Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  SINGLE

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Ce Single
 


 

- Style : Judas Priest, Bon Jovi, Dokken, Deep Purple, Black Sabbath, Bonfire, Whitesnake, Mad Max
- Membre : Eloy, Wallenstein, Phantom V, Michael Schenker , Uli Jon Roth , Rock Wolves, Ufo, Kottak, Kingdom Come
- Style + Membre : Herman Rarebell , Msg, Electric Sun
 

 Crazyscorps - Fan Club Français (1588)
 Site Officiel (706)

SCORPIONS - I Can't Explain (1989)
Par GEGERS le 20 Juillet 2011          Consultée 2522 fois

La reprise n'est pas une pratique innocente. Elle peut servir à prouver sa culture musicale, combler les trous lors d'un concert, et rendre hommage à ses idoles. En 1989, SCORPIONS n'a pas besoin d'avoir recours à cet exercice pour remplir ses setlists. Alors plus gros groupe de hard rock du monde, selon les souhaits formulés par Rudolf Schenker lors de sa création en 1969, le combo allemand a largement de quoi proposer des concerts d'une durée conséquente, et ce sans jeter un seul coup d'oeil, même nostalgique, à sa période Uli Jon Roth, qui elle pour le coup voyait le groupe rendre hommage à nombre de ses artistes favoris en concert : Jimi Hendrix ("Red house"), Elvis Presley ("Hound dog") ou encore Little Richard ("Long tall Sally"). Alors en pleine gloire commerciale, les SCORPIONS constituent une manne financière conséquente pour leur maison de disques de l'époque (Mercury), qui décide de publier un best-of suffisamment intéressant pour attirer le chaland. Sur ce Best of Rockers 'N' Ballads figurent donc "Hey you" (single sorti en 1980), une version rallongée du titre "Is there anybody there" (Lovedrive) et, cerise sur le gâteau, cette reprise des Who que le groupe accepta d'aller enregistrer en studio pour l'occasion, et qui fera également l'objet du présent single.

Le choix de cette reprise n'est bien entendu pas anodin. Klaus Meine n'a jamais caché être un amateur de la bande à Daltrey, et il faut rappeler qu'après le départ d'Uli Jon Roth des SCORPIONS, Pete Townshend avait postulé pour devenir le nouveau six-cordiste du groupe. Et puis, l'aspect foncièrement rock de ce titre composé en 1964 sied comme un gant aux aspirations hard rock "fun" des SCORPIONS en 1989, alors que la carrière du groupe est à son apogée.

De "I can't explain", titre adolescent rapidement devenu un classique des Who, les SCORPIONS en font un titre hard rock, renforçant l'agressivité du riff originel pour le rendre délectable pour tout amateur de cuir et de veste à patchs qui se respecte. Plus rapide que la reprise de David Bowie, qui insistait déjà sur l'aspect mordant que les guitares pouvaient apporter à ce titre imparable, la version des teutons se voit également portée par un Klaus Meine dont les vocalises haut perchées contribuent à donner une nouvelle jeunesse à ce titre.

Surprise, le single se classera cinquième des charts US après sa sortie, et le groupe intègrera ce morceau dans sa setlist pendant toute la durée de son Crazy World Tour (1990-1992). La version live du morceau, agrémentée d'un solo époustouflant de Matthias Jabs, confirme d'ailleurs que plus qu'un hommage à la carrière des Who, les SCORPIONS se sont réappropriés le morceau pour l'intégrer parfaitement dans leur répertoire. Tant et si bien que certains pensent encore que le groupe en est l'auteur... Preuve que l'hommage est réussi !

Scorpions - I Can't Explain (Berlin 1991) : http://www.youtube.com/watch?v=vklB7XYQiTw

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


MAD MAX
Another Night Of Passion (2012)
Les mêmes, 25 ans après




SAXON
Heavy Metal Thunder Live - Eagles Over Wacken (2012)
Fuck me i'm famous

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Klaus Meine (chant)
- Rudolf Schenker (guitare)
- Matthias Jabs (guitare)
- Francis Buchholz (basse)
- Herman Rarebell (batterie)


1. Can't Explain
2. Lovedrive



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod