Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (6)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Black Sabbath, Bon Jovi, Dokken, Mad Max, Judas Priest, Bonfire, Deep Purple
- Membre : Ufo, Wallenstein, Kingdom Come, Kottak, Uli Jon Roth , Michael Schenker
- Style + Membre : Herman Rarebell , Msg
 

 Crazyscorps - Fan Club Français (549)
 Site Officiel (350)

SCORPIONS - Taken By Force (1977)
Par GEGERS le 17 Février 2011          Consultée 2609 fois
Un an à peine après un Virgin Killer remarquable et remarqué, SCORPIONS enfonce le clou avec la perle studio de sa première partie de carrière, le bien nommé Taken By Force (littéralement « Pris de Force »). Au sein du groupe, l'ambiance est pourtant loin d'être au beau fixe. Alors que la paire Schenker/Meine souhaite évoluer vers un hard rock plus traditionnel et moins aventureux, Uli Jon Roth ne souhaite pas renoncer à ses breaks groovy et aériens, marqués de l'empreinte Hendrix, qui sont sa marque de fabrique. La scission est marquée, et même renforcée par l'intégration dans le groupe d'un nouveau batteur, Herman Rarebell, qu'Uli Roth trouve pataud et fort peu technique dans sa manière de taper sur les fûts...

Malgré (ou grâce à ?) ses problèmes internes, SCORPIONS livre pourtant avec Taken By Force un album tout simplement exceptionnel, indispensable dans toute discothèque hard rock qui se respecte. Toujours sous la houlette de son producteur désormais fétiche Dieter Dierks, le groupe confirme la direction prise sur In Trance et Virgin Killer, tout en dotant ses compositions d'une substance et d'une profondeur encore supérieures ! Troisième album du groupe à faire l'objet d'une censure visuelle (la pochette originale, représentant un duel à l'arme à feu dans un cimetière militaire américain, fut interdite partout -ah, le respect des symboles...-), Taken By Force est un album complet et riche, à l'intérieur duquel chaque morceau possède une histoire, un attrait particulier qui rend l'ensemble délectable.

L'histoire prend vie avec « Steamrock Fever », dont la rythmique au marteau-piqueur et le riff agressif permettent à SCORPIONS de se faire les promoteurs d'un heavy metal européen chiadé et mordant. En réaction à l'émergence de la vague punk, les groupes hard rock radicalisent en effet leur propos, et se font plus violents que jamais : « Nous aimerions vous présenter ce soir les rois d'un nouveau style : le heavy ! » nous chante en substance un Klaus Meine au top de sa forme. Témoignage d'une époque, Taken By Force paraît l'année de la mort d'Elvis Presley, auquel SCORPIONS rend un hommage via l'alambiqué « Riot of Your Time », un des titres les plus mésestimés du répertoire du groupe allemand. Cette alternance des guitares acoustiques et électriques, cette superposition des lignes de chant sur le refrain, ce solo et surtout ses ambiances post-modernes en font pourtant un des titres les plus remarquables de l'opus.

Au sommet de son art, la paire Schenker/Meine se fait encore une fois d'une redoutable efficacité, proposant LA ballade finale, immense et épique : « Born to Touch Your Feelings ». Une remarquable montée en intensité caractérise ce morceau de huit minutes d'une pureté et d'une sincérité désarmantes. Écrite par Monika Danneman (ancienne compagne de Jimi Hendrix avant de devenir celle d'Uli), « We'll Burn the Sky » donne également dans le style fausse-ballade, alternant arpèges et riffs plaqués, pour un résultat bluffant. Rudolf Schenker s'impose alors comme un compositeur d'une classe et d'une sensibilité rares, créant là sans doute son chef-d'oeuvre des années 70, rien de moins. Ce titre reste d'ailleurs le seul morceau de Taken By Force à s'être imposé jusqu'à la fin de carrière du groupe comme un standard joué lors de chaque concert.

Mais, nous l'avons vu plus haut, Taken By Force est également l'album de la discorde, de la scission Schenker/Meine/Roth. Ce dernier propose 3 compositions sur l'album, intégralement signées de sa main et chantées par Klaus Meine : L'alambiquée « The Sails of Charon », petite pépite heavy considérée par beaucoup et à juste titre comme un standard du style (et reprise par Yngwie Malmsteen, disciple d'Uli, sur son album Inspiration), la lumineuse et énergique « Your Light », mais surtout la rapide et agressive « I've Got to be Free », sur laquelle le guitariste déverse son fiel sur ses comparses, ces derniers ne comprenant que des années plus tard le sens réel des paroles : « Ne voyez-vous pas que je ne suis pas votre souffre-douleur, je veux être libre alors laissez-moi tranquille ». Voilà pourtant qui a le mérite d'être clair.

« He's a Woman, she's a Man » finira de convaincre Uli qu'il est temps pour lui de quitter le groupe. Écrit par le jeune Herman Rarebell, fraîchement recruté, ce morceau traitant des prostituées trans-genre (il est vrai que l'on fait thématique plus gracieuse...) et pourtant servi par un riff d'anthologie, choquera le guitariste au point qu'il refusera tout d'abord de l'interpréter, puis finira par se résoudre face au potentiel intrinsèque de ce tube en puissance.

Parvenant à se nourrir de ses différentes facettes, SCORPIONS livre avec Taken By Force un album exceptionnel, transcendé par le talent combiné de ses membres. Et si Uli Jon Roth finira par voler de ses propres ailes l'année suivante (et partira fonder son propre groupe Electric Sun), il laissera au préalable le temps à SCORPIONS d'enregistrer un live d'anthologie, Tokyo Tapes.




Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Klaus Meine (chant)
- Francis Buchholz (basse)
- Rudolph Schenker (guitare)
- Uli Jon Roth (guitare)
- Herman Rarebell (batterie)


1. Steamrock Fever
2. We'll Burn The Sky
3. I've Got To Be Free
4. The Riot Of Your Time
5. The Sails Of Charon
6. Your Light
7. He's A Woman, She's A Man
8. Born To Touch Your Feelings



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod