Recherche avancée       Liste groupes



      
ZAPPA  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Spike Jones , The United States Of America
- Membre : The Mahavishnu Orchestra , Roxy Music, King Crimson, Genesis, The Blues Brothers , Johnny "guitar" Watson , Steve Vai , Uk
- Style + Membre : Captain Beefheart
 

 Guide Frank Zappa (532)
 Guide Jazz (358)

Frank ZAPPA - Them Or Us (1984)
Par LE BARON le 3 Juin 2016          Consultée 422 fois

1984. Après deux expériences orchestrales plus ou moins réussies, Frank ZAPPA revient à un album plus accessible. Them Or Us est composé de 14 chansons ou pièces musicales écrites pour groupe de rock, même si le mot doit être pris avec les habituelles réserves puisqu'il s'agit de ZAPPA. On considère généralement qu'il s'agit de son dernier album studio enregistré avec ce type de formation. C'est à peu près vrai, nous le verrons plus tard.

Il s'agit avant tout d'une collection de chansons. Si l'on retrouve le noyau dur qui accompagne ZAPPA à l'époque (Steve VAI, Chad Wackerman, Scott Thunes, etc.), on entend également pas mal de revenants (Napoleon Murphy Brock, Johnny « Guitar » Watson, George Duke, Ike Willis) et quelques membres de la famille (Moon Unit et Dweezil, respectivement fille et fils aînés de ZAPPA, Ahmet, son fils cadet). Il ne s'agit malheureusement pas d'une œuvre au sens où l'on entendrait une introduction, un développement, une conclusion. Plutôt une série de morceaux mis bout à bout avec plus ou moins de bonheur. Si l'on retrouve l'humour de ZAPPA, son goût de l'absurde, et bien sûr sa production impeccable, on s'ennuie souvent. Voilà, c'est dit. Pire, on a parfois l'impression d'écouter des fonds de tiroir. Pourquoi, par exemple, reprendre « Sharleena », déjà présent sur « Chunga's Revenge » en 1970 ? L'arrangement reggaeoïde n'est pas très intéressant. Quant à l'introduction de Dweezil à la guitare solo, elle n'émeut guère. Pauvre Dweezil : écrasé par le talent de son père et de son professeur (Steve VAI), il n'est guère convaincant. Autre morceau dénué d'intérêt : « Ya Hozna ». Sur un riff plutôt pénible, ZAPPA mixe les voix... à l'envers. Nous sommes 1984, et ce qui était expérimental dans les années soixante est désormais un pénible artifice.

Alors, faut-il démolir cet album ? Eh bien non, pas entièrement. ZAPPA est multiple, il nous le prouve encore. Trois morceaux valent le détour à mes oreilles.

Malgré sa pesanteur et l'hystérie vocale de Bobby Martin, j'ai une petite faiblesse pour « Stevie's Spanking ». Véritable cadeau pour Steve VAI qui, en dehors des habituels « Strat Abuses », a droit à un solo. Prendre un chorus de guitare sur un album de ZAPPA ? Pas sûr que quiconque y ait eu droit avant, à part Dweezil (qui en joue également un sur ce morceau), mais bon, quand on est le fils du taulier.... Le cadeau n'est toutefois pas entièrement gratuit : Steve VAI doit accepter de voir ses frasques sexuelles dévoilées. Quelques fessées, une groupie, une banane. Drôle et impeccable.

Deux autres morceaux valent également la peine de supporter le reste : « Marqueson's Chicken », où l'on retrouve un condensé du talent d'orchestrateur de ZAPPA, et un honnête solo de guitare. Et puis, planant au-dessus de tout le reste avec la morgue des grands jours, « Sinister Footwear II ». On en a déjà entendu une première ébauche dans « Wild Love », sur « Sheik Yerbouti ». Un chorus nommé « Theme from the 3rd Movement of Sinister Footwear » apparaît sur « You Are What You Is ». Cette 3ème version est la bonne : une pépite, un de ces morceaux qui hantent tout amateur de ZAPPA. Commençant par un arpège, le morceau se construit et se complexifie au fur et à mesure, tous les instruments prenant leur place, jusqu'à un solo de guitare de très haute volée, très inspiré. Le tout sans démonstration de force, bien au contraire, mais avec l'élégante fluidité de ZAPPA, qui fait passer la complexité pour de la simplicité. Une merveille, qui justifie à elle seule de ne pas passer complètement son chemin.

Comme je suis censé noter l'album, ce sera 2. Mais cela devrait être 4, voire 5, pour « Sinister Footwear II ». Faites-vous votre propre idée.

A lire aussi en ROCK par LE BARON :


Lou REED
Perfect Night : Live In London (1998)
Zappa




Frank ZAPPA
You Can't Do That On Stage Anymore, Vol.6 (1992)
Make a sex noise here.


Marquez et partagez





 
   LE BARON

 
  N/A



- Frank Zappa (guitare, synthétiseur, chant)
- Tommy Mars (synthétiseur, chant)
- Patrick O'hearn (vents, basse)
- Scott Thunes (chant, minimoog, synthétiseur, basse)
- Johnny « Guitar » Watson (chant, guitare)
- Ray White (guitare, chant, chœurs)
- Moon Unit Zappa (percussions)
- Chad Wackerman (batterie, chant)
- Ike Willis (chant)
- Arthur Barrow (basse)
- Napoleon Murphy Brock (saxophone, chant, chœurs)
- Roy Estrada (chant, basse)
- Bob Harris (synthétiseur, chant)
- Thana Harris (vocals)
- Steve Vai (guitare)
- Dweezil Zappa (guitare)
- George Duke (synthétiseur, chant, piano)
- Bobby Martin (synthétiseur, saxophone, chant, harmonica)


- them Or Us
1. The Closer You Are
2. In France
3. Ya Hozna
4. Sharleena
5. Sinister Footwear Ii
6. Truck Driver Divorce
7. Stevie's Spanking
8. Baby, Take Your Teeth Out
9. Marqueson's Chicken
10. Planet Of My Dreams
11. Be In My Video
12. Them Or Us
13. Frogs With Dirty Little Lips
14. Whippin' Post



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod