Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  DVD

L' auteur
Acheter Ce DVD
 


 

- Style : Judas Priest, Bon Jovi, Dokken, Deep Purple, Black Sabbath, Bonfire, Whitesnake, Mad Max
- Membre : Eloy, Wallenstein, Phantom V, Michael Schenker , Uli Jon Roth , Rock Wolves, Ufo, Kottak, Kingdom Come
- Style + Membre : Herman Rarebell , Msg, Electric Sun
 

 Crazyscorps - Fan Club Français (1573)
 Site Officiel (694)

SCORPIONS - Live At Wacken Open Air 2006 (2007)
Par GEGERS le 16 Juillet 2012          Consultée 2834 fois

Lorsque fut annoncée que l'institution SCORPIONS rendrait visite à l'institution Wacken, la nouvelle engendra nécessairement des remous. La venue du plus mainstream des groupes de hard rock au plus gros festival de metal au monde, et en tête d'affiche qui plus est, avait de quoi laisser perplexe. Ainsi, le soir du 4 août 2006, très nombreux furent ceux qui se pressèrent dans l'immense plaine teutonne pour assister au show des arachnides. Pour certains, l'occasion de constater que, décidément, la légende SCORPIONS ne mérite pas son statut, usurpé par le biais de quelques ballades radiophoniques et sirupeuses. Pour d'autre, l'espoir d'assister à un show d'anthologie de la part des rois du hard rock allemand. Les premiers en furent pour leur frais, tandis que les seconds en eurent pour leur argent. En effet, galvanisé par un retour un grâce en 2004 et plus amplement en 2005, les SCORPIONS mirent à cette occasion des petits plats dans les grands, et donnèrent un concert de 3 heures à marquer d'une pierre blanche. Le meilleur show post-âge d'or, c'est une certitude.

« Une nuit dont on se souviendra – Un voyage dans le temps », voici le sous-titre de ce DVD qui reprend dans sa quasi-intégralité le concert. Devant une foule très compact, le groupe ose sortir de sa routine et prend le pari de proposer une setlist audacieuse, présentant des extraits de chacun des albums du groupe, à l'exception de Savage Amusement (1988), Face The Heat (1993), Pure Instinct (1996) et Eye To Eye (1999). Une setlist composée en partie à l'aide des fans, ces derniers ayant la possibilité de voter pour les morceaux de leur choix sur le site officiel du groupe. Ainsi, le Wacken 2006 voit les SCORPIONS proposer un show mêlant la folie des années 70, la fureur des années 80 et le savoir-faire des années 2000. La scène, sobre et modulable, prend vite des allures d'aire de jeux pour les cinq membres du groupe qui courent, sautent et se démènent avec une énergie qui, si elle n'a jamais fait défaut au quintet, se voit décuplée par un montage à l'avenant et brut de décoffrage, vierge de tout overdub et de toute correction.

Comme à la grande époque, le groupe entre en scène avec le décapant « Coming Home », un des quatre extraits de l'album Love At First Sting joués lors du concert, avant d'aligner quelques uns des titres inamovibles de sa setlist, parmi lesquels les jouissifs « Bad boys running wild » et « The Zoo », ainsi que le dispensable « Loving you sunday morning ». Bien vite, le voyage dans le temps commence avec l'arrivée sur scène d'Uli Jon Roth, guitariste du groupe de 1973 à 1978, qui illumine de sa classe une scène déjà de fort belle facture. Les SCORPIONS, bien aidés par l'éternel hippy, sortent de leur besaces quelques raretés incroyables, telles que « Pictured life » (album Virgin Killer), « Speedy's coming » (Fly to the rainbow ») et la power-ballad « We'll burn the sky » (Taken by force) qui constitue un véritable moment de magie.

Le temps d'un court intermède, constitué du seul extrait d'Unbreakable interprété (« Love'em or leave'em) et de deux titres de Crazy World (parmi lesquels un « Don't believe her » peu joué depuis 1992) et voici que déboule sur scène un Michael Schenker taciturne et concentré, ce qui ne l’empêche pas d'agrémenter l'instrumental « Coast to coast » d'un magnifique pain. Néanmoins, quel bonheur de voir réunis sur scène les deux frangins Schenker pour quelques extraits de Lovedrive, album le plus représenté lors du concert.

Troisième ex-membre emblématique du groupe, Herman Rarebell fait son entrée au son des sirènes de Lovedrive, tandis que Rudolf Schenker ressort l'accoutrement d'époque (masque en bandages et fourchettes repliées sur les yeux). C'est à un véritable moment d'Histoire que nous convie le groupe, qui parvient à gagner en énergie et en intensité au fil du show. Le final se fait, à l'image du show dans son ensemble, dantesque. Tandis qu'Uli brille une nouvelle fois sur « In Trance », Rudolf effectue un poirier sur l'incongru « Bolero » de Ravel, comme dans les années 70. Et que dire du Scorpions géant, faisant son entrée avant le dernier rappel, qui vient clore définitivement les doutes sur les capacités des SCORPIONS à assurer trois heures d'un concert débordant d'énergie hard rock.
Quelques regrets ? Que la tracklist du DVD ait été amputée de quatre titres joués lors du concert : « In search of the piece of mind », pourtant le seul titre issu de Lonesome Crow, le premier album du groupe, « Dark Lady », « He's a Woman / She's a Man » et « Dynamite », ce dernier titre ayant été rendu inaudible à cause d'une erreur d'accordage de guitare. Dommage, tout comme l'absence du bassiste emblématique des SCORPIONS, Francis Buchholz, avec lequel le groupe semble définitivement brouillé, mais pas de quoi cependant nuire à la qualité d'un show et d'un DVD excellentissime du début à la fin. Une pièce essentielle pour prendre la pleine mesure de la richesse discographique des SCORPIONS, et pour mieux comprendre les raisons qui en font toujours aujourd'hui l'un des plus grands (sinon le plus grand) groupe de hard rock au monde.

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


GOTTHARD
D-frosted (1997)
Pépites acoustiques.




MAD MAX
Another Night Of Passion (2012)
Les mêmes, 25 ans après


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Klaus Meine (chant)
- Rudolf Schenker (guitare)
- Matthias Jabs (guitare)
- Pawel Maciwoda (basse)
- James Kottak (batterie)


1. Coming Home
2. Bad Boys Running Wild
3. The Zoo
4. Loving You Sunday Morning
5. Make It Real
6. Pictured Life
7. Speedy's Coming
8. We'll Burn The Sky
9. Love 'em Or Leave 'em
10. Don't Believe Her
11. Tease Me Please Me
12. Coast To Coast
13. Holiday
14. Lovedrive
15. Another Piece Of Meat
16. Kottak Attack
17. Blackout
18. No One Like You
19. Six String Sting
20. Big City Nights
21. Can't Get Enough
22. Still Loving You
23. In Trance
24. Bolero
25. Ready To Sting
26. Rock You Like A Hurricane



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod