Recherche avancée       Liste groupes



      
JAZZ/CLASSIQUE/POP  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Spike Jones , The United States Of America
- Membre : The Mahavishnu Orchestra , Roxy Music, King Crimson, Genesis, The Blues Brothers , Johnny "guitar" Watson , Steve Vai , Uk
- Style + Membre : Captain Beefheart
 

 Guide Frank Zappa (542)
 Guide Jazz (365)

Frank ZAPPA - Uncle Meat (1969)
Par ONCLE VIANDE le 7 Décembre 2006          Consultée 10200 fois

« Uncle Meat » marque une étape importante dans la carrière des Mothers of Invention. Ce disque, premier d’une longue série enregistrée chez Warner, restera comme la première réalisation d’envergure. « Uncle meat » se veut une œuvre, au sens plein du terme, et cela suffit à le démarquer des albums précédents. Si l’humour et la folie des Mothers sont toujours présents, « Uncle meat » véhicule avant tout les exigences musicales de Frank Zappa et offre un propos beaucoup plus intellectualisé. L’écriture pop s’efface au profit d’un langage plus savant, et le maître y fait montre d’une science de la composition qui doit plus au jazz et au classique qu’à la musique populaire. La satire se fait moins présente, ou transparaît sous des formes plus subtiles (King Kong), et les textes frondeurs laissent place à une musique le plus souvent instrumentale.

A l’origine d’ « Uncle meat », un film-documentaire sur les Mothers of invention qui, faute de bonne volonté et d’argent, ne verra le jour qu'en 1988 : « ceci est la musique d’un film que vous ne visionnerez probablement jamais », comme le clame une caricature de Zappa dans l’insert. La réédition CD tentera de remédier partiellement à cet échec en proposant trois plages bonus aussi ennuyeuses qu’inutiles : trois quart d’heure de conversations qui n’ont comme autre résultat que de casser le rythme du disque et de justifier le double CD…heureusement, le travail graphique savoureux avec son storyboard et ses publicités détournées (le pied sodomisateur de girafe) se montre lui beaucoup plus attractif.

Anches, cuivres, clavecin, marimba et vibraphone font leur entrée en grande pompe et renforcent l’orientation symphonique du disque qui trouve ici une richesse sonore évidente. L’éclectisme est aussi mis en avant, à commencer par le Doo Wop, que Zappa ne semble toujours pas décidé à abandonner, l’insertion de bandes live, les interviews des membres du groupe, la musique concrète, et comme toujours, une continuité discographique assurée par le titre « Mr Green Genes » que l’on retrouvera sur « Hot Rats ».

Zappa fait ici un premier pas vers la musique savante qui deviendra, au fil des années, son péché mignon et son unique centre d’intérêt : « j’ai fait du rock pour être connu, ce qui m’intéresse, c’est la musique contemporaine …». Cette mise au premier plan de la musique permet aux membres d’exprimer leurs compétences, on pense en particulier à Ian Underwood, multi-instrumentiste surdoué qui gagnera vite la confiance du maître et se verra confier plus tard certains arrangements.

« Uncle Meat » contient des joyaux (Uncle meat, Dog breath, Pound for a brown, Cruising for burgers), véritables canons qui seront joués encore vingt ans plus tard, faisant l’objet de maintes adaptations (« In New York » ou « The Yellow Shark »).
La quatrième face est occupée par la longue suite « King Kong », premier morceau ouvertement jazz (avant « Hot Rats ») où différentes variations d’un même thème sont rassemblées par la magie du collage. La maîtrise des techniques studio frise désormais l’indécence : mixage des percussions sur « Nine types of industrial pollution », lignes de batterie accélérées, utilisation d’un générateur électrique comme instrument mélodique (Uncle meat variations, King Kong), et toujours des recherches sonores basées sur la manipulation des bandes (Projekt X).

« Uncle meat » marque la fin des Mothers of invention première époque et avec elle, la fin d’une certaine folie débridée. Il constitue une somme musicale, un recueil foisonnant et exhaustif qui tourne la page et prépare l’avenir. 75 minutes de musique (sans les bonus), et déjà une mini encyclopédie Zappienne. Un monument peut être un peu indigeste pour le néophyte, mais une œuvre à posséder tôt ou tard, car l’une des trois meilleures du maître, sans discussion possible.

A lire aussi en JAZZ par ONCLE VIANDE :


The MAHAVISHNU ORCHESTRA
Birds Of Fire (1973)
Jazz rock électrique




John COLTRANE
Olé (1961)
Jazz modal

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   ONCLE VIANDE

 
  N/A



- Frank Zappa (guitare, voix basse, percussion)
- Ray Collins (chant)
- Jimmy Carl Black (batterie, humour pourri)
- Roy Estrada (basse électrique, cheeseburgers)
- Don Preston (piano électrique, cartes de tarots, cake au chocol)
- Billy Mundi (batterie)
- Bunk "pantalon De Velours" Gardner (instruments à vent, distorsions)
- Ian Underwood (orgue électrique, piano, clavecin, celesta, flûte,)
- Artie "moustache Verte" Tripp (batterie, vibraphone, xylophone)
- Euclid James "motorhead" Sherwood (saxophone ténor, tambourin…)
- Ruth Komanoff (marimba, vibraphone)
- Nelcy Walker (soprano sur “dog breath” et “uncle meat variations)


- disc 1 :
1. Uncle Meat : Main Title Theme
2. The Voice Of Cheese
3. Nine Type Of Industrial Pollution
4. Zolar Czakl
5. Dog Breath, In The Year Of The Plague
6. The Legend Of The Golden Arches
7. Louie Louie (at The Royal Albert Hall In London)
8. The Dog Breath Variations
9. Sleeping In A Jar
10. Our Bizarre Relationship
11. The Uncle Meat Variations
12. Electric Aunt Jemima
13. Prelude To King Kong
14. God Bless America (live At The Whisky A Gogo)
15. A Pound For A Brown On The Bus
16. Ian Underwood Whips Out (live On Stage In Copenhag
17. Mr. Green Genes
18. We Can Shoot You
19. “if We’d All Been Living In California…”
20. The Air
21. Project X
22. Cruising For Burgers
- disc 2 :
23. Uncle Meat Film Excerpt Part 1 (bonus)
24. Tengo Na Minchia Tanta (bonus)
25. Uncle Meat Film Excerpt Part 2 (bonus)
26. King Kong Itself
27. King Kong Ii
28. King Kong Iii
29. King Kong Iv
30. King Kong V
31. King Kong Vi



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod