Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE ELECTRONIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Nektar, Steve Roach , Ashra, Manuel Göttsching
- Membre : Walter Wegmüller , Sergius Golowin , Richard Wahnfried , The Cosmic Jokers , Agitation Free, Klaus Schulze
- Style + Membre : Popol Vuh, Ash Ra Tempel, Peter Baumann , Edgar Froese
 

 Tangerine Dream Official Website (653)

TANGERINE DREAM - Madcap's Flaming Duty (2007)
Par ARP2600 le 25 Décembre 2015          Consultée 608 fois

En 2007, nous entrons chez Tangerine Dream dans une véritable horreur discographique. Quand on voit la liste des publications du groupe jusqu'au décès d'Edgar Froese en 2015... Entre les albums, les mini-albums, en édition limitée ou non, les compiles, les live, les bootlegs plus ou moins officialisés, etc. etc., il y a de quoi se décourager. Pourtant la chose est fort simple : Froese a publié tout ce qui lui passait par la tête, dans une fuite en avant ne s'étant arrêtée qu'avec sa mort. Triste affaire... On peut penser que le départ de son fils Jerome après Jeanne d'Arc en 2006 n'est pas sans lien avec cette nouvelle attitude du père. Quoi qu'il en soit, le groupe se réduit maintenant à Edgar Froese et son nouvel acolyte Thorsten Quaeschning.

Au printemps de 2007, donc, deux albums ont été publiés à quinze jours d'intervalles. Le premier, Springtime in Nagasaki, composé uniquement par Froese, ouvre une étrange série de « saisons atomiques », qui comprendra... cinq épisodes. À noter que celui-ci était au départ une édition limitée, mais de toute façon, qui d'autre que les fans aurait acheté les albums du groupe à cette époque ? On voit bien quelle était la politique de Froese : abreuver les fans de nombreux disques, souvent en édition limitée pour leur donner un côté collector.

Le second est celui dont il sera question dans la suite de ce texte, Madcap's flaming duty. Un titre incompréhensible qui cache un hommage avoué à Syd Barrett. Rappelons que le Pink Floyd de Barrett a eu une grande influence sur le krautrock, et notamment sur les débuts expérimentaux de Tangerine Dream, il y a si longtemps, vers 1969... Ce disque était annoncé, il allait s'agir d'un album de chansons, et certains ont apparemment espéré que ce serait un disque mouvementé, psyché ou prog, que sais-je encore. Quelle erreur... non, bien sûr, il s'agit d'un album moderne du groupe, associant un fond séquencé doux avec un chant mélodique, disons pop. Il est important de noter que c'est un des rares albums récents où Quaeschning a participé à la composition, il en a même écrit la moitié.

Le chant, une fois de plus... Cyclone était controversé, Tyger pas très réussi, la trilogie Dante carrément imbuvable. Pourquoi Froese ne pouvait-il pas comprendre qu'il ne serait jamais un compositeur de musique vocale ? On s'en doute, cette énième tentative ne vaut pas mieux que les précédentes. Le problème n'est pourtant pas le même que sur la trilogie Dante. Là, plusieurs chanteuses se partageaient la tâche, dans des styles et langues différents qui donnaient un ensemble bien trop peu cohérent. Ici, on est plus proche du problème de Tyger : on doit se farcir un seul et unique chanteur pendant 76 minutes, ânonnant de sa voix pas très nette des poèmes anglais, paraît-il. Je ne sais pas où ils sont allés chercher ce Chris Hausl, mais il n'est pas terrible. Il chante juste, mais il est barbant, voire usant, surtout avec la voix mixée fort en avant, contrastant de vilaine façon avec le fond électronique délicat.

Et pourtant, cela aurait pu être pas mal, même si cette musique est pauvre comme peut l'être... eh bien du Tangerine Dream récent. Les mélanges sonores sont sans surprise, les séquences pas très folichonnes, mais ce disque serait agréable et relaxant sans le chant, surtout les plages de Quaeschning. Encore un pari raté, donc ; sous cette forme, cet hommage est inutile. Enfin, si certains veulent se faire une idée de la chose tout de même, je recommande d'essayer « Shape My Sin » et « One Hour of Madness », qui sont plus ou moins réussies.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par ARP2600 :


VANGELIS
Opéra Sauvage (1979)
Vangelis au sommet de son art.

(+ 2 kros-express)



TANGERINE DREAM
Phaedra (1974)
Séquençage sauvage et jolies mélodies

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   ARP2600

 
  N/A



- Edgar Froese (claviers, guitare, basse, harmonica)
- Thorsten Quaeschning (claviers, guitare, batterie)
- Chris Hausl (chant)
- Iris Camaa (percussions)
- Linda Spa (flûte, didgeridoo, cornemuse)
- Bernhard Beibl (violon, guitare, mandoline)
- Thomas Beator (bouzouki irlandais)
- Gynt Beator (bouzouki irlandais, bodhrán)


1. Astrophel And Stella
2. Shape My Sin
3. The Blessed Damozel
4. The Divorce
5. A Dream Of Death
6. Hear My Voice
7. Lake Of Pontchartrain
8. Mad Song
9. One Hour Of Madness
10. Man
11. Hymn To Intellectual Beauty
12. Solution To All Problems



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod