Recherche avancée       Liste groupes



      
PROG/MéTAL  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Van Der Graaf Generator, Henry Cow, Sleepytime Gorilla Museum
- Membre : Robert Fripp , Andy Summers & Robert Fripp, Theo Travis & Robert Fripp , Bad Company, Porcupine Tree, Swans, Ministry, Uk, Giles, Giles And Fripp, Talking Heads, Camel, Yes, Uriah Heep, Emerson, Lake & Palmer, Alan Simon , Asia, Frank Zappa

KING CRIMSON - Elektrik: Live In Japan (2003)
Par WALTERSMOKE le 10 Février 2016          Consultée 579 fois

Le moins que l'on puisse dire sur le King Crimson de la période 1994-2004, c'est qu'il ne perdait pas de temps à sortir des lives issus de ses dernières tournées. B'Boom était en effet sorti à peine quelques mois après THRAK, de même pour The Construkction of Light et Heavy Construkction, et The Power to Believe n'échappe pas à la règle. Ainsi sort fin 2003 EleKtrik: Live in Japan, dont le titre se passe d'explications superflues.

Le line-up reste inchangé, mais la musique évolue. D'un Construkction of Light consternant, King Crimson est passé trois ans plus tard à The Power to Believe, un disque qui correspond plus à l'idée qu'on se fait du King Crimson moderne, avec des exercices techniques stupéfiants et un pessimisme particulier. Sur scène, ces tendances restent bel et bien présentes, comme en témoignent EleKtrik. Même si ce disque est dépourvu d'improvisations ou d'inédits (sauf si l'on compte l'intro aux Soundscapes de Fripp), il n'en reste pas moins intéressant à écouter, afin de voir le Roi cristalliser son talent sur un terrain connu, tout comme il le faisait dans les années 80, le côté funky/art rock en moins.

Pour les extraits de The Power to Believe, logiquement majoritaires, King Crimson s'en sort avec les honneurs. Ainsi, "Level 5" prouve encore si besoin était qu'il fait partie de l'élite du répertoire du groupe, avec cette froideur clinique qui n'a d'égale que la maestria des musiciens. "Happy With What You Have To Be Happy With" est certes moins saignant que sa version studio d'origine, mais offre un moment fort, qui n'a rien à envier aux groupes rock/metal contemporains. En revanche, les circonvolutions de "EleKtriK", qui donne son nom à l'album, laissent toujours un sentiment mitigé, de même pour "Dangerous Curves". Mieux vaut se pencher sur "The Power to Believe II: Power Circle", soit le passage éthéré et ambient du live, avec des ambiances particulièrement belles.

Pour accompagner ces quelques morceaux, il faut cependant accepter la présence d'extraits de The Construkction of Light, dont "Prozakc Blues", l'un des pires morceaux de King Crimson. Mais la surprise est totale à son écoute, puisque le jeu live en fait un morceau soudainement acceptable, avec un Adrian Belew qui force moins sur son chant grave et surtout dénué de fioritures – comme quoi, une production adéquate peut transformer un navet en morceau acceptable. Pas de miracle en revanche pour "Larks' Tongues in Aspic Part Four", qui est toujours aussi furieusement mauvais. Enfin, la présence de THRAK est attestée par "One Time", certainement pas le meilleur choix bien que la chanson en soi n'est pas mauvaise.

Un live de plus, diront certains à propos de EleKtrik. Pour être franc, ce n'est pas faux, et ce d'autant plus que la qualité n'est pas constante. Ceci étant, la version live de "Prozakc Blues" vaut suffisamment le coup pour s'y pencher (du moins parmi les fans de King Crimson), tout comme ces versions de "Level 5" et "Facts of Life" hautement satisfaisantes. En clair, EleKtrik est plutôt rassurant et ne dépareille pas dans sa discothèque, même s'il y aura toujours moyen de ronchonner.

Note réelle : 3,5/5

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par WALTERSMOKE :


KING CRIMSON
Live At The Jazz Café (projekct One) (1998)
Technik über alles




KING CRIMSON
The Night Watch (1997)
La nuit où sabb est né.


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Robert Fripp (guitare, soundscapes)
- Adrian Belew (chant, guitare)
- Pat Mastelotto (batterie, percussions)
- Trey Gunn (guitare warr)


1. Introductory Soundscapes
2. The Power To Believe I: A Cappella
3. Level Five
4. Prozakc Blues
5. Elektrik
6. Happy With What You Have To Be Happy With
7. One Time
8. Facts Of Life
9. The Power To Believe Ii: Power Circle
10. Dangerous Curves
11. Larks' Tongues In Aspic, Part Four
12. The World's My Oyster Soup Kitchen Floor Wax Museu



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod