades proposées par les SCORPIONS dans la première moitié des années 80. Inutile de préciser que la réputation de « groupe à ballades » qui rattrapa plus tard le groupe n'avait aucunement cours à l'époque.

Bien entendu, ces morceaux restent formidables, même extraits et compilés ici dans un album à but purement commercial, et qui rencontra alors un succès certain auprès de jeunes français qui en firent rapidement un favori pour emballer lors du quart d'heure américain... Reste que Gold Ballads est avant tout une compilation risible, car ne représentant aucunement l'identité d'alors de SCORPIONS, bien plus rugueuse et brutale que cet ersatz d'album pourrait laisser penser. Un sombre produit financier ne méritant rien de plus que les quelques lignes de cette chronique, qui rappellera sans doute quelques souvenirs humides à certains lecteurs. Gold Ballads : des "ballades en or", certes, mais une compilation à oublier de toute urgence...

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


MAGNUM
Escape From The Shadow Garden Live 2014 (2015)
Vivants




UFO
No Heavy Petting (1976)
Le quintet des caractériels


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Klaus Meine (chant)
- Rudolf Schenker (guitare)
- Matthias Jabs (guitare)
- Francis Buchholz (basse)
- Herman Rarebell (batterie)


1. Still Loving You
2. Holiday
3. When The Smoke Is Going Down
4. Always Somewhere
5. Lady Starlight



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod