Recherche avancée       Liste groupes



      
JAZZ/FUSION/CONTEMPORAIN  |  LIVE

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Spike Jones , The United States Of America
- Membre : The Mahavishnu Orchestra , Roxy Music, King Crimson, Genesis, The Blues Brothers , Johnny "guitar" Watson , Steve Vai , Uk
- Style + Membre : Captain Beefheart
 

 Guide Frank Zappa (531)
 Guide Jazz (357)

Frank ZAPPA - Make A Jazz Noise Here (1991)
Par LE BARON le 21 Octobre 2016          Consultée 407 fois

Et voilà, nous y sommes, au 3ème album témoin de cette courte mais monstrueuse tournée de 1988. Cela fait des semaines que je le vois arriver dans la discographie, et que je redoute le moment d'en parler. Pourquoi ? Eh bien tout simplement parce-que je crains de pas bien savoir quoi en dire, petit chroniqueur amateur que je suis, agenouillé devant cette gigantesque montagne. Car si cet album est facile d'accès, il me hante depuis 25 ans. Les centaines d'écoutes que je lui ai consacrées ne m'ont pas permis d'en faire le tour. Il est tout bonnement si exceptionnel que je le considère comme le meilleur « Live » de la musique depuis que l'on a commencé à publier ce type d'enregistrements. Le meilleur, ben oui, tout simplement.

Tout ZAPPA se retrouve condensé sur ces deux CD. La musique expérimentale ou savante, la satire, le rock, STRAVINSKI, BARTOK*, le reggae, des orchestrations flamboyantes, et de magnifiques chorus. Toute l'inventivité délirante de ce compositeur de génie – je pèse mes mots – est là, dans nos oreilles, et amené avec une immense générosité. Générosité envers le public, puisque les morceaux choisis sont un mélange d'inédits, de nouvelles versions de morceaux connus ou plus obscurs, mais également générosité envers les musiciens. Car si l'exigence de ZAPPA envers ces derniers est immense, il leur donne en retour non seulement de magnifiques partitions à interpréter, mais également de grandes plages d'improvisation. Redisons pour la énième fois que la section de 5 cuivres de ce groupe de 1988 est extraordinaire. Qu'ils jouent façon fanfare ou reprennent « L'histoire du soldat », c'est toujours avec un immense sérieux dans l’exécution musicale, mais aucun dans la posture. Cette générosité envers ses musiciens, ZAPPA la pousse très loin. L'exemple le plus frappant en est la version de « Black Napkins ». Souvent joué en concert, ce morceau a toujours été jusqu'ici basé sur un chorus de guitare. Or, il est ici constitué de somptueux soli de cuivres. Il est tentant de refaire l'histoire à l'envers. Sachant qu'il s'agit du dernier disque issu de la dernière tournée de ZAPPA, on a l'impression qu'il est en train de passer la main. C'est émouvant, mais sans pathos. Car il s'agit toujours et avant tout de grande musique, peu importe quel instrument l'interprète. Il n'empêche que cette impression que ZAPPA se met en retrait est forte, et bien sûr renforcée lorsque l'on se rappelle que c'est déjà son bassiste, Scott THUNES, qui a organisé les répétitions, et écrit une bonne partie des arrangements. ZAPPA se sait-il malade ? Je l'ignore, mais il est difficile de ne pas y songer, tant cette tournée, derrière sa générosité, a des airs d'adieux.

Cet album est donc un chef d’œuvre – je continue de peser mes mots ! Broadway The Hard Way était excellent, The Best Band You Never Heard In Your Life était brillantissime. Make A Jazz Noise Here est encore au-delà, et atteint au sublime. Le plaisir de l'écoute et de la réécoute est infini. Je pourrais parler de virtuosité, prendre les morceaux un par un, et tâcher d'en dire un petit quelque chose, mais à quoi bon ? Je crains n'avoir pas les mots nécessaires pour décrire un disque qui me laisse sans voix, béat d'admiration, confit de bonheur ému devant tant de merveilles sonores.

Tout le monde devrait posséder ce disque qui n'a pas la reconnaissance qu'il mérite. Même si les critiques en disent toujours du bien, il mérite mieux, c'est-à-dire d'être considéré comme un des meilleurs, tout comme The Best Band You Never Heard In Your Life. Je mets un pauvre 5, mais c'est un 6, 7, 8, bref ! Vous avez compris.

*Il y a aussi un petit passage de Lohengrin, de Richard WAGNER. Si, si.

A lire aussi en JAZZ :


John SURMAN
Rarum: Selected Recordings (ecm) (2004)
La compilation comme elle se doit d'être




John COLTRANE
Crescent (1964)
Jazz/fusion/contemporain


Marquez et partagez





 
   LE BARON

 
  N/A



- Frank Zappa (guitare, synthétizeur, voix)
- Ike Willis (guitare rythmique, voix)
- Mike Keneally (guitare rythmique, synthétizeur, voix)
- Bobby Martin (claviers, voix)
- Ed Mann (vibraphone, marimba, percussions électroniques)
- Walt Fowler (trompette, bugle, synthétiseur)
- Bruce Fowler (trombone)
- Paul Carman (saxophones alto, soprano, baryton)
- Albert Wing (saxophone ténor)
- Kurt Mcgettrick (saxophone baryton, clarinette contrebasse)
- Scott Thunes (basse électrique, mini moog)
- Chad Wackerman (batterie, percussions électroniques)


- make A Jazz Noise Here
1. Stinkfoot
2. When Yuppies Go To Hell
3. Fire And Chains
4. Let's Make The Water Turn Black
5. Hary, You're A Beast
6. The Orange County Lumber Truck
7. Oh No
8. Theme From Lumpy Gravy
9. Eat That Question
10. Black Napkins
11. Big Swifty
12. King Kong
13. Star Wars Won't Work

1. The Black Page (new Age Version)
2. T'mershi Duween
3. Dupree's Paradise
4. City Of Tiny Lights
5. Royal March From 'l'histoire De Soldat'
6. Theme From The Bartok Piano Concerto #3
7. Sinister Footwear 2nd Mvt.
8. Stevie's Spanking
9. Alien Orifice
10. Crusin'for Burgers
11. Advance Romance
12. Strictly Genteel



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod