Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  SINGLE

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Ce Single
 


 

- Style : Judas Priest, Bon Jovi, Dokken, Deep Purple, Black Sabbath, Bonfire, Whitesnake, Mad Max
- Membre : Eloy, Wallenstein, Phantom V, Michael Schenker , Uli Jon Roth , Rock Wolves, Ufo, Kottak, Kingdom Come
- Style + Membre : Herman Rarebell , Msg, Electric Sun
 

 Crazyscorps - Fan Club Français (1563)
 Site Officiel (688)

SCORPIONS - Wind Of Change (1990)
Par GEGERS le 24 Juillet 2011          Consultée 6756 fois

Il arrive parfois qu'un titre diffusé en soirée ou à la radio vous rappelle de bons moments liés à votre prime jeunesse. Qu'il provoque, telle la madeleine de Proust, une résurgence de doux souvenirs, une vague de nostalgie, à la fois délectable et terriblement cruelle. "Wind of change" provoque très certainement cet effet-là à nombre d'Européens de l'Est. Car si ce morceau est une superbe ballade, c'est aussi (et peut-être avant tout) la bande-son de la chute du communisme ! Titre incontournable des SCORPIONS, succès commercial gigantesque (le single fut classé N°1 des ventes en France 7 semaines consécutives en 1990), "Wind of change" naît près d'Hanovre en Allemagne, de l'accouplement d'une guitare et d'un lutin à la voix d'or. Ce lutin c'est Klaus Meine qui, fortement marqué par le séjour des SCORPIONS en Russie (à l'occasion d'une série de 10 concerts donnés à Leningrad et d'une participation au Peace Festival de Moscou), se sent alors le témoin d'un changement, le spectateur privilégié de cette fièvre qui gagne les peuples de l'Est. Le "vent du changement" s'approche, et le chanteur ressent le besoin de le mettre en musique. Ce titre est d'ailleurs le premier morceau de SCORPIONS signé uniquement de la main de l'artiste (d'autres suivront plus tard), preuve s'il en est que le besoin d'exprimer un sentiment fort et personnel, trop intime pour être partagé, semble être le moteur de cette composition.

Musicalement, "Wind of change" peut être définie comme une power-ballad dans la plus pure tradition du genre, mais avec ce petit plus propre aux SCORPIONS qui lui permet d'atteindre des sommets d'émotion. Introduite par un délicat sifflement, cette "patte" mélodique qui lui permet de s'installer durablement dans les mémoires, le morceau se poursuit par des accords éthérés (marqué par les touches de guitare lead discrètes de Matthias Jabs) avant que l'arsenal émotionnel se déploie sur un pont allant crescendo et une suite de refrains en riffs plaqués. Lumineux et résolument optimiste, ce refrain gagne en intensité au fil du morceau, transcendé par la voix cristalline de Klaus Meine. A peine plus de cinq minutes, voici le temps suffisant pour écrire l'histoire.

Et l'histoire s'écrira ensuite ! Chute du mur de Berlin, effondrement du bloc communiste. "Wind of change", sorti quelques mois plutôt, deviendra l'hymne de toute une génération, et ouvrira un peu plus à SCORPIONS les portes d'une reconnaissance internationale. Single le plus vendu de tous les temps en Allemagne, il permettra à SCORPIONS de se lier d'amitié avec un certain Mickaël Gorbatchev. Adapté en russe, puis en espagnol, il deviendra immédiatement un classique du groupe, systématiquement interprété en concert, et sera joué par le groupe en 1999, Porte de Brandebourg, pour commémorer les 10 ans de la chute du mur. Reste que cette version album, parue sur l'excellent Crazy World, reste la meilleure, ses pendants acoustique (sur l'album Acoustica) et symphonique (sur l'album Moment of Glory) ne lui arrivant pas à la cheville. Une ballade intemporelle, musicalement et textuellement riche, à envisager comme un morceau d'Histoire.

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


SCORPIONS
World Wide Live (1985)
Les scorpions inventent le distributeur de tubes..




MSG
The Unforgiven (1999)
One-shot salvateur


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Klaus Meine (chant)
- Francis Buchholz (basse)
- Rudolf Schenker (guitare)
- Matthias Jabs (guitare)
- Herman Rarebell (batterie)


1. Wind Of Change
2. Restless Nights
3. Big City Nights (live In Moscow)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod