Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PROGRESSIF  |  STUDIO

Commentaires (7)
Questions / Réponses (1 / 4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Van Der Graaf Generator, Henry Cow, Sleepytime Gorilla Museum
- Membre : Robert Fripp , Andy Summers & Robert Fripp, Theo Travis & Robert Fripp , Bad Company, Porcupine Tree, Swans, Ministry, Uk, Giles, Giles And Fripp, Talking Heads, Camel, Yes, Uriah Heep, Emerson, Lake & Palmer, Alan Simon , Asia, Frank Zappa

KING CRIMSON - In The Wake Of Poseidon (1970)
Par WILD THING le 5 Juillet 2004          Consultée 12832 fois

A peine un an après le succès mérité de In The Court Of The Crimson King, le Roi Pourpre sort In The Wake Of Poseidon. Malgrè un premier changement de line-up et une atmosphère générale très reposante (écoutez-moi ce magnifique « Cadence And Cascade »),cet album ne dépayse pas l’auditeur par rapport à son prédécesseur, les côtés jazz-rock et rock prog barrés propres au Crim’ ainsi que la patte de Maître Fripp ayant été soigneusement gardés.

Mais, comme il est précisé en introduction, c’est album est dans une ambiance bien plus apaisante que le premier, à l’image du voluptueux « Cadence And Cascade » ou même de la chanson éponyme, titre à l’instrumentation plus dense mais où la relaxation est à son apogée, notamment grâce à un crescendo progressif tout au long de la pièce, au mellotron caractéristique de l’époque et aux chœurs très proches de ceux que l’on avait dans le précédent opus.
Même le titre le plus accessible « Cat Food », avec sa partie vocale énergique, sorte de rap avant l’heure, s’avère destiné à nous détendre lorsque l’on constate que les instrumentistes, principalement le nouveau pianiste Keith Tippet, se laissent aller à de magnifiques envolées mélodiques.
L’autre titre ayant bien la pêche est le mystérieux « Pictures Of A City », qui, avec les multiples breaks présents et le saxophone de Mel Collins, surprend l’auditeur, surtout placé juste après le titre ouvrant l’album, « Peace – A Beginning », courte intro chantée a capella.
Le thème de ce dernier sera d’ailleurs destiné à clore l’album, juste après le long et inquiétant morceau instrumental de douze minutes, « The Devil’s Triangle » !

In The Wake Of Poseidon devrait plaire à ceux qui avaient accroché à In The Court Of The Crimson King même si l’effet de surprise produit par ITCOTCK est moindre dans ce deuxième opus des Anglais. Pour l’anecdote, Elton John avait failli obtenir le rôle de chanteur pour cet album mais Robert Fripp estima finalement que sa voix ne correspondait pas au style de King Crimson, ouf !

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par WILD THING :


KING CRIMSON
In The Court Of The Crimson King (1969)
Arise, awake, the king in crimson, crimson comes !

(+ 5 kros-express)



PHOENIX [RO]
Cantafabule (1975)
Du prog roumain à ne pas manquer, vraiment...


Marquez et partagez





 
   WILD THING

 
   ARP2600
   JUAN
   MARCO STIVELL
   SEIJITSU
   WALTERSMOKE

 
   (6 chroniques)



- Robert Fripp (guitar, mellotron, & devices)
- Greg Lake (vocals)
- Michael Gils (bass)
- Keith Tippet (piano)
- Mel Collins (saxes & flute)
- Gordon Haskell (vocal in cadence and cascade)
- Peter Sinfield (words)


1. Peace - A Beginning
2. Pictures Of A City
3. Cadence And Cascade
4. In The Wake Of Poseidon
5. Peace - A Theme
6. Cat Food
7. The Devil's Triangle
8. Peace - An End



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod