Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE ELECTRONIQUE  |  COFFRET

L' auteur
Acheter Ce Coffret
 


 

- Style : Nektar, Steve Roach , Ashra, Manuel Göttsching
- Membre : Walter Wegmüller , Sergius Golowin , Richard Wahnfried , The Cosmic Jokers , Agitation Free, Klaus Schulze
- Style + Membre : Popol Vuh, Ash Ra Tempel, Peter Baumann , Edgar Froese
 

 Tangerine Dream Official Website (653)

TANGERINE DREAM - Tangents 1973-1983 (1994)
Par AIGLE BLANC le 11 Mai 2015          Consultée 846 fois

Tangents 1973-1983 comprend 5 cd accompagnés d'un livret très fourni de 76 pages présentant les albums couverts par cette compilation. Le tout se présente sous la forme d'un coffret comme il en existe tant au moment des fêtes de Noël. Pas les compilations minables à 10 euros qui réunissent trois albums de votre artiste préféré. Non, je veux parler de ces coffrets luxueux qui ambitionnent de couvrir l'ensemble d'une carrière. Si Rétrospective il y a ici, c'est dans une moindre mesure : en effet ce coffret condense dix ans seulement de la carrière de Tangerine Dream alors qu'en 1994, époque de la sortie dudit coffret, TANGERINE DREAM avait déjà 24 ans d'existence discographique au compteur.

Que Virgin en soit l'éditeur n'est guère surprenant quand on sait que le trio berlinois était justement sous contrat avec Richard Branson, durant la décennie 1973-1983. Ce qui l'est davantage en revanche, c'est qu'Edgar Froese lui-même (le mentor du groupe) se soit chargé non seulement de la sélection des titres de Tangents, mais aussi de leur remixage, et parfois de leur ré-enregistrement, à une époque où son contrat avec Virgin était clôturé depuis onze ans. C'est même lui qui produit l'objet, secondé à la pré-masterisation par son ex-acolyte Johannes Schmoelling (1980-1985). Malgré les dates figurant sur le coffret, le seul album de 1973 composé pour Virgin est Green Desert mais cet opus n'a jamais été édité par le label. Et Tangents ne contient aucun extrait de Green Desert.

En tant que rétrospective des années Virgin, la plus célébrée de TANGERINE DREAM, ce coffret remplit efficacement sa fonction. Les cd 1, 2 et 3 couvrent 7 albums studio et 3 Live, de Phaedra (1974) à Hyperborea (1983), en un peu plus de 3 heures d'écoute. Il s'agit d'un survol de la décennie classique, d'autant plus intéressant qu'il abolit l'ordre chronologique et fait voler en éclats la notion-même d'album en piochant de ci de là des segments de titres pour en saupoudrer ensuite les trois galettes. J'entends déjà les puristes hurler à l'infamie. Comment peut-on trancher des segments de mélodies au sein d'un même titre? La démarche est radicale et audacieuse certes, mais pour qui veut bien se laisser guider par le voyage promis, elle présente un avantage certain : celui de dynamiser chaque cd en jouant sur la variété des mélodies et des ambiances. Et qui sait qu'il n'en manque pas dans les opus de la période Virgin. Du coup, il n'est pas gênant qu'un segment de Ricochet (1975) succède à un passage du "Kiew Mission" d'Exit (1981) ni qu'un extrait du "Sphinx Lightning" d'Hyperborea (1983) précède un bout du "Desert Dream" d'Encore (1977). Et pourtant comme fan du groupe, je vous assure que le procédé est bien plus outrageant à décrire qu'à en écouter le résultat.

Le minutage de chaque titre a logiquement été repensé de façon à trouver le bon timing. Les titres avoisinant les 7 ou 8 minutes ont été le plus possible conservés en l'état. Les très longues compositions ont été en revanche segmentées, tout en respectant le mode-même de composition de TANGERINE DREAM fait de séquences mélodiques et rythmiques successives. Le ré-agencement des pistes, qui semble pourtant aléatoire, me paraît très réussi au point d'obliger même le fan le plus harcore à porter une attention particulière à des mélodies incluses initialement dans un ensemble plus vaste, et à les apprécier donc différemment du fait de leur positionnement dans un nouveau contexte. A noter l'absence de Cyclone (1978) album renié par Edgar Froese qui n'en a jamais repris ni remixé aucun titre, ce qui ressemble fort à du révisionnisme.

Le cd 4 qui se focalise sur les BO de films de Sorcerer (1977) à Firestarter (1984) constitue le point faible du coffret en raison du peu de titres marquants composés pour le cinéma. Si chaque BO vaut le détour, force est de constater que la sélection des plages est du grand n'importe quoi. Je veux bien que Sorcerer, la BO la plus respectée, soit la plus représentée, mais pourquoi en mettre autant ? 6 titres sur 17, c'est excessif. Le problème se pose aussi avec la BO de Firestarter, méconnue et fort mélodique certes, mais pourquoi en proposer 3 extraits qui plus est entrecroisés avec les 6 sélections de Sorcerer, deux BO antinomiques dont les ambiances ne s'harmonisent pas quand on les alterne ? Le choix du "Beach Theme" de Thief répond davantage à une politique commerciale alors qu'il eût été plus judicieux d'en proposer le titre "Diamond Diary" autrement plus réussi dans son travail sur les séquences chères à Chris Franke. Les 3 extraits de Flash Point en revanche sont à ce point bienvenus que la BO du film est restée relativement confidentielle, du moins en France, les compositions sont vraiment envoûtantes, TANGERINE DREAM a su trouver là de très beaux climats.
Notons l'absence d'extraits de The Keep (1983), la meilleure BO du groupe, mais que des problèmes de droits juridiques n'ont jamais permis d'éditer officiellement. Ce film fantastique de Michael Mann a précipité la faillite du grand studio de cinéma Paramount, ce qui a massacré sa carrière commerciale.

Le cd 5 nous invite à découvrir 10 compositions inédites d'Edgar Froese, datant de la première moitié des années 90, toutes intéressantes à défaut d'être transcendantes. E.Froese n'a pas besoin de forcer son talent pour rendre un minimum agréable sa musique. Précisons toutefois que ces compositions inédites en 1994 ont été maintes fois reprises et réarrangées par le père de TANGERINE DREAM pour la compilation Beyond The Storm (1995) et pour les trois volumes de la série Ambient Highway (2003) sans que cela leur apporte une valeur ajoutée indéniable. Pour un peu, j'aurais préféré une sélection des albums d'E.Froese de Aqua (1974)à Pinnacles (1983). Le coffret eût gagné en qualité artistique.

Tangents 1973-1983 s'adresse en premier lieu aux fans. Néanmoins, le coffret peut aussi constituer pour les néophites une excellente et originale entrée en matière concernant la période la plus renommée du groupe.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par AIGLE BLANC :


ROB
Maniac (2012)
Superbe bo électronique vintage




TANGERINE DREAM
The Collection (1987)
Condensé judicieux du Tangerine Dream pré-Phaedra


Marquez et partagez





 
   AIGLE BLANC

 
  N/A



- Edgar Froese (keyboards)
- Christopher Franke (keyboards)
- Peter Baumann (keyboards)
- Johannes Schmoelling (keyboards)
- Klaus Krieger (drums)


1. Mojave Plan
2. No Man's Land
3. Kiew Mission
4. Ricochet
5. Force Majeure
6. Logos (blue Part)
7. Stratosfear
8. Mysterious Semblance
9. Cinnamon Road
10. Tangram (solution Part)

1. White Eagle
2. Phaedra
3. Sphinx Lightning
4. Desert Dream
5. Invisible Limits
6. Exit
7. Mojave Plan (canyon Part)
8. Tangram (puzzle Part)
9. Monolight
10. Rubycon (the Decision)

1. Cloudburst Flight
2. Pilots Of Purple
3. Logos (velvet Part)
4. Monolight (yellow Part)
5. Tangram (future Part)
6. Rubycon (dice Part)
7. Hyperborea
8. Force Majeure
9. Rubycon (crossing Part)
10. Dominion
11. Pergamon (piano Part)

1. Going West
2. The Dream Is Always...
3. Alien Goodbye
4. The Call
5. The Run
6. Betrayal
7. Rainbirds Move
8. Creation
9. Charly The Kid
10. The Journey
11. Scrap Yard
12. Dirty Cross Roads
13. Search
14. Highway Patrol
15. Grind
16. Risky Business
17. Beach Theme

1. Vulcano
2. The Jogger
3. South Dakota
4. Coppercoast
5. Great Barrier Reef
6. The Night At Ayers Rock
7. Afternoon On The Nile
8. Crane Routing
9. Silver Scale
10. Jamaïcan Monk



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod