Recherche avancée       Liste groupes



      
FREE JAZZ  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Spike Jones , The United States Of America
- Membre : The Mahavishnu Orchestra , Roxy Music, King Crimson, Genesis, The Blues Brothers , Johnny "guitar" Watson , Steve Vai , Uk
- Style + Membre : Captain Beefheart
 

 Guide Frank Zappa (573)
 Guide Jazz (384)

Frank ZAPPA - Weasels Ripped My Flesh (1970)
Par ONCLE VIANDE le 23 Décembre 2006          Consultée 6123 fois

Deuxième volet consacré aux bandes inédites des Mothers of invention, « Weasels ripped my flesh » propose un discours plus free jazz, et dévoile un peu plus le penchant des mamans pour les improvisations débridées. Saxo fous, vocalises délirantes, dialogues surréalistes… tous ce qui se passe sur scène est conservé et participe à enrichir une musique qui coule sans discontinuité apparente.

Les structures éclatées des morceaux rendent ce disque plus rebutant que le précédent. Zappa déborde d’ingéniosité pour enchaîner des titres de sessions différentes, presque tous enregistrés en public entre 1967 et 1969. « Weasels ripped my flesh » n’est pratiquement plus un disque de rock mais relève davantage du théâtre expérimental, avec ses moments extra musicaux (dialogues entre les musiciens, interactions avec le public, déclamations improvisées) et son fil conducteur aléatoire : un happening, au sens plein du terme.
Au final, « Weasels ripped my flesh » se montre supérieur au précédent, et touche à une forme musicale nouvelle qui sera quelque peu abandonnée par la suite : une sorte de spectacle total dont la musique ne représente qu’une infime facette. Ce disque reste dans l’ensemble assez ardu à aborder, en raison de la grande place accordée aux délires de toutes natures, et de l’aridité des compositions : peu de mélodies et un sentiment d’inconfort permanent.

Outre des extraits classiques disséminés ici et là (Tchaïkovski, Charles Ives) et une reprise de R.W Penniman (« Directly from my heart to you »), « Weasels ripped my flesh » contient aussi quelques moments mélodiques d’anthologie, « My guitar wants to kill your mama », sorti en simple l’année précédente, et une magnifique version réarrangée de « Oh no », preuve que les compositions de Frank Zappa sont avant tout des matières en mouvement épousant les formes des moules qui les contiennent. « Weasels ripped my flesh » enfin, nous éclaire sur les dernières directions prises par les Mothers juste avant leur dissolution : un free jazz pugnace et rythmique, justifiant plus que jamais la présence de deux batteurs.
Cette dernière pierre à l’édifice complète la déjà très longue production des mamans (sept albums) et met la touche finale à quatre années musicales aussi riches que passionnantes. La première phase des Mothers of invention s’achève ici. La même année, une autre commence.

A lire aussi en JAZZ par ONCLE VIANDE :


NAKED CITY
Torture Garden (1989)
Punk jazz / hard core




Miles DAVIS
Bitches Brew (1970)
Black fever


Marquez et partagez





 
   ONCLE VIANDE

 
  N/A



- Frank Zappa (guitare, chant)
- Ian Underwood (saxophone alto)
- Bunk Gardner (saxophone tenor)
- Jim “motorhead” Sherwood (saxophone baryton)
- Roy Estrada (basse, chant)
- Jimmy Carl Black (batterie)
- Arthur Dyre Tripp Iii (batterie)
- Don Preston (orgue, piano, effets électroniques)
- Ray Collins (chant)
- Sugar Cane Harris (violon)
- Lowell George (guitare)


1. Didja Get Any Onya ?
2. Directly From My Heart To You
3. Prelude To The Afternoon Of A Sexual Aroused Gas M
4. Toads Of The Short Forest
5. Get A Little
6. The Eric Dolphy Memorial Barbecue
7. Dwarf Nebula Processional March & Dwarf Nebula
8. My Guitar Wants To Kill Your Mama
9. Oh No
10. The Orange Country Lumber Truck
11. Weasels Ripped My Flesh



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod