Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

Commentaires (4)
Questions / Réponses (1 / 2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Spike Jones , The United States Of America
- Membre : The Mahavishnu Orchestra , Roxy Music, King Crimson, Genesis, The Blues Brothers , Johnny "guitar" Watson , Steve Vai , Uk
- Style + Membre : Captain Beefheart
 

 Guide Frank Zappa (573)
 Guide Jazz (384)

Frank ZAPPA - We're Only In It For The Money (1968)
Par ONCLE VIANDE le 17 Novembre 2006          Consultée 7907 fois

« Quelle est la partie la plus sale de votre corps ? Certains disent le nez, d’autres les oreilles…moi je pense que c’est votre cerveau ». Le ton est donné : c’est parti pour 39 minutes de délires non stop, blagues potaches, rots, canular téléphonique et pastiches en tout genre.
Zappa n’a pas un long tarin pour rien. Le Cyrano californien a senti avant tout le monde que les années soixante finissaient là, en 1967, et qu’un petit bilan au vitriole s’imposait d’urgence. Les Mothers déplacent le viseur et changent de cible. Ce n’est plus l’Amérique mais la culture sixties en général qui sera passée au crible. Une relecture toute personnelle, mais au combien lucide, qui passe d'abord par sa pochette censurée : un savoureux détournement du Sgt Pepper’s des Beatles où l’on peut voir les Mothers en plumes, chignons et robes de chambre. Ne cherchez plus, les plus timbrés, les plus barjots, ce sont eux : le clan des 7 dadais, un groupe qui exhibe d’autant mieux sa crétinerie qu’elle participe de son intelligence.
Si le recto de la pochette est déjà un plaisir en soi, le meilleur est à l’intérieur. Tout le monde en prendra pour son grade, la pop, les drogues, les utopies, les communautés les plus diverses, baba cool et punk en tête, et bien sûr les hippies, pour lesquels Zappa propose un camp de concentration sur la lune. Les Mothers frappent à la base, dans une catégorie socioculturelle jusque là plutôt épargnée par la musique rock.

Ecouter WOIIFTM (même en abrégé le titre est interminable…) reste une expérience purement jouissive qui dépasse de beaucoup le simple plaisir de la musique. Ce disque est avant tout un monument d’humour caustique et décalé dans lequel le second degré n’est pas toujours là où on le croit. Frank Zappa s’affirme plus que jamais comme un commentateur grinçant, prenant une distance admirable mais jamais condescendante vis-à-vis de son époque, et laissant à ses collègues le soin d’animer le département « pitreries ».

Avec tout ceci, on en finit par oublier que WOIIFTM est aussi un album rempli de pépites pop dont la qualité d’écriture se hisse au niveau des meilleurs Fab-four, ni plus ni moins.
Les coupures incessantes et la brièveté des titres confèrent au disque une instabilité calculée, un rythme tous azimuts qui jamais ne s’essouffle. Au rayon « trouvailles », c’est la corne d’abondance : bandes inversées, aiguille qui dérape sur le microsillon en guise de transition, rush studio, conversation téléphonique, morceaux interrompus par tout et n’importe quoi, intermèdes symphoniques et une maîtrise du collage proprement époustouflante pour les moyens techniques de l’époque. (« Nasal retentive calliope music » et « The chrome plated megaphone of destiny »).

WOIIFTM demeure le disque le plus emblématique des Mothers of invention, conciliant l’urgence et la virulence d’ « Absolutely free » aux traitements extrêmes de « Lumpy Gravy ».
Indispensable pour qui s’intéresse aux années soixante, et, parce qu’il est toujours bon de le rappeler avec Frank Zappa, un disque très accessible. Le poil à gratter de la culture pop...un groupe d’utilité publique.

A lire aussi en POP par ONCLE VIANDE :


TALK TALK
Spirit Of Eden (1988)
L'arbre des songes




Todd RUNDGREN
A Wizard, A True Star (1973)
Haut débit


Marquez et partagez





 
   ONCLE VIANDE

 
  N/A



- Jim « Motorhead » Sherwood (saxophone ténor & baryton)
- Ian Underwood (piano, saxophone)
- Jimmy Carl Black (batterie, trompette, voix)
- Roy Estrada (basse, chant)
- Frank Zappa (guitare, claviers, percussions, voix)
- Bunk Gardner (instruments à vent)
- Billy Mundi (batterie)


1. Are You Hung Up ?
2. Who Needs The Peace Corps ?
3. Concentration Moon
4. Mom And Dad
5. Telephone Conversation
6. Bow Tie Daddy
7. Harry, You’re A Beast
8. What’s The Ugliest Part Of Your Body ? (part 1)
9. Absolutely Free
10. Flower Punk
11. Hot Poop
12. Nasal Retentive Calliope Music
13. Let’s Make The Water Turn Black
14. The Idiot Bastard Son
15. Lonely Little Girl
16. Take Your Clothes Off When You Dance
17. What’s The Ugliest Part Of Your Body ? (part 2)
18. Mother People
19. The Chrome Plated Megaphone Of Destiny



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod