Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  SINGLE

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Ce Single
 


 

1972 Lonesome Crow
1974 Fly To The Rainbow
1975 In Trance
1976 Virgin Killer
1977 Taken By Force
1978 Tokyo Tapes
1979 Lovedrive
1980 Animal Magnetism
1982 Blackout
1984 Love At First Sting
1985 World Wide Live
1988 Savage Amusement
1990 Crazy World
1993 Face The Heat
1996 Pure Instinct
1999 Eye To Eye
2000 Moment Of Glory
2001 Acoustica
  Acoustica
2004 Unbreakable
2007 Humanity - Hour 1
  Live At Wacken Open Air ...
2010 Sting In The Tail
2015 Return To Forever
 

- Style : Judas Priest, Bon Jovi, Dokken, Deep Purple, Black Sabbath, Bonfire, Whitesnake, Mad Max
- Membre : Eloy, Wallenstein, Phantom V, Michael Schenker , Uli Jon Roth , Rock Wolves, Ufo, Kottak, Kingdom Come
- Style + Membre : Herman Rarebell , Msg, Electric Sun
 

 Crazyscorps - Fan Club Français (1702)
 Site Officiel (784)

SCORPIONS - We Built This House (2014)
Par GEGERS le 2 Janvier 2015          Consultée 2148 fois

Faute d'avoir pu raccrocher les crampons, comme il le souhaitait au début des années 2010 avant de se rendre compte qu'il est extrêmement difficile de descendre du manège, SCORPIONS décide finalement de célébrer en 2015 ses 50 ans de carrière. Quitte à repousser l'âge de la retraite, autant s'éclater tant que la forme et l'envie sont encore au rendez-vous. Si le groupe prend quelques libertés temporelles, il est vrai que, courant 1965, ce bon Rudolf Schenker rejoint un groupe de lycée avec lequel il se produit sous le nom "The Nameless", avant de suggérer le nom SCORPIONS, avec un C soulignant la vision déjà internationale du guitariste.

Un demi-siècle plus tard, donc, le groupe peut faire le bilan. Et ils sont peu nombreux à pouvoir le faire sur la scène rock et hard rock : Les Rolling Stones, et puis ? C'est tout, les Who et les Beach Boys ayant mis leur carrière entre parenthèses durant de trop nombreuses années. Comme il l'a régulièrement fait, SCORPIONS défriche donc de nouveaux territoires, explore des domaines inconnus, et semble décidé à célébrer son patrimoine par le biais d'un nouvel album "in your face". C'est au commémoratif "We built this house" que revient l'honneur de faire les présentations de cette nouvelle offrande. Cette maison, vous avez bien vite compris l'analogie, c'est cette "maison" SCORPIONS, bâtie sur une passion commune, une envie d'en découdre toute germanique et une amitié inébranlable. Car c'est tout cela qui a permis au groupe de rester soudé, malgré les épreuves et les écueils de l'existence et de la carrière d'artiste. Serait-ce le "V" de la victoire que représente cette pochette dont les tons froids jurent avec la chaleur du morceau ?

Non content de proposer un texte finement ciselé, dont la portée historique semble potentiellement réelle, le groupe propose un titre qui offre un compromis très satisfaisant entre différentes périodes de sa carrière. En effet, les couplets, très mélodiques, se posent en clin d'oeil direct à l'époque de Blackout et Love At First Sting (entendez-vous ce petit côté "No one like you" ?) tandis que le refrain mordant, en riffs plaqués, s'inscrit dans la droite lignée de l'album Humanity-Hour 1 (2007). Mais là ou le groupe frappe vraiment fort, sans doute aidé par la paire de compositeurs / producteurs Mikael Nord Andersson et Martin Hansen, c'est avec cette mélodie entêtante, prenante, qui illustre un refrain à la fois aérien et très énergique. Il y a ce sens de l'accroche intact, qui nous rappelle que, même avec 50 ans au cul, SCORPIONS reste capable du meilleur.

Cette mélodie permet non pas d'oublier mais d'être plus indulgent quant aux petits écueils qui parsèment le morceau, à commencer par une absence d'un solo digne de ce nom, Matthias Jabs se contentant d'aligner quelques notes lors d'un break plus aérien qui casse un peu l'énergie du titre. De plus, le groupe coupe brutalement ses refrains avec des "oh oh oh" qui peinent à se faire véritablement fédérateurs. Ils n'ont en tout cas pas l'aura de ceux qui agrémentent un titre tel que "The best is yet to come", pour rester dans un registre contemporain. Reste un single inspiré et sexy à l'oreille, porté par un Klaus Meine dont la voix semble ne pas souffrir du passage du temps. De quoi attendre avec impatience la suite des événements.

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


SCORPIONS
Taken By Force (1977)
La force est avec eux...




UFO
The Wild, The Willing And The Innocent (1981)
La vie après Michael Schenker


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Klaus Meine (chant)
- Rudolf Schenker (guitare)
- Matthias Jabs (guitare)
- Pawel Maciwoda (basse)
- James Kottak (batterie)


1. We Built This House



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod