Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PROGRESSIF  |  STUDIO

Commentaires (15)
Questions / Réponses (2 / 6)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1969 In The Court Of The C...
1970 In The Wake Of Poseid...
 

- Style : Gizmodrome, Van Der Graaf Generator, Henry Cow, Sleepytime Gorilla Museum
- Membre : Bad Company, Porcupine Tree, Swans, Ministry, Frank Zappa , Robert Fripp , Storm Corrosion, Foreigner, Theo Travis & Robert Fripp , Andy Summers & Robert Fripp, Uk, Asia, Alan Simon , Emerson, Lake & Palmer, Uriah Heep, Yes, Camel, Talking Heads, Giles, Giles And Fripp, Liquid Tension Experiment

KING CRIMSON - Larks' Tongues In Aspic (1973)
Par JUAN le 26 Octobre 2008          Consultée 1316 fois

Mais où est donc passé Robert Fripp entre Islands et ce Larks' Tongues? Moi je le sais... En enfer. Et il n'est pas revenu seul de son dantesque périple. Cross, Muir, Wetton... Tels sont les noms des démons qu'il a libérés sur nous. Ne vous laissez pas abuser par ce titre révélateur d'une inspiration démoniaque, c'est bien la transcription musicale des portes de l'enfer qui nous est livrée pendant les premières minutes.
Percussions envoûtantes et délicatesse classique ne sont là que pour mieux nous attirer dans les abîmes sans fin de ce jazz plombé, métallisé. Ne vous laissez pas non plus abuser par les douces évocations d'un inaccessible paradis au romantisme divin que sont les titres suivants, souvenirs de l'Eden lointain que représentent les débuts de ce perfide Robert Fripp. L'obsession machiavélique de l'argent facile n'est pas non plus laissée au hasard : vous voilà sur le chemin du retour aux infernales abysses que vous n'aviez jamais réellement quittées. Une sorte de purgatoire maudit, lieu de souffrance suprême qui ne vous prépare pas au Paradis mais bien aux Enfers. Puis viennent les hurlements des damnés, brusquement interrompus par leur maître démoniaque. Vous revoilà devant ces imposantes portes de métal froidement incandescentes. Vous ne pouvez plus vous échapper, le travail commencé doit être exécuté. La tension monte sous les cris des âmes en peine, le moment du choix vient. Vous êtes comme happés par la monolithique présence qui règne en ces lieux. Toute la fureur des lieux s'exprime à présent au travers de ces musiciens possédés par une fougue infernale, qui à coup de rythmes martiaux et longs crescendos finissent par déchainer sur leurs auditeurs un torrent de flammes distordues.

Larks' Tongues in Aspic, une Divine Comédie musicale, un voyage entre ombre et lumière, enfer et paradis, lune et soleil comme seul le roi pourpre pouvait le faire.

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par JUAN :


MAGMA
Üdü Wüdü (1976)
Zeuhl

(+ 1 kro-express)



YES
Close To The Edge (1972)
Progressif, progressif, progressif

(+ 3 kros-express)

Marquez et partagez





 
   ONCLE VIANDE

 
   JUAN
   WALTERSMOKE

 
   (3 chroniques)



- Robert Fripp (guitare, mellotron)
- David Cross (violon, alto, mellotron)
- Jamie Muir (percussions, accessoires)
- Bill Bruford (batterie)
- John Wetton (basse, chant)


1. Larks’ Tongues In Aspic (part 1)
2. Book Of Saturday
3. Exiles
4. Easy Money
5. The Talking Drum
6. Larks’ Tongues In Aspic (part 2)



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod