Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE ELECTRONIQUE  |  STUDIO

Commentaires (3)
Questions / Réponses (1 / 5)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Steve Roach , Ashra, Manuel Göttsching
- Membre : Walter Wegmüller , Sergius Golowin , Richard Wahnfried , The Cosmic Jokers , Agitation Free, Klaus Schulze
- Style + Membre : Popol Vuh, Ash Ra Tempel, Peter Baumann , Edgar Froese
 

 Tangerine Dream Official Website (594)

TANGERINE DREAM - Force Majeure (1979)
Par ARP2600 le 28 Février 2012          Consultée 2084 fois

Paru en 1979, Force Majeure est le second album intermédiaire entre les périodes «Baumann» et «Schmoelling» de Tangerine Dream. A l'instar de son grand frère Cyclone, il présente un style assez inhabituel, plus lyrique ou même plus progressif que les autres albums de la grande époque. Curieusement, il s'agit également du premier que j'ai entendu, mais j'en ai vite écouté d'autres qui m'ont donné une vision plus juste du groupe.

Dans Cyclone, Edgar Froese et Chris Franke étaient accompagnés du batteur Klaus Krieger et du flûtiste-chanteur Steve Joliffe. Enfin un chanteur... disons que c'est lui qui a amené cette idée d'un album en partie chanté. Si les morceaux de Cyclone me paraissent toujours somptueux, ce n'est pas grâce à la voix de Joliffe en tout cas. Le rejet est d'ailleurs à peu près unanime et cet album a été jusqu'à être injustement renié par le groupe lui-même. Et donc, bien sûr, Joliffe n'est plus de la partie ici, tandis que Krieger a rempilé pour un tour. A part ça, les sons employés sont sensiblement les mêmes, avec juste quelques sonorités plus orientées cuivres.

La proximité avec Cyclone est donc évidente, mais Force Majeure est un peu plus facile, vraiment très mélodique, à l'exception de la toute fin de l'album, qui montre un séquençage sauvage. Pour être franc, j'ai longtemps été peu enthousiaste au sujet de ce disque. C'est sans doute un goût plus récent pour le rock progressif qui a fait évoluer cette opinion. Si Tangerine Dream n'a jamais fait de prog, à proprement parler, c'est clairement ici qu'on s'en rapproche le plus. Il s'agit également de leur album le plus riche en guitares avant 1992, chaque morceau présentant des solos assez tranchants.

Penchons-nous sur la première face et ce fameux morceau «Force Majeure». Il est difficile de dire si Edgar Froese a voulu faire un jeu de mots ou s'il n'est tout simplement pas doué en français, en tout cas, ce titre est à prendre au sens littéral car cette suite dépeint manifestement l'action de forces grandioses, un truc du genre création du monde. Et donc, c'est lyrique, oui, c'est vraiment le meilleur mot pour décrire ceci.

Bon alors, il ne faut pas trop se fier au début du morceau. Le son a l'air complètement pourri, mais cela ne reste pas comme ça. Ils montrent juste le chaos initial, mais après deux minutes les sons deviennent beaucoup plus jolis. On a alors droit à une série de petits passages de deux à trois minutes qui s'enchaînent, avec des ambiances diverses. Du coup, on peut ne pas tout aimer... pour ma part, je retiens surtout le passage entre les minutes 7 et 9, et puis le séquençage aérien entre les minutes 12 et 15. Notons encore la fin, basée me semble-t-il sur une mélodie baroque, que je n'ai jamais vraiment cherché à identifier. Mais ce qui est étonnant, c'est la présence d'une basse obstinée très «techno» bien avant l'heure. Beaucoup plus proche d'un beat dance que la disco, enfin c'est sans doute du pur hasard, mais qui sait si ça n'a pas fait son chemin, Tangerine Dream est plus influent qu'on le croit dans le milieu de la musique électronique.

La deuxième face est plus longue, mais est constituée de deux morceaux. Tout d'abord, le superbe «Cloudburst Flight», un morceau dont on peut se douter qu'il est très aérien. On y trouve un séquençage évoluant très subtilement ainsi qu'un très bon solo de guitare. C'est également la plage qui fait le plus penser à l'album solo d'Edgar Froese paru la même année, le génial Stuntman. Un disque à recommander à tout le monde, mais à tout le moins à ceux qui aiment Force Majeure.

Le dernier morceau est l'étrange «Thru Metamorphic Rocks», constitué de deux parties à distinguer. Les premières quatre minutes et demie sont très lyriques de nouveau, avec du piano au début puis un solo de guitare plutôt démagogique. Les dix minutes qui suivent sont par contre un passage séquencé beaucoup plus typique de TD, assez sauvage et aux sons rugueux, rappelant un peu «Madrigal Meridian» en plus mécanique. On y trouve des effets rythmiques assez originaux, avec de belles variations de la fréquence du filtre et de la saturation. On a encore droit à une belle montée en puissance, le son qui ouvre l'album revenant dans la dernière minute pour boucler la boucle.

Force Majeure est donc un excellent album de plus à l'actif de Tangerine Dream. Sa différence de style relative avec leurs autres grandes œuvres est finalement plus une qualité qu'un défaut. On pourrait évidemment reprocher un certain caractère daté des sons, quoiqu'il faudrait plutôt parler d'une petite inadéquation avec le style mélodique de la musique. Quoi qu'il en soit, c'est un disque qui mérite largement d'être écouté, bien qu'il ne soit pas prioritaire dans la richissime discographie de ce grand groupe.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par ARP2600 :


TANGERINE DREAM
Hyperborea (1983)
Enième grande réalisation de td.

(+ 1 kro-express)



Edgar FROESE
Stuntman (1979)
Un très grand album de musique électronique


Marquez et partagez





 
   ARP2600

 
  N/A



- Edgar Froese (claviers)
- Chris Franke (claviers)
- Klaus Krieger (batterie)


1. Force Majeure
2. Cloudburst Flight
3. Thru Metamorphic Rocks



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod