Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  DVD

L' auteur
Acheter Ce DVD
 


 

- Style : Judas Priest, Bon Jovi, Dokken, Deep Purple, Black Sabbath, Bonfire, Whitesnake, Mad Max
- Membre : Eloy, Wallenstein, Phantom V, Michael Schenker , Uli Jon Roth , Rock Wolves, Ufo, Kottak, Kingdom Come
- Style + Membre : Herman Rarebell , Msg, Electric Sun
 

 Crazyscorps - Fan Club Français (1593)
 Site Officiel (710)

SCORPIONS - A Savage Crazy World (2002)
Par GEGERS le 3 Octobre 2011          Consultée 2687 fois

De la fesse, de la sueur et du hard rock. Voici, en quelques mots, un résumé du contenu de ce Savage Crazy World. Certains diront des pains, des bourdes de montage et de la frustration. Certes, mais là n'est pas l'essentiel. Paru en 2002, ce DVD reprend la VHS Crazy World Tour Live, Berlin 1991, ainsi que la quasi-intégralité des clips du groupe sortis en 1982 et 1993. De quoi rassasier le fan en manque, donc.

SCORPIONS a été, et restera toujours, un groupe de scène. En 1991, les quadragénaires ont alors à leur actif une pelleté d'albums indispensables sous le bras, parmi lesquels l'excellent Crazy World, que le groupe s'échinera à promouvoir au cours d'une tournée longue de plus d'un an. Si le lycra façon « Maya l'abeille » de Matthias Jabs a laissé la place à un pantalon de cuir bien plus sayant, la moustache de Rudolf Schenker est toujours de la partie, tout comme son énergie de tous les instants. Ce concert de Berlin 1991 n'est certainement pas le témoignage live définitif des SCORPIONS. Amputé de quatre titres par rapport à sa version VHS (mais où sont passés « Don't believe her », « Tease me please me », « Send me an angel » et « Wind of change » ?), il souffre également d'un montage hasardeux et de l'ajout d'un fondu au noir entre chacun des morceaux, qui nuit grandement à l'impact de la vidéo. Malgré cela, le concert en lui-même vaut largement le détour. Sur une scène dénuée d'excentricités (exit la Flying V géante du Savage Amusement Tour), les 5 arachnides jouent comme si leur vie en dépendaient, arpentant la scène en long et en large et donnant tout à un public berlinois totalement acquis à sa cause. Dénué de ballades, le set présenté ici constitue une représentation parfaite de l'âge d'or des SCORPIONS, mêlant extraits de son dernier album en date (dont l'hyper-agressif « Hit between the eyes » et la mésestimée « Lust or love ») et chansons issues des albums post-Lovedrive, parmi lesquels un enchaînemant dantesque « Blackout »/ »Dynamite », ainsi qu'une majestueuse version de « The zoo ». La prestation de chacun des membres est millimétrée, mais le groupe se dépense sans compter pour tenir son rôle d'entertainer de grande classe.

L'autre intérêt de ce DVD réside dans la présence d'une quinzaine de clips vidéos, témoignage d'une époque où les groupes de hard n'hésitaient pas à balancer des milliers de dollars dans le tournage d'une vidéo, tout cela dans le but de passer en « heavy rotation » sur MTV. Chez SCORPIONS, les clips peuvent facilement être séparés en deux catégories. D'un côté, les clips « live », mettant en avant la communion avec le public et l'alchimie d'un groupe alors au sommet de son art. « Holiday », « Rock you like a hurricane », « Passion rules the game », ou « Don't believe her » s'en font l'avatar. Et puis il y a ces clips scénarisés, témoignages d'une époque bénie ou l'hédonisme n'était pas encore un pêché. On retrouve donc avec bonheur le clip involontairement désopilant de « I'm leaving you », dont le charme vieillot agit encore aujourd'hui, « No one like you » qui met en scène un Klaus Meine condamné à la chaise électrique dans la prison d'Alcatraz, « Tease me please me », clip a l'américaine, qui met en scène une jeune et riche maîtresse de maison séduite par son jardinier, ou encore « Alien nation », qui se veut pour sa part bien plus sombre et inquiétant. L'occasion pour beaucoup de découvrir ces vidéos, pour certaines non diffusées en France. Et si l'absence des deux autres clips issus de l'album Face The Heat (le magnifique « Woman » et le plus traditionnel « Under the same sun ») manquent à l'appel, tout comme les vidéos post-1993, impossible de bouder son plaisir à la redécouverte de ces sucreries agréables et nostalgiques d'un âge d'or aujourd'hui révolu.

Au final, A Savage Crazy World se veut un DVD bien fourni et fortement recommandable. Certainement pas l'objet indispensable pour qui cherche un témoignage live exhaustif et parfait (ceux-là trouveront leur bonheur avec le DVD du Wacken 2006), mais témoignage historique nécessaire dans toute étagère des amateurs du groupe.

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


MSG
Michael Schenker Fest (2017)
C'est la fest !




MSG
The Michael Schenker Story Live (1997)
25 ans résumés sur une galette


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Klaus Meine (chant)
- Francis Buchholz (basse)
- Rudolf Schenker (guitare)
- Matthias Jabs (guitare)
- Herman Rarebell (batterie)
- Ralph Rieckermann (basse)


- live In Berlin 1991
1. Bad Boys Running Wild
2. Hit Between The Eyes
3. I Can't Explain
4. The Zoo
5. Rhythm Of Love
6. Crazy World
7. Can't Live Without You
8. Blackout
9. Dynamite
10. Lust Or Love
11. Big City Nights
12. Rock You Like A Hurricane
- Clips
13. Rhythm Of Love (uncensored Version)
14. Believe In Love (russian Version)
15. Walking On The Edge (russian Version)
16. Rock You Like A Hurricane (russian Version + Origi
17. Still Loving You
18. Passion Rules The Game (uncensored Version)
19. Tease Me Please Me
20. Don't Believe Her
21. Send Me An Angel
22. Wind Of Change
23. Alien Nation
24. Holiday
25. No One Like You
26. I'm Leaving You



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod