Recherche avancée       Liste groupes



      
RINGARDISE éLECTRONIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Spike Jones , The United States Of America
- Membre : The Mahavishnu Orchestra , Roxy Music, King Crimson, Genesis, The Blues Brothers , Johnny "guitar" Watson , Steve Vai , Uk
- Style + Membre : Captain Beefheart
 

 Guide Frank Zappa (541)
 Guide Jazz (365)

Frank ZAPPA - Francesco Zappa (1984)
Par LE BARON le 12 Juin 2016          Consultée 470 fois

Cet album est le quatrième publié par Frank ZAPPA en 1984. Après son expérience ratée avec Pierre BOULEZ, un retour relativement décevant au rock, une comédie musicale assez catastrophique, que faire ? Une blague, bien sûr !

Francesco ZAPPA est un musicien italien de la fin du XVIII° siècle. Violoncelliste et compositeur, il a passé la majeure partie de sa vie de musicien aux Pays-Bas, plus exactement à La Haye. Il a composé des symphonies, des sonates, bref ! Tout ce qui peut remplir la vie d'un compositeur de l'époque.

Avez-vous bien saisi ? Francesco et Frank sont des prénoms identiques dans des langues différentes. Nous écoutons donc un album de Frank ZAPPA enregistrant de la musique de Francesco ZAPPA. Début de la blague.

Le Synclavier est un synthétiseur polyphonique datant de la fin des années 70. ZAPPA commence à l'utiliser au début des années 80, et en devient un adepte fervent. Comme d'autres synthétiseurs de l'époque, le Synclavier laisse croire à certains, pendant un temps, que les musiciens ne sont plus nécessaires. Et on peut facilement comprendre qu'un compositeur comme ZAPPA ait été attiré par ce type de matériel : il se retrouvait tout d'un coup avec la possibilité d'entendre immédiatement sa musique, plutôt que de l'écrire, faire venir des musiciens, les faire répéter : processus long et coûteux et qui ne lui donne pas toujours satisfaction. Il est perfectionniste, les musiciens sont des êtres humains, jouent une fausse note de temps à autre, ont parfois besoin de manger ou de dormir. Le Synclavier, lui, est toujours prêt à jouer. ZAPPA pense donc avoir trouvé un exécutant qui peut vivre à son rythme à lui, c'est à dire travailler sans cesse.

Seulement voilà : il est très difficile pour des oreilles d'aujourd'hui de trouver un quelconque intérêt aux sons produits par le Synclavier. On peut aimer le Moog, le Clavinet, les Ondes Martenot, que sais-je ? Même une vieille boîte à rythme peut avoir son charme, justement celui de n'en avoir aucun. Mais le Synclavier... C'est pourtant la deuxième partie de la blague : ZAPPA, tout guilleret, décide de jouer de la musique ancienne avec un instrument à la pointe de la modernité. Ça va être marrant, c'est sûr !

Lorsque Walter CARLOS publie « Switched-On Bach » en 1968, le son est incroyablement novateur. Jouer du Bach sur un Moog, qui n'est pas polyphonique, demande beaucoup de travail : il faut enregistrer chaque partie séparément, et mixer le tout. Le Moog a un son très chaud et une identité très forte. On peut encore aujourd'hui apprécier d'écouter le disque, il a son intérêt. ZAPPA, avec son Synclavier et son Francesco, reprend au fond le même concept : « moderniser » un compositeur du temps de la perruque poudrée*. Mais cela ne prend pas. Le Synclavier est froid, les timbres sont pauvres, on ne perçoit aucune dynamique. Et à quoi bon imiter une épinette ou un clavecin ? Walter CARLOS ne cherchait pas à reproduire le son. ZAPPA, si. En fait, ZAPPA se fait plaisir. Un compositeur qui porte le même nom que lui, il trouve ça drôle. Et si cela lui donne l'occasion de jouer avec son nouveau gadget, c'est encore mieux ! Mais tout tombe à plat. Il ne s'agit pas d'interpréter (comme Walter CARLOS), mais de reproduire des notes. A quoi bon ?

Cette blague aurait pu être amusante s'il s'agissait d'un ou deux morceaux insérés sur un disque contenant d'autres créations. Mais avaler le disque entier est d'un ennui abyssal. La seule justification que l'on puisse trouver au fait de s'infliger ce type de punition, c'est d'être chroniqueur sur un webzine. 1984, année funeste !

* Pour paraphraser les notes de l'album.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE :


The BLACK DOG
Tranklements (2013)
Le retour du son de Sheffield




Richard WAHNFRIED
Tonwelle (1981)
Le vrai bon départ de Schulze dans les années 80


Marquez et partagez





 
   LE BARON

 
  N/A



- Frank Zappa (synclavier)
- David Ocker (synclavier)


- francesco Zappa
1. Opus 1
2. No. 1 First Movement: Andante
3. 2nd Movement: Allegro Con Brio
4. No. 2 1st Movement: Andantino
5. 2nd Movement: Minuetto Grazioso
6. No. 3 1st Movement: Andantino
7. 2nd Movement: Presto
8. No. 4 1st Movement: Andante
9. 2nd Movement: Allegro
10. No. 5 2nd Movement: Minuetto Grazioso
11. No. 6 1st Movement: Largo
12. 2nd Movement: Minuet
13. Opus Iv
14. No. 1 1st Movement: Andantino
15. 2nd Movement: Allegro Assai
16. No. 2 2nd Movement: Allegro Assai
17. No. 3 1st Movement: Andante
18. 2nd Movement: Tempo Di Minuetto
19. No. 4 1st Movement: Minuetto



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod